Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 janvier 2009 4 29 /01 /janvier /2009 15:33

Lors de sa sortie en grand format, en 2007, j’étais passé à côté de Tout ce que vous direz pourra être retenu contre vous de Laurie Lynn Drummond. Les critiques étaient excellentes, tout le monde en disait du bien, mais je n’avais pas eu l’occasion de le lire. Je me rattrape aujourd’hui avec sa sortie en poche.

Katherine, Liz, Mona, Cathy, Sarah. Cinq femmes flics en tenue à Baton Rouge. Dix histoires qui disent le stress, l’horreur, l’adrénaline, le contact avec la mort, l’alcool pour faire passer, les difficultés, voire l’impossibilité  à vivre une vie de famille quand on rentre à la maison … Dix histoires rudes, au raz du bitume, les pieds et les mains dans la fange.


Laurie Liz Drummond a été flic, à Baton Rouge. Elle sait de quoi elle parle, elle a très probablement vécu ce qu’elle décrit.


Ici, pas de super flic, pas d’enquête poussées, pas de traque, pas de jeu subtil et pervers entre un tueur et son poursuivant, pas de profilers. Rien que la découverte du cadavre, le choc, encore et toujours, la trouille sur une scène de crime, l’inattention fatale lors d’un contrôle anodin, l’adrénaline, l’excitation … et la bavure. Le quotidien d’un flic de terrain, confronté quotidiennement à la misère, au mépris et à la paperasse. Rien de glamour donc, rien que le boulot de ceux (et ici celles), qui pataugent quotidiennement dans tout ce que nos sociétés modernes, en apparence civilisées, mais toujours aussi violentes, ne veulent pas voir.


Pas d’analyse sociologique, pas de tentative d’excuser les uns, de montrer les autres du doigt, juste un constat sans fard, la description la plus objective possible d’un boulot pas tout à fait comme les autres. Avec ses risques, ses joies (il y en a), ses fiertés, ses doutes et ses dérives. Mais là encore, Laurie Lynn Drummond n’explique pas, n’excuse pas. Elle décrit. Des faits, des émotions ressenties, rien d’autre. Des faits et des émotions que le lecteur prend en pleine poire. Parce que l’écriture est parfaitement adaptée, sans pathos, sans cris, sans effets spectaculaires, sans larmes … En pleine poire donc.


Ajoutez à cela la particularité d’être une femme dans un métier qui reste, encore, plutôt masculin, et face à une violence qui frappe majoritairement des femmes … On en ressort poisseux, secoué, et touché.


Dans ses remerciements, l’auteur dit avoir mis douze ans à écrire ce livre. Cela valait la peine d’attendre. Elle ne sera peut-être l’auteur que d’un bouquin, un bouquin très personnel, très proche de son vécu. Si elle en publie un autre, on le lira attentivement. Mais même si elle en reste là, sa contribution à la littérature noire aura déjà été primordiale.


Laurie Lynn Drummond / Tout ce que vous direz pourra être retenu contre vous (Anything you say can and will be used against you, 2004), Rivages/Noir (2009), traduit de l’américain par Isabelle Reinharez.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Polars américains
commenter cet article

commentaires

victoria 06/06/2009 00:43

J'ai beaucoup apprécié ce livre qui par certains côtés ressemble à une enquête sociologique
Ce qui m'a plu est la forme aussi, ces voix de femmes différentes et à la fois semblalbes dans la souffrance
Et enfin la sororité (comprendre fraternité au féminin) qui anime ces personnages
A decouvrir et à faire partager

Jean-Marc Laherrère 06/06/2009 10:01


C'est effectivement un livre qui sonne très vrai, ce qui lui donne peut-être cet aspect d'enquête sociologique.
Il avait eu de très bonnes critiques à sa sortie en grand format, j'espère qu'il trouve son public.


Judith 05/02/2009 17:20

J'avais été sciée par ce livre et sa manière unique de parler du corps des femmes — flic. L'équipement trop lourd qui bringueballe, les bleus, les petites cicatrices... Tactile, comme dit Antoine. Ca me donne envie de le relire, tiens.
Amitiés

Jean-Marc Laherrère 05/02/2009 23:38


C'est vrai que c'est quelque chose de marquant, maintenant que tu le dis. Mais est-ce nouveau parce que c'est un regard de femmme, ou parce que c'est quasiment le seul polar (ou même le seul ?) qui
prend pour personnage des flics en tenue, et non des enquêteur de la criminelle ou du FBI ?


cynic63 30/01/2009 06:07

Ok, je pense que je n'avais pas tout saisi ou je m'étais mal exprimé: j'avais plus retenu l'aspect "données brutes" du livre. Quand je disais "objectif", j'aurais dû dire, plus exactement, que parfois une écriture qui nous donne à voir les faits dans leur vérité, sans fard, est plus efficace que de longues analyses. En tous cas, merci pour tes précisions

alain 29/01/2009 21:35

Moi aussi, j'ai beaucoup aimé ce livre. Des femmes dans un univers d'hommes..

antoine chainas 29/01/2009 21:01

Salut Jean-Marc,
Vraiment beaucoup aimé le bouquin de Drummond. Une approche sensible, très tactile, de la "matière" polar. Merci à toi d'en parler (si j'étais moins flemmard, j'aurais fait aussi une chronique, mais je préfère poster un commentaire pour dire combien, ô combien, j'approuve la tienne. Sans doute est-ce aussi bien comme cela ;)..
A bientôt.
Amitiés.
Antoine Chainas.

Jean-Marc Laherrère 29/01/2009 21:58


Je vois.
Monsieur Chainas préfère écrire des horreur sur des zobsédés sexuels qui se font de tout partout sur son blog, recommander de la littérature perverse et pervertie, plutôt que de parler d'un livre
de femmes qui essaient de maintenir l'ordre !
C'est scandaleux ! Que fait le pape ?


Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact