Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2008 5 18 /01 /janvier /2008 15:38

Qui a dit : "Dans la transmission des valeurs et dans l’apprentissage de la différence entre le bien et le mal, l’instituteur ne pourra jamais remplacer le pasteur ou le curé… parce qu’il lui manquera toujours la radicalité du sacrifice de sa vie et le charisme d’un engagement porté par l’espérance." ?

 

Sa sainteté romaine, tant aimée des enseignants qu’il ne peut pas aller faire une conférence à l’université de Rome ? Un intégriste allumé ? Un membre de l’administration Bush ? Un fondamentaliste tenant du créationnisme ? point du tout. Cette citation exacte faisait partie du discours prononcé par notre Président de la République lors de son allocution du 20 décembre 2007 dans la salle de la signature du Palais de Latran.

 

Ceux qui douteraient, à juste titre tellement c’est énorme, peuvent aller vérifier sur le site même de l’Elysée.

 

Effaré, j’ai cherché sur Google des réactions horrifiées, menaçantes, indignées, des interpellations, une levée de bouclier des députés (tous bords confondus), une réaction du Ministre de l’Education, des pétitions initiées par les instituteurs, les citoyens, les journalistes, les garants de notre constitutions et de nos valeurs … Je n’ai rien trouvé.

 

Ai-je mal cherché ? Si oui merci de me signaler où réagir. Si non, je suis prêt à initier une pétition, lettre, fax … pour réagir. Ne l’ayant jamais fait (j’ai souvent suivi, jamais initié), merci de toute l’aide que vous pourrez m’apporter pour que cette provocation ne passe pas inaperçue.

 

Merci.

 

PS. Je sais, je réagis à retardement, l’allocution date du 20 décembre, mais mieux vaut tard que jamais.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Mauvaise humeur
commenter cet article

commentaires

leunamme 16/02/2008 11:54

Oui, ces propos sont inquiètants. Et on peut effectivement être découragé par l'absence de réponse des politiques de tout bord.
Cependant, je pense que la manifeste signé par 17 personnalités politiques de première importance, de gauche comme de droite, appelant a se méfier contre une dérive personnelle de la pratique du pouvoir constitue un début de réponse.

Pascal 28/01/2008 18:53

Malheureusement, quand les politiques et les citoyens de ce pays se réveilleront, il sera déjà trop tard.

marido 23/01/2008 11:59

à force de déclarations extrémistes et déplacées, Sarko nous "habitue" à sa pensée malsaine et réactionnaire. Les gens abrutis ne réagissent même plus. Les politiques sont trop occupés à se tirer dans les pattes pour prendre le pouvoir dans leur parti. A nous de rester vigilants. Cela dit, vous pouvez trouver d'autres réactions sur le très bon site de Rue 89 : http://rue89.com/2008/01/20/la-laicite-revisitee-par-nicolas-sarkozy-herisse-le-net

Jean-Marc Laherrère 23/01/2008 21:00

Bonjour,Visiblement, pas mal de réactions dans la presse, chez certains journlistes et intellectuels, rien du côté des politiques. C'est navrant.

marie 21/01/2008 10:05

Que dire... Les bras m'en tombent! J'ai connu dans ma vie des prêtres indignes et des instituteurs vertueux (comme l'inverse. Vouloir catégoriser ainsi les individus est déjà en soi lamentable, mais imaginer un seul instant, que seuls les religieux sont capables de donner des valeurs d'humanité profonde à des enfants, quand on connait les ravages causés par la religion tout au long de l'histoire, c'est très grave.
Moi aussi, je suis très inquiète de la tournure que cela prend.

rennette 19/01/2008 14:07

Dans la bouche du Président c'est indigne ! c'est remettre en cause notre plus grand principe : la laïcité !!!
Etre très vigilant s'impose !

Jean-Marc Laherrère 21/01/2008 09:27

Bonjour à tous.Pour l'instant je n'ai pas trouvé trace de réaction officielle. Je vais de mon côté écrire à mon député pour lui faire part de mon indignation, et lui demander s'il compte réagir. Je vous tiens tous au courant.

Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact