Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2007 3 07 /11 /novembre /2007 22:17

Une gamine venge son frère handicapé de ce que lui fait subir l’amant de leur mère ; un psychiatre succombe à l’attrait vénéneux d’un psychopathe poète ; une femme battue ne supporte pas que son bourreau puisse être heureux ; des gamins tuent, par ennui ou par vengeance ; une privée se venge de ceux qui se moquent d’elle ; une jeune femme ne supporte plus l’impunité des négationnistes ; l’ambition professionnelle est fatale à un vieux mac …

Vingt et une nouvelles sèches comme des coups de trique. Vingt et un monologues de flics, privés, dealers, maquereaux, paumés, accidentés, gamins tueurs … Vingt et un bouts de vies qui s'arrêtent de façon aussi définitives et sans appel que le style de Max Obione. Vingt et une voix, Vingt et un styles.

Max Obione est assurément très très à l'aise dans le texte court. Pas une nouvelle qui ne soit parfaitement rythmée et construite. Pas une seule dont on puisse dire qu'elle est là pour faire nombre, pour compléter le recueil. Pas une faiblesse.

Tout se tient, tout tient en haleine, tout fonctionne à la perfection. Bien entendu, chacun aura ses préférées, et celles qui le laissent un peu plus froid. Ecriture au cordeau, grand sens de la chute, construction millimétrée, variété des points de vue et des voix narratrices … Ce recueil a vraiment tout pour plaire.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Polars français
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact