Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 janvier 2008 3 23 /01 /janvier /2008 21:01

Voici en édition de poche le deuxième volume que Valerio Evangelisti a consacré à Pantera, pistolero mexicain, et prêtre vaudou.

 

evangelisti-anthracite.jpgAnthracite commence en 1875, quand Pantera est recruté par les Molly Maguires, une société secrète irlandaise qui se bat pour l'amélioration des conditions de travail de ses concitoyens dans les mines de charbon de Pennsylvannie. Il doit trouver et abattre un espion infiltré au plus haut niveau de l'organisation. Sur place, il va devoir faire semblant de faire partie de l'agence Pinkerton qui pourchasse les Molly et casse les syndicalistes et grévistes. Pantera, pris entre plusieurs intérêts contradictoires, va s'apercevoir qu'il est manipulé par des forces bien plus grandes qui ont entamé une bataille dont l'issue pourrait avoir une influence durable sur le futur des Etats-Unis d’Amérique.

 

Avertissement au lecteur : En 450 pages Valerio Evangelisti réussit à écrire, un western, un roman fantastique et un roman social. Il y mêle l' histoire des débuts de l'industrialisation des US, les premiers pas du syndicalisme et du socialisme en Amérique,  la lutte entre le chemin de fer et les propriétaires terriens, la fin des légendes de l'ouest, les rivalités entre immigrants qui ont importé haines européennes, les conditions de vie atroces des ouvriers américains en cette fin de XIX°, le racisme et la xénophobie, l’histoire d’un certain nombre de société secrètes … Et j'en oublie.

 

Résultat, c'est touffu, très dense, il y a beaucoup de personnages, et cela demande un minimum d'attention. A éviter quand on est trop fatigué, ou qu'on a la tête trop prise. A éviter également quand la grippe couve et qu’on pense au ralenti. A éviter encore si l’on n’a pas trop le temps de lire, et qu’on progresse par paquets de 2 ou 3 pages.

 

Par contre, si vous n’êtes affecté par aucun des problèmes ci-dessus, si le mélange des genres ne vous rebute pas, plongez, tête baissée, dans ce tourbillon, perdez-vous y, vous en sortirez étourdis. Et sans doute un peu plus savants.

 

Valerio Evangelisti / Anthracite (Rivages noir, 2008)

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Polars italiens
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact