Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 novembre 2007 5 23 /11 /novembre /2007 17:18

westlake-pierre.jpgRivages a eu une idée excellentissime (une de plus) : rééditer les premiers Westlake, ainsi que les premiers Richard Stark qui n’étaient plus disponibles. Je reparlerai sans doute plus tard de Richard Stark et de son personnage de Parker, mais il va ici être question de l’inénarrable John Dortmunder.

 

Après Pourquoi moi ? et Pierre qui roule, voici Personne n’est parfait (Nobody’s perfect en anglais, géniale réplique finale de Some Like it hot).

 

Une fois de plus victime de sa malchance, Dortmunder s'est fait attraper en flagrant délit.westlake-parfait.jpg Quand un ténor du barreau vient prendre spontanément sa défense, le faisant acquitter, il se demande bien évidemment ce que cela va lui coûter. Pas très cher en fait, juste un accord avec un riche dilettante qui souhaite organiser un faux vol de tableau pour arnaquer son assurance. Il organise tout pour qu'il y ait des témoins, et pour que tout se passe bien. Malgré tout, devinez qui reste coincé dans la cage d'ascenseur alors que ses potes se carapatent avec la toile ? Et devinez combien de temps le tableau va rester en leur possession ? Et combien de combines vont être nécessaires pour le récupérer ?

 

Que dire à propos d’un roman consacré à notre John préféré qui n’ait déjà été dit mille fois ? Que c'est un pur régal ? Que l'on découvre avec délice la mise en place de la saga dortmundéresque, les personnages qui tournent autour ? Que l'imagination de Westlake est toujours étonnante ? Que ses idées de casse sont géniales ? Que son humour fait mouche à chaque fois ? Qu’une visite de Londres vu par John et sa légendaire morosité est indispensable ? Que la lecture de Dortmunder vaut tous les antidépresseurs ? Que la saga devrait être obligatoire et remboursée par la sécu, en tant que prévention, spécialement quand les jours raccourcissent et que le blues de l'hiver approche ? Que ceux qui n’ont jamais lu un Dortmunder sont impardonnables, mais très chanceux parce qu’il ne tient qu’à eux de s’y mettre ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Polars grands classiques
commenter cet article

commentaires

rennette 01/12/2007 22:46

évidemment j'adore les rééditions ! mais quand on a mon âge, que les couvertures OU LES TITRES changent : on se retrouve avec des doublons ou des multiples....
Cul de sac de... zut l'auteur m'échappe... qui a un grand succès cette année était paru il y a quelque temps, sans succès à l'époque.. bon je digresse...
mais Westlake est tellement formidable qu'il mérite d'être lu et relu...
bravo pour ton blog que je découvre !

Jean-Marc Laherrère 02/12/2007 20:39

Ce Dortmunder était paru une première fois en série noire sous le titre de "La joyeuse magouille" en 1978. La présente édition est normalement corrigée, et potentiellement complétée, la SN n'hésitant pas à l'époque à couper pour rester dans le nombre de pages imposé.

Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact