Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 avril 2008 2 29 /04 /avril /2008 23:19

Alex McKnight, ancien flic de Detroit puis privé est venu se réfugier dans le Michigan, à proximité de la frontière canadienne et vit de la location de cabanes aux amateurs de motoneiges. Un soir d’hiver où il a retrouvé Nathalie Reynaud, son amie canadienne, dans un hôtel de la ville voisine, un vieil homme les dévisage longuement avant de laisser devant leur chambre un chapeau rempli de neige dans lequel il a glissé un mot : « Je sais qui vous êtes … ». Alex est persuadé d’avoir affaire à un vieux qui perd la tête. Le lendemain, il apprend que le vieil homme est mort gelé dans la nuit. Il décide alors d’essayer d’en savoir un peu plus sur lui, et se retrouve pris dans une très vieille histoire, liée à la famille de Nathalie.

Après Ciel de sang, revoilà Alex McKnight. On retrouve ici les mêmes qualités que dans le premier volume de la série. 

Dans un premier lieu, les points forts classiques que Steve Hamilton partage avec de nombreux collègues américains. Points que l’on peut, suivant le caractère ou l’humeur, trouver répétitifs, ou rassurants, juger la marque d’une uniformisation du genre, ou le soucis, très yanqui, que le cochon de client (à savoir le lecteur), ait un minimum vital, c'est-à-dire le pur plaisir de lecture au premier degré.

A savoir : Des personnages comme les aiment les amateurs de polar, déglingués, blessés, mais entêtés et fidèles, durs au mal et prêt à tout pour venir en aide à un ami. De vrais hard-boiled en un mot. Et une intrigue solide, bien mené, qui donne envie de tourner les pages.

Ensuite, il y a la marque de fabrique Steve Hamilton, ce qui fait son originalité : La présence de la nature dans toute sa grandeur : froid, vent et neige sont, dans ces parages, encore plus meurtriers que les hommes. Il écrit des polars qui ne sont ni urbains (comme la grande majorité), ni même ruraux, mais sauvages. Dans les grands espaces gelés du Michigan, l’homme n’est qu’un invité, pas toujours très bien accueilli. Dès que l’on ouvre les pages, le blizzard souffle et il faut se réfugier près du radiateur ou de la cheminée pour ne pas risquer des engelures. Alors, prenez le frais et l’air des grands espaces avec Steve Hamilton.

Steve Hamilton / Un chapeau dans le neige (Ice Run, 2004). Seuil/Thriller (2007). Traduit de l’américain par Laurent Bury.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Polars américains
commenter cet article

commentaires

norbert 06/10/2010 23:43



Oui je comprends.


En tout cas, vous ne regretterez pas de vous être penché sur ce nouvel excellent opus d'Hamilton!



Jean-Marc Laherrère 07/10/2010 09:39



Merci pour l'info.



norbert 06/10/2010 22:47



Le nouveau polar de Steve Hamilton, "Un Eté pourri", nouvelle aventure d'Alex McKnight, est paru en mars dernier, toujours au Seuil.


Je viens de me le commander, mais pas de chronique le concernant de la part de Jean-Marc sur ce blog, ou j'ai loupé quelque chose??



Jean-Marc Laherrère 06/10/2010 23:04



Non, vous n'avez rien loupé ...


Une petite explication. Un certain nombre de maisons (gallimard, rivages, métailié entre autres) m'envoient leurs programmes ainsi que certains (ou la totalité) de leurs polars en Service de
Presse.


Rien qu'avec ça, je suis complètement submergé, et je n'arrive pas à tout lire. Du seuil, ou du masque par exemple, je n'ai que peu, voire pas de nouvelles. Alors j'essaie de me tenir au courant
grâce aux autres blogs, d'acheter ce qui m'intéresse quand je passe en librairie ... Mais j'ai des ratés, dont le dernier Steve Hamilton. Que je vais donc me procurer dès que je peux, et que
j'essaierai de trouver le temps de lire !



BiblioMan(u) 26/05/2008 11:52

Merci beaucoup pour les infos. Je me suis procuré les deux Hamilton...et les autres ont l'air bien alléchants. Idéal en attendant le prochain Lehane ;O)

BiblioMan(u) 23/05/2008 16:18

Euh...dans tout ça, vous conseilleriez de commencer par lequel de Hamilton ? Sinon, si vous avez d'autres suggestions de polars où la nature et le froid ont toute leur place, je suis preneur. Je me souviens m'être pour ma part régalé avec "La Mort et la belle vie" de Richard Hugo...

Jean-Marc Laherrère 23/05/2008 18:45


Pour Hamilton, c'est facile, il y en a deux : Ciel de sang (le 1°), et un chapeau dans la neige (le 2°). Autant les lire dans l'ordre, ils sont très bien tous les deux.

La mort et la belle vie de Richard Hugo est effectivement très bien. Mais quand on sait que Richard Hugo est le maître de Crumley ...

Pour nature et neige, il y a aussi les premiers de CJ Box : Détonations rapporchées, la mort au fond du canyon et winterkill. Après je trouve que ça se gate.

Pour les grands espaces, mais sans neige, il y a :

Les polars de chez Gallmeister (Jim Tenuto : Rivière de sang, et les romans allumés d'Edward Abbey, ou Dérive sanglante de tapplyPlus l'excellent Lesprit des collines de Dan O Brian (10x18), sans
oublier, dans un autre style, les polars navajos d'Hillerman.

Bonnes lectures


norbert 01/05/2008 16:51

En fait Le Seuil n' a pas publié cette série de Hamilton depuis le début puisque "Ciel de sang" et "Un chapeau..." sont en fait les 4è et 5è enquêtes de McKnight. Quant à Box, je n' ai lu justement que les 2 derniers "Sanglants trophées" et "L' homme délaissé", du coup je ne peux pas comparer avec ses précédents romans, mais sinon c' est agréable, divertissant et dépaysant mais manque parfois un peu de rythme à mon goût. Peut-être que les premiers étaient plus "punchy".

Jean-Marc Laherrère 01/05/2008 19:53


J'aurai appris quelque chose aujourd'hui. Merci pour cette précision à propos de Steve Hamilton. Quand aux Box, le deuxième et le troisième sont vraiment excellents.


Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact