Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 septembre 2007 4 13 /09 /septembre /2007 21:18

J’ai lu les Jo Nesbo un peu en vrac, commençant par le premier, L’homme chauve-souris, lors de sa réédition en poche, puis poursuivant un peu n’importe comment, avec L’étoile du Diable, puis Rouge-Gorge, les cafards et le dernier Le sauveur. Je ne m’étais même pas rendu compte, étourdi que je suis, qu’il m’en manquait un, qui se situe entre Rouge-Gorge et l’Etoile du Diable. Maintenant ça y est, j’ai tout lu, je peux combler les manques dans la méta-intrigue qui court de Rouge-Gorge au Sauveur.

 

Dans Rue Sans-Souci donc, Harry Hole se retrouve confronté à deux enquêtes. L’une, officielle, concerne une série de braquages effectués par un homme seul et particulièrement audacieux qui, lors de son premier forfait, a abattu une caissière uniquement parce que le chef d’agence mettait trop de temps à ouvrir le coffre. L’autre officieuse et beaucoup plus dérangeante pour lui, porte sur la mort d’Anna, une de ses anciennes amantes qui s’est suicidée. L’ennui est que la nuit du drame, Harry était chez elle, et qu’il s’est réveillé chez lui le lendemain avec une terrible gueule de bois, sans aucun souvenir de ce qu’il avait fait de sa soirée. Quand il commence à recevoir des mails d’un mystérieux correspondant qui sait qu’il était sur place … Tout cela, en continuant à chercher la vérité sur la mort de son ancienne collègue, Ellen (Voir Rouge-Gorge). Il doit de plus compter sur l’hostilité pour ne pas dire plus d’une partie de sa hiérarchie, et surtout sur la guerre de plus en plus impitoyable qu’il se livre avec Tom Waaler, brillant policier qui monte qui monte … et veut sa peau.

 

On a là du grand Nesbo. Harry que l’on aime chaque fois un peu plus se retrouve dans une situation absolumentNesbo-snowman.jpg dramatique, pour notre plus grande joie (inquiète). La galerie de personnages secondaires s’enrichit, avec la première apparition de Beat Lønn, spécialiste de l’analyse des vidéos qui a une mémoire des visages phénoménale, et la figure inoubliable, à la fois fascinante et inquiétante, de Raskol, flamboyant truand tzigane. Et surtout, il y a la marque de fabrique Jo Nesbo, ses intrigues à rebondissements, et son sens incroyable du suspense, qui s’appuie sur un montage au millimètre des scènes les plus tendues. La scène d’ouverture et celle qui clôt l’intrigue sont à ce titre particulièrement réussies. Six cent pages que l’on lit d’une traite, et qui laissent ouvertes des questions qui trouveront une réponse dans le roman suivant …

 

Pour les curieux voici l’ordre chronologique des aventures de Harry Hole :

 

·        L’homme-araignée (Gaia puis réédité chez folio policier)

 

·        Les cafards (Gaia puis réédité chez folio policier)

 

·        Rouge-Gorge (Gaia puis réédité chez folio policier)

 

·        Rue Sans-Souci (Gaia puis réédité chez folio policier)

 

·        L’étoile du Diable (Série Noire, la nouvelle, en grand format)

 

·        Le Sauveur (Série Noire, la nouvelle, en grand format)

 

A venir, Snowman, déjà publié en Norvège.

 

Pour ceux qui voudraient en savoir un tout petit peu plus sur Nesbo, le site bibliosurf publie une interview réalisée par internet. On ne peut pas dire que le maître soit du genre expansif, mais on y apprend quand même deux ou trois petites choses, la plus importante étant peut-être que la série continue.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Polars scandinaves
commenter cet article

commentaires

hemorroides remedio casero 03/02/2012 08:25


Nesbo est plus proche de l'école américaine pour son rythme, son sens du suspense, sa façon d'écrire de véritables thrillers. Erlendur est plus dans la tradiction Martin beck, plus calme. Mais
les deux sont excellents.

Jean-Marc Laherrère 03/02/2012 10:08



Entièrement d'accord avec ça ...


Erlendur et Wallander sont de l'école Martin Beck, Harry Hole plus proche de Harry Bosch ...



Meyer Meyer 07/12/2009 23:15


Juste un petit commentaire pour conseiller ce très bon livre MAIS il faut lire "rouge Gorge " auparavant.


fabien vignaud 07/08/2009 10:19

Un de mes auteurs preferes,un savant dosage entre polar scandinave et anglo-saxon,Hole est pour moi un petit cousin de Harry Bosch,jetez un oeil egalement a Chasseur de Tetes,pas mal du tout.
PS:c'est bon de vous retrouver apres ces vacances

Jean-Marc Laherrère 07/08/2009 11:49


J'avoue avoir été un peu déçu par Chasseurs de têtes. Surtout parce j'attends beaucoup de Nesbo, et que je l'ai trouvé moins dense que la série Harry Hole.
Disons un Nesbo moyen, ce qui en fait quand même un excellent moment de lecture.


nicolas 07/07/2008 13:57

Cet auteur scandinave fut pour moi une véritable découverte en matière de polar. Fan de son confrère islandais le torturé commissaire Erlendur, les enquêtes de l'inspecteur Harry Hole sont aussi un modèle du genre et nous plongent au plus profond de l'âme humaine.... brillantissime !!!!

Jean-Marc Laherrère 19/07/2008 23:43


J'aime aussi les deux, mais à part le fait d'être scandinaves, ils n'ont pas grand chose en commun : De mon point de vue, Nesbo est plus proche de l'école américaine pour son rythme, son sens du
suspense, sa façon d'écrire de véritables thrillers. Erlendur est plus dans la tradiction Martin beck, plus calme. Mais les deux sont excellents.


kathel 01/05/2008 21:33

J'aime beaucoup ton blog, et je note ta page sur Jo Nesbo pour mettre le lien dans mon prochain billet qui sera sur "L'étoile du diable"

Jean-Marc Laherrère 01/05/2008 23:07


Merci.
Pour les fans de Jo Nesbo une bonne nouvelle, le tout nouveau Le Bonhomme de neige sort à la série noire en mai.


Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact