Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 septembre 2007 2 18 /09 /septembre /2007 22:06

Difficile de ne pas passer à côté d’un auteur dont les copains vous ont pourtant beaucoup parlé ; il y en a tant. Tim Dorsey faisait partie de ceux que j’avais ratés, je me suis rattrapé avec Florida Roadkill, paru en 2000 chez Rivages.

 

Nous sommes en Floride. Serge et Coleman forment, à eux seuls, un sujet d’études pour des congrès entiers de spécialistes en psychopathes. Quand ils rencontrent Sharon, vamp sculpturale sous cocaïne, qui épouse les hommes pour les tuer de façon fort imaginative et récupérer leur assurance vie, le duo infernal se transforme en véritable bombe ambulante. Veale, orthodontiste sans scrupule qui gagne des fortunes à arnaquer les mamans richissimes de Floride en fera les frais. Serge décide de toucher la prime de 5 millions de dollars pour laquelle il a assuré ses mains. Il lui coupe donc deux doigts avant de l’amener aux urgences. Quand Veale s’échappe avec la prime, la compagnie d’assurance coule ; or elle servait à blanchir l’argent d’un cartel de la drogue … La course au magot va mettre toute la Floride à feu et à sang.

 

On ne peut reprocher à Tim Dorsey de manquer d’énergie, d’humour ou d’imagination ! Le récit, totalement éclaté, fuse à toutes les lignes. Les péripéties s’accumulent, les morts plus ou moins atroces, plus ou moins drôles, plus ou moins gores se succèdent. Ca pète, ça hurle, ça tire, ça claque … dans tous les sens et sans une seconde de répit. L’ouragan Tim Dorsey emporte tout sur son passage, et c’est vraiment impressionnant. J’avoue cependant, que sur la longueur, c’est aussi un peu fatigant. On ne sait pas trop où on va, on a l’impression que l’auteur non plus, et on finit avec une vague nausée, comme quand on voit un film sans aucune pause, où les personnages courent tout le temps, et ne savent parler qu’en hurlant. Personnellement, tant qu’à visiter les allumés de Floride, je préfère très nettement Carl Hiaasen, mais Dorsey a aussi ses fans. Des goûts et des couleurs …

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Polars américains
commenter cet article

commentaires

Norbert 13/03/2014 04:41


Tiens, je suis finalement plutôt d'accord avec toi dans le sens où le lire d'une traite, c'est frôler l'overdose. Il y a les multi-personnages, les multi-situations, qui donne à l'ensemble un
côté très décousu, surtout au début quand on n'est pas averti, et qui fait vraiment too much.


À côté de ça, ça ne m'a pas empêché de rigoler dès le début ! Mais j'ai du faire une pause de quelques jours, et le reprendre après, et là ça passe bien mieux et je prends du plaisir à ma
lecture.


Du coup, j'ai vu que tu avais enchainé directement sur Triggerfish Twist en disant qu'à partir de ce roman, Dorsey était moins "brouillon", et à défaut de trouver ce titre je me suis pris Orange
Crush. Car finalement, comment ne pas aimer Serge, Coleman et Sharon l'aspirateur nasal, quand même !!


PS : Rien à voir, mais aujourd'hui est paru chez Rivages/Noir "Adieu demain" de Michael Mention, un jeune auteur très talentueux que certains classent à tort comme auteur de thrillers alors qu'il
écrit de superbes romans noirs, que je te conseille vivement ! En même temps reparaît "Sale temps pour le pays" qui avait eu le Grand Prix du roman noir du Festival de Beaune en 2013 et était le
premier volet de sa trilogie "anglaise" on va dire. Un excellent polar inspiré de l'éventreur du Yorshire, mais qui aussi restitue toute l'ambiance des 70's, la musique, les grands films sortis à
l'époque, bref tout ça, écrit au cordeau, donne une atmosphère sublime au roman. Et "Adieu demain" est le second volet (il peut se lire indépendamment), et se déroule dans les années 90, lui.
Mais franchement, c'est un jeune auteur qui mérite vraiment le détour ! ;)

Jean-Marc Laherrère 13/03/2014 11:03



J'ai le mention sous le coude, je le lirai, reste à savoir quand.



jp 03/10/2007 09:44

La lecture de Florida Roadkill m'avait également un peu déroutée mais il faut donner sa chance à Dorsey car les suivants vont crescendo. Les deux derniers publiés ici (Orange Crush et surtout Triggerfish Twist) sont vraiment excellents.

Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact