Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mai 2008 2 20 /05 /mai /2008 16:50

On a parfois l’impression que les auteurs de polar exagèrent. En particulier certains auteurs US qui décrivent certaines zones de misère et de non droit. Même pour quelqu’un qui n’est pas, et c’est un euphémisme, un admirateur du libéralisme et de la politique des Bushs père et fils, il peut parfois sembler impossible que tels endroits existent dans la première puissance mondiale, montrée en exemple par notre président.

Allez faire un tour, lire cet article publié sur Rue89. Vous verrez qu’ils restent en deçà de la réalité.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère
commenter cet article

commentaires

antoine chainas 22/05/2008 20:08

... sa force est aussi de dévoiler ce qui est exhibé mais que personne - ou presque - ne veut voir. Ceci dit, l'article d'Yves Marrachi est excellent. Il marque les esprits en ce sens que nous voudrions tous croire en une société homogène tant dans le traitement des êtres humains que dans la gestion territoriale. Le site de Marrachi (je prends ici la liberté de vous en donner l'adresse : www.residues.net) nous montre en outre que ces zones de friche n'existent pas qu'aux Etats-Unis... Nous avons les nôtres, à notre échelle, sous le signe de l'hexagone. Et c'est sans doute un des défis du roman noir "français" de faire - quand c'est possible - écho à ces territoires de l'inquiétude, métaphores des angles morts intimes.
A bientôt, Jean-Marc. Sans doute pour une bouffe sous le soleil plombé de la côte début juin, si tout va bien.
Antoine Chainas.

Jean-Marc Laherrère 22/05/2008 21:43


Merci pour le lien. Et certainement à bientôt.


alain 20/05/2008 20:45

C'est la force du roman noir de nous faire voir ce qui nous est caché

Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact