Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 septembre 2008 4 11 /09 /septembre /2008 21:02

L’info est tombée hier soir et a rapidement circulée parmi les amateurs de polars. Elle est aussi présente de l’autre côté de l’Atlantique, entre autres sur le blog de Sarah Weinman. Gregory McDonald est mort dimanche dernier à l’âge de 71 ans.

Aux US, il est surtout connu pour la série consacrée à Fletch, un journaliste enquêteur.

En France c’est son roman The Brave, publié soit sous ce titre, soit sous celui de Raphaël derniers jours qui est devenu un roman culte parmi les amateurs de noir très très noir … c’est certainement le roman qui m’a le plus secoué, le seul qui m’ait réellement fait passer une mauvaise nuit.

Raphaël est américain, jeune, pauvre et alcoolique. Raphaël vit dans un bidonville. Raphaël n’a aucun avenir. Mais ce vendredi Raphaël est heureux, parce qu’il a trouvé un boulot. Un boulot temporaire, un boulot difficile, mais un boulot pour lequel on lui donne une avance qui lui permet de rapporter un peu d’argent chez lui, de payer une robe à sa femme, de la viande à ses enfants, et quelques bières à ses potes. Et lundi, Raphaël ira bosser.

Ce boulot ? Raphaël va se faire torturer, massacrer, puis achever sous l’objectif d’une caméra. Le film sera vendu très cher. Et après sa mort, on lui a promis que sa femme touchera la totalité de son salaire. Et Raphaël qui ne sait pas lire, et fait confiance à ceux qui savent, n’a aucune raison de ne pas le croire …

Rien que de repenser à ce bouquin, d’écrire ce billet, j’ai de nouveau la gorge serrée et la chair de poule. Pas de doute, c’est un roman éprouvant, très éprouvant. Non pas seulement à cause de son chapitre trois, dans lequel l’employeur décrit à l’employé ce qu’on va lui faire, dans le détail. Non, cela c’est dur, mais on a vu l’équivalent, ou pire, dans nombre de polars dont certains sont oubliés à peine refermés. Non ce qui est dur, c’est la suite, le récit des trois jours de bonheur et même de paix qui vont suivre.

Parce que le lecteur sait ce qu’ils coûtent, et parce qu’il est inconcevable, atroce d’accepter que ce jeune homme, que l’on voit si heureux de faire plaisir aux siens, le fasse à ce prix. Parce qu’il est inacceptable qu’il puisse avoir de gens arrivés à une telle extrémité que leur vie, à leur propres yeux, ne vaut pas plus que quelques centaines de dollars, et la possibilité de trois jours de bonheur.

Je sais, c’est une fiction. Mais elle sonne salement vrai. Et, même si la formule est éculée, et souvent putassière, elle trouve ici tout son sens : On ne sort pas indemne de la lecture de ce roman. J’ai eu, tout au long des pages, l’envie, le besoin, réellement physique de rentrer dans les pages, et d’aller secouer Raphaël pour qu’il n’y aille pas, à son boulot. Jamais je n’ai ressenti avec autant d’intensité l’impuissance du lecteur. Elle est parfois jouissive, agréable, excitante. Là, elle est douloureuse.

Voilà, je ne suis pas certain de vous avoir donné envie de lire The Brave, mais la nouvelle m’a frappé ce matin, il fallait que j’en parle …

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Polars américains
commenter cet article

commentaires

Mic 03/11/2009 14:16


Bonjour Jean-Marc,

C'est avec une vive émotion que je viens de relire "Rafael, les derniers jours" de Grégory Mac Donald. Un récit très noir, sur la condition humaine, quand l'infinie douleurs des sentiments
s'expriment d'une façon désespérée. Dérangeant et magnifique! A bientôt MIC.


Jean-Marc Laherrère 03/11/2009 21:04


C'est je crois le bouquin qui m'a le plus bouleversé. Au point de me faire passer une très mauvaise nuit.


Dlelf 12/12/2008 13:11

Dans le même registre, vous trouverez "La Sirène Rouge" de Maurice G. Dantec.

A venir, Snuff de Chuck Palahniuk.

Delf 10/12/2008 09:23

Non.

"Le lit de béton" est de Laurent Fétis.
"Corps exquis" est de Poppy Z. Brite

Jean-Marc Laherrère 10/12/2008 14:10


Merci pour ces précisions.


Delf 09/12/2008 13:59

Pour ceux qui ont apprécié "Rafael, derniers jours", je leur conseillerais de se procurer "Le lit de béton" et "Corps exquis".

Jean-Marc Laherrère 09/12/2008 23:00


Egalement de McDonald ?


Jean Michel TOURRAILLE 14/09/2008 20:36

The Brave est un livre que m'avait fait lire jean-Marc il y a quelques années, sans me prévenir l'enfoiré. Lu rapidement, ébranlé pour longtemps et pas par le chapitre 3. L'auteur ne fait pas de quartier, c'est fort dès le débat, on sait la fin inéducable et on enrage durant ces 3 jours. Je ne saurais dire si c'est plus un roman sur la rédemption ou sur une critique du capitalisme, on y retrouve sans doute des 2 au travers de l'évolution de Raphaël et la description du monde effrayant dans lequel il se débat. C'est un livre a forte capacité émotive et qui laisse en rage contre un système qui non seulement laisse sur le bas côtés des routes des gens, mais en plus leurs ôte tout futur.

Si vous n'avez pas lu ce roman, faites-le dès que possible, c'est du fort.

L'enfoiré du début du message est purement amical. Les nouveaux venus sur son blog peuvent foncer à la librairie la plus proche avec la liste de tous les bouquins si bien présentés. Peu de déceptions attendues (les goûts et les couleurs!) et des heures de plaisirs. Un seul reproche, il manque un peu de "mauvaise humeur" en ce moment sur le site. Jean Marc atteindrait-il la sérénité d'un vieux sage ou le dernier disque de Carla l'aurait-il charmé au point de lui faire voir le monde en rose?
Amitiés

Jean-Marc Laherrère 14/09/2008 21:57


Ce billet ressemble de plus en plus à règlement de comptes à OK Corral !

1. Mon dernier coup de sang concernait le prix humanitaire remis à notre Guide Lumineux.
2. Je n'ai pas écouté le dernier disque de la première dame, j'aime les chanteuses qui ont de la voix, comme Juliete ou Aretha (mais pas comme Mireille !).
3. Je vieillis, mais moins que certains, et j'ai encore bonne mémoire. C'est toi qui m'a passé ce bouquin, une fois où j'ai fait l'erreur de venir
te voir dans ta campagne. Je l'ai lu en un soir, et je n'ai quasiment pas dormi de la nuit. Et je m'en souviens encore.

Sur ce, bonne nuit, et à un de ces jours et bien sûr, amitiés aussi.


Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact