Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2008 5 28 /11 /novembre /2008 22:29

Zel est un tueur à gage. Non, reprenons. Zel était un tueur à gage, mais il se trouve dans le coma. Maintenant Zel est un ange en CDD (en attente d'évolution de son coma), employé par Gabriel. Le Gabriel. Son contrat n'est pas très clair. Disons qu'il doit mettre de l'ordre du côté de Marseille où un certain Di Angelo, parrain de son état, est en guerre avec un autre parrain, proche de la mort. Tout cela serait déjà passablement compliqué. Cela devient inextricable quand Zel tombe sur Nombril, véritable bombe, et pas seulement sexuelle … De Marseille à New York, Zel va passer son temps à ne rien comprendre à ce qui se passe.


Difficile d'émettre un avis monolithique sur Un ange sans elle, roman déjanté de Serguei Dounovetz. Côté très positif, sa prose claque, elle a du rythme, de la matière. Son histoire assume totalement un côté totalement décalé, au point qu'après quelques pages on ne se pose aucune question sur la crédibilité de son ange. Et on ne s'ennuie jamais.


Côté négatif, on frôle par moments vraiment le pastiche, à force de clichés assumés et assenés. Le problème du cliché est que, comme la charge de dynamite mèche courte, il doit se manipuler avec les plus grandes précautions ; sinon il vous pète à la gueule (et ce n’est pas James Coburn qui me contredira). Et là, à plusieurs reprise, l’artificier Dounovetz est tellement près de l’accident qu’on se demande s’il n’y a pas perdu quelques doigts … En fait-il trop ? Les avis risquent d’être partagés.


Et puis il y a la fin.


Qui désamorce les doutes, et remet tout en place, bien noir, bien émouvant, a posteriori. Alors même si on a parfois été à deux doigts de s'énerver, on reste sur une très belle impression. Une question subsiste : le funambule a-t-il tout le temps fait semblant de perdre l’équilibre, ou a-t-il vraiment failli se casser la gueule ? Est-on face à un clown qui maîtrise tout, ou à un casse-cou qui a vraiment failli tomber ?


Et finalement, est-il si important de connaître la réponse ? Je suis très curieux de connaître vos avis, quand vous l’aurez lu …


Serguei Dounovetz, Un ange sans elle, Moisson rouge (2008).

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Polars français
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact