Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2008 2 18 /11 /novembre /2008 11:41

Ceci s’adresse aux enseignants en grève jeudi …

… Et mérite un préambule que voici : Je suis de tout cœur avec vous.

Mais.

Mais je suis de toute façon, viscéralement acquis à votre lutte, donc il n’est pas très difficile de me convaincre de l’utilité de votre action. Mais également, je ne suis malheureusement pas représentatif de la population française (sinon, on n’aurait pas le président et l’assemblée qu’on a), ni même de la masse des parents d’élèves.

Or notre cher gouvernement, et ses chiens de garde de l’administration de l’éducation nationale communiquent beaucoup mieux que vous. Je sais qu’il y a grève jeudi. Comme je m’intéresse, je devine pourquoi. Ou du moins, je pourrai citer des dizaines de raisons, sans savoir très précisément si la grève est motivée par toutes, ou par certaines d’entre elles.

Donc, une fois de plus, votre grève va mal passer, alors que ce sont les parents qui devraient être dans la rue. Une petite suggestion donc, à faire passer, si jamais quelques enseignants visitent parfois ce blog.

Pourquoi ne pas mettre par écrit, de façon claire et illustrée (et oui, pour être compris de tous il faut illustrer par des exemples qui font pleurer dans les chaumières, ou qui inquiètent le quidam) la casse en cours ? Et se rapprocher des fédérations de parents (les bonnes bien sûr, pas celles qui hurlent que les enseignants sont des privilégiés qui ne veulent pas travailler et ont trop de vacances) pour faire distribuer, toutes les semaines, une petit trac, clair, concis, qui expose un raison par semaine. Et faire monter la grogne.

Comme ça, à communiquant, communiquant et demi. Et je suis prêt à faire les sorties des écoles (en tout bien tout honneur), parce que, finalement, c’est moi et mes enfants que vous défendez. Alors c’est à moi, et mes enfants, de nous bouger le cul.

Et dans quelques semaines, des hordes de parents déchaînés accompagnés de minots hilares déverseront des tombereaux de couches usagées devant le ministère, envahiront les rectorats scélérats, passeront les inspecteurs complices aux goudron et aux plumes, renverseront les mairies qui organisent la garde les jours de grève, et obligeront l’incapable en chef à apprendre à faire une règle de trois.

Chiche !

Pour finir, et sourire, Jean-Pierre Martin, sur son blog, pose la vraie question : Faut-il laisser en liberté les députés UMP ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Mauvaise humeur
commenter cet article

commentaires

arlette 29/11/2008 22:21

L'information donnée aux parents des écoles de Vitrolles intitulée : graves meances
suppression de 13500 postes dans L'Education nationale.
Suppression de 6000 postes dans l'école primaire
suppression de 3000 postes d'enseignants spécialisés dans la prise en charge des élèves en difficulté scolaire.
remise en cause des remplacements des enseignants par du personnel formé.
Projet de remplacement de l'école maternelle par des "jardins d'éveil"
Projet de regroupement d'écoles dans des structures appelées Etablissements Publics d'enseignement primaire de 13 classes et plus fonctionnant sur le modèle des collèges et lycées.
Voilà les raisons de la grève dans notre département .

Jean-Marc Laherrère 29/11/2008 23:42



Voilà qui a le triste mérite d'être clair.


Merci.



Michel 19/11/2008 20:51

Merci de votre visite et de vos remarques. Nous sommes des parents et peut être contrairement à ce que vous voyez nous sommes en permanence en discussion avec les enseignants et si nous voulons défendre l'école de nos enfants il faut en effet absolument entamer et poursuivre le dialogue enseignants parents... Ils ont plus que jamais besoin de nous!
Ceci dit je suis amateur de polar et je reviendrais régulièrement vous voir.
Bien à vous
Michel.

Jean-Marc Laherrère 19/11/2008 21:25


Nous sommes donc amenés à nous croiser souvent !


marido 19/11/2008 17:37

allez, reprenons courage, j'ai réussi à convaincre les parents d'élèves de mon école primaire de rédiger et distribuer des tracs. Un par idée. Illustré et clair. On verra si ça tient la longueur... Bonne soirée et je retourne à mon polar (le dernier Jim Nisbet dont le titre est comment dire, de saison : "comment j'ai trouvé un boulot"!!).

Jean-Marc Laherrère 19/11/2008 21:24


Bravo ! C'est parti, espérons que cela fera boulle de neige (c'est de saison).


Hervé Le Corre 19/11/2008 15:37

Je ne veux pas transformer ce blog littéraire en tribune ou forum politico-syndical: les polareux perdent trop souvent de vue que c'est de littérature qu'ils devraient parler pour que je ne donne pas dans ce travers, mais tout de même, et puis c'est pas moi qu'ai commencé... Pour passer des tracts aux parents, c'est aux gamins qu'il faut les donner, et les gamins, une fois sur deux, s'en tochent. On l'a fait, on le fera encore, on n'attend pas qu'on nous le conseille. La FCPE? pas si claire: sur les principes généraux elle est assez d'accord avec nous, mais dans les détails, ses militants se comportent souvent en consommateurs d'école et de pédagogie, surtout soucieux que la boutique où ils sont clients soit bien dotée, accomplissant difficilement le pas de l'élargissement de la perspective... Dernier écueil à leur implication: le temps scolaire. les réformes envisagées aujourd'hui par Darkos, les suppressions de postes massives, ne feront sentir leur effet catastrophique que dans quelques années, quand leurs rejetons ne seront plkus qui au collège, qui au lycée. Ou alors, il faut mobiliser les parents du primaire contre la réforme du lycée, que les gamins prendront de plein fouet dans quelque temps. pas simple, non? J'ajoute que j'ai trente ans de boite et de militantisme syndical derrière moi et que je me sens souvent fatigué, furieux, combatif... et heureux, le plus souvent, de bosser avec mes zigotos.

Jean-Marc Laherrère 19/11/2008 16:06


J'ai l'impression que pour que la mobilisation soit efficace et générale il faudrait que ce soit les parents qui distribuent des tracs, rédigés en collaboration avec les enseignants. Sinon, le
vieux jeu de la division, parents emmerdés contre enseignants branleurs marchera encore et toujours ...
Mais je suis peut-être un doux rêveur.
Pas d'inquiétude pour le reste, dès ce soir on revient au polar.


Fabien 19/11/2008 09:07

Ayant une mère dans l'éducation nationale, je suis tout à fait d'accord avec toi Jean-Marc. Il faut défendre ses acquis, et les revendiquer. mais le problème est là, il y a un manque d'information... Et un gouvernement qui fait de la désinformation en forme d'arme de destruction missive. Le resultat= les profs ne foutent rien, et gagnent très très bien leur vis. Mais de quoi ils se plaignent.
Alors là je dirai, si j'étais naïf ( mais je le suis pas malheureusement...heureusement... qui peut me le dire?...), mais les médias sont là pour ça. Hé bé non! Ils sont là pour faire de l'information spectacle. Et expliquer un état de fait comme la suppression de classe, l'augmentation du nombre d'élèves dans ces classes et la fermeture d'école dans des villages trop humble ne provoque pas cet amour du public pour le sensationnel. Et puis ils auraient l'impression de défendre ses saletés de profs aisés. Non mais...

JP Pernault préfère nous expliquer avec le sourire que les profs "sont ENCORE en grève (comme la sncf ou autres catégories d'employés)" Je vous jure que ce sont ses propres mots. Comment voulez-vous informer le gens quand le jt le plus regardé parle de cette façon?

Jean-Marc Laherrère 19/11/2008 09:34


Nous sommes bien d'accord, l'ennemi a en main les media de masse. Contre ça il faut jouer le réseau et la propagation.
Rappelez vous la campagne sur la constitution européenne. TOUS les media pousaient dans le même sens. Ils ont été laminés par un boulot de terrain et de réseau.
C'est pour ça que les enseignants doivent se chercher des alliés hors de l'éducation nationale pour faire passer leur message.
1. Parce que cela augmentera considérablement leur public.
2. Parce qu'au yeux du parent moyen, les revendications paraîtront plus légitimes si elles sont relayées par un autre parent.
3. Parce qu'un intervenant hors éducation nationale saura leur dire plus facilement quand leur message n'est pas clair.


Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact