Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 juillet 2008 4 31 /07 /juillet /2008 22:10

Etant en train de terminer un énorme pavé dont je parlerai demain (suspense), une petite pause douceur pour inaugurer une nouvelle catégorie : lectures per le bambini ! D’où me vient donc cet italien plus qu’approximatif ? C’est juste que je vais commencer par une petite perle italienne, qui a enchanté Gabriel 7 ans, et a même intéressé, sans autant de passion mais quand même, sa soeur Ana de 5 ans.

Les deux premiers volumes de Tous Pirates viennent d’être traduits en français. Dans le plus pur style des grands feuilletonistes, tel notre Dumas national, ou le grand Salgari pour les italiens (référence obligatoire au vu de la thématique des pirates), le troisième volume est déjà annoncé à la fin du second, et j’ai même vu, sur le site de l’auteur, qu’il y en a déjà un quatrième en Italie.

Venons en au fait.

Mongard est un barbier français, provençal, qui après avoir bourlingué dans le nouveau monde, aimerait bien rentrer au pays. Timmy Kid est, comme son nom l’indique, un gamin qui a une envie, et un besoin pressants de quitter les Caraïbes. Ils embarquent donc sur le premier navire en route vers l’Europe, sans savoir qu’ils commencent ainsi une fabuleuse carrière de pirates.

Des colosses tatoués, un gamin malin, un capitaine qui aime lire, deux spadassins (un espagnol et un portugais), un étrange guerrier venu d’orient, un cuistot bougon, un quartier maître qui jure comme un vrai marin, des indiens, une belle jeune fille, des pirates, des navires anglais, français, espagnols ... Touillez le tout, jetez le en pleine mer, agitez au moyen d’une bonne tempête. Ajoutez des épices, des odeurs, un bouillon de tortue, des fruits exotiques et servez à une population bigarrée, venue des quatre coins du monde.

Résultat sans surprise, le minot ouvre grand les yeux, les oreilles, et même la bouche, au risque d’y laisser entrer quelques mouches. Mais attention, avertissez-le avant, vous ne pourrez pas tout lire d’un coup, il faudra attendre demain pour la suite. Et il y a un second tome. Et à la fin du second, la découverte d’une carte au trésor, donc une suite.

Un récit d’aventure « à l’ancienne », c’est à dire qui prend son temps, définit les personnages peu à peu, les fait se découvrir et se dévoiler, et n’hésite pas à consacrer des chapitres entier à la description de la navigation, de la beauté d’une île, de l’enchantement d’un marché ou à d’une leçon d’escrime sous la lune. Qui ne se sent pas obligé d’accumuler les péripéties, les coups de théâtres, et les hurlements hystériques. Un roman d’aventure comme on les aime, qui nous ramène en enfance, et qu’on prend donc un très grand plaisir à lire à ses pitchouns. Qui, s’en rendant compte, demandent immédiatement la suite.

Après ça, dans quelques années, il suffira de continuer avec Le corsaire noir d’Emilio Salgari, et peut-être un jour, si nous avons la chance, la traduction et/ou réédition, enfin, de sa série consacré à Sandokan, le Tigre de Malaisie.  Ou de passer au grand Alexandre. Lectures qui amènent ensuite naturellement à Paco Taibo II. Et oui, je prépare le terrain.

Sebastiano Riuz Mignone (auteur) Manuele Fior (illustrations) / Navire en vue (Tous pirates Vol1.) et A la poursuite du cracheur de feu (Tous pirates Vol2.)  (Contro tutte le bandiere et Affondate la Cacafuego !, 2007), Nathan jeunesse (2006). Traduction de l’italien par Fabienne-Andrea Costa.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Pour les minots
commenter cet article

commentaires

mariedo 05/08/2008 09:17

on peut toutefois plonger avec délices dans le volume des oeuvres de Salgari chez Bouquins. un bonheur a partager avec ses enfants sans modération! je ne comprends toujours pas pourquoi ces textes ne sont pas réédités dans une collection pour enfants...

Jean-Marc Laherrère 05/08/2008 17:35


J'ai effectivement le volume de chez Bouquin, que je vais emporter pendant ma très prochaine semaine de vacances, mais très agoïstement pour moi ! Sinon, les espagnols ont plus de chance que nous,
qui ont accès à la série Sandokan.


Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact