Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mars 2008 4 06 /03 /mars /2008 22:48

Une nouvelle maison d’édition, et un nouvel auteur traduit en France. Deux bonnes nouvelles. La nouvelle maison d’édition s’appelle Moisson Rouge, référence au chef d’œuvre d’Hammett, et se consacrera, évidemment, au roman noir.

Le nouvel auteur, José Ovejero, est espagnol et partage sa vie entre Madrid et Bruxelles, cadre de ce premier roman traduit en français, Des vies parallèles.

Un des plus puissants banquiers belges, ayant des intérêts au Congo ; deux chiffonniers ayant du mal àobejero_mini.jpg boucler les fins de mois ; un avocat calculateur et sans scrupules ; un congolais ancien sbire de Mobutu, obligé de se réfugier à Bruxelles à l’arrivée de Kabila ; une serveuse de bar … Autant de personnages dont les vies ne devraient jamais se croiser. Et pourtant, une vieille photo, témoin d’un passé colonial peu ragoutant va les faire se rencontrer. Le temps d’une pitoyable tentative de chantage. Avant que leurs vies ne redeviennent parallèles.

Le plus remarquable de ce roman est sa construction, à la manière d’un puzzle qui se met peu en peu en place, sorte de Short cuts bruxellois et littéraire. Davantage roman noir, ou roman social que polar, la trame policière, quasi inexistante sert de prétexte à ce tableau impressionniste qui, au travers des regards des différents protagonistes dresse le portrait de Bruxelles, mais également, au travers de cet exemple représentatif, de l’Europe et de ses relations avec l’Afrique. Sans discours moralisateur, sans thèse, juste au travers de quelques destins individuels.

Le roman est bien construit, bien écrit, intéressant, un rien lui manque pour être enthousiasmant. Mais difficile de définir ce petit rien. Une pointe de suspense supplémentaire ? Un petit quelque chose qui nous fasse trembler un peu plus pour les personnages ? Un rien de plus d’émotion ? Je ne saurais le dire.

Toujours est-il que l’on a là un bon roman noir, qui augure bien de la suite de la collection. Longue vie à Moisson Rouge, dont je guetterai les prochaines sorties.

José Ovejero / Des vies parallèles (Moisson rouge, 2008).

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Polars espagnols
commenter cet article

commentaires

Judith aka JSA 17/03/2008 10:24

Oui, bon, j'avoue, moi aussi j'aime bien notre disjoncté. La preuve ça y est, j'ai pas pu m'empêcher de reposter...

Judith 17/03/2008 08:57

Et puis les curieux peuvent aussi aller visiter notre joli blog (le pro, pas le disjoncté rouge): http://moissonrouge.blogspot.com/

Oui, bon, on fait de la pub, c'est mal, et en même temps, faut bien se faire connaître, non?

Jean-Marc Laherrère 17/03/2008 09:12

J'ai ajouté un lien vers le site Moisson rouge. Ceci dit, j'avoue un faible coupable pour le disjoncté rouge avec plein de jolies dames.

Hector 11/03/2008 14:59

Je reviens juste vous dire que nous avons mis en ligne un petit dossier sur Robert Bloch, avec une note de son traducteur et un entretien de 1979 entre Bloch et la revue polar. Pour les curieux :
http://www.moisson-rouge.fr/index.php?go=dossier&view=bloch_1
Bonne journée à tous

michel 10/03/2008 21:17

Merci pour ta réponse Hector ! Sympa !

Hector 10/03/2008 17:50

Bonjour,
tout d'abord merci beaucoup pour cette chronique très sympathique sur votre site. Moisson Rouge a repris Alvik au début de l'année et nous ne ferons plus que du roman noir. Notre prochain est une réédition du Crépuscule des stars de Robert Bloch (l'auteur de Psychose) et sort le 20 Mars.
Pour ce qui est du croque-mort, nous n'en avons pas de programmé tout de suite...

Jean-Marc Laherrère 10/03/2008 20:57

Et voilà, il suffisait de demander. Merci pour la réactivité.

Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact