Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2009 5 13 /02 /février /2009 19:16

La série du Trône de fer est très certainement une des plus riches, des plus originales et des plus intéressantes de la Fantasy actuelle. Loin des affrontements caricaturaux du Bien contre le Mal, à mille lieux des récits initiatiques qui voient l’inévitable jeune homme qui ne sait pas encore qu’il a du sang de roi découvrir ses pouvoir avant de sauver le monde, le Trône de Fer est un récit plein de fureur, de sang, de cris, de larmes, de trahisons, de grandeur …


Les personnages s’y débattent dans la boue et les tripes, les gentils d’un jour sont les immondes du lendemain, les alliances se font, se défont. On y trouve des fanatiques religieux, des opportunistes, quelques (rares) idéalistes, des forts qui abusent de leur force, et des faibles qui, comme toujours et partout, paient les pots cassés.


George Martin réussit l’exploit d’arriver à ces épisodes 10 et 11 sans jamais faiblir, et sans non plus laisser entrevoir l’ombre d’une fin. C’est dire la richesse extraordinaire de cette saga, où l’on suit simultanément quelques dizaines de personnages, et où, surtout, le lecteur ne peut se raccrocher à aucune certitude : Le héros d’un chapitre n’est pas du tout assuré d’arriver au bout de la course, il peut très bien être abattu, brutalement, au détour d’une page, comme n’importe quel personnage secondaire. Certains survivent alors que l’on ne donnait pas cher de leur peau, d’autres en apparence indestructibles ne passent pas quelques chapitres.


Pas de facilités, pas de gentillesse pour le lecteur, dans Le trône de fer quand le gentil jeune homme affronte un sombre brute habituée à se battre … il finit découpé en rondelles.


Incertitude, surprise constante, richesse de l’intrigue et surtout, ampleur de la fresque qui dénote une imagination époustouflante alliée à une rigueur implacable qui permet à l’auteur, et à son heureux lecteur, de ne jamais se perdre.


Vraiment, je ne vois aucun équivalent à ce monument en construction. Le seul reproche que l’on puisse lui faire est le pendant inévitable à ses qualités : quand on reprend un épisode, quelques mois après le précédent, on a parfois un peu de mal à se souvenir de tout ce qui c’est passé auparavant, et de bien remettre qui est qui. Mais cet obstacle passé, on en redemande.


Il est quasiment impossible de résumer les volumes 10 et 11, surtout à des lecteurs qui n’auraient pas les 9 précédents en tête. Sachez seulement que si vous recherchez une série de fantasy riche, adulte, méchante, héroïque, humaine, enthousiasmante, plus sombre que le plus noir des polar, avec des guerres, des trahisons, des amours, des grands gestes, des horreurs, du souffle, des paysages … et un peu de Trouille avec les Autres qui rodent quelques part dans l’ombre, une seule adresse, Le Trône de Fer.


George R. R. Martin / Le Chaos (Le trône de fer 10) et Les sables de Dorne (Le trône de fer 11) (A feast for crows, 2005), J’ai Lu (2007), traduit de l’américain par Jean Sola.

PS. Je crois que ça y est, le 12 est sorti en poche.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans SF - Fantastique et Fantasy
commenter cet article

commentaires

Olivier Le Floc'h 03/04/2009 11:05

Un petit truc pour ceux qui auraient des trous de mémoires (compréhensibles) entre deux tomes : aller sur http://www.lagardedenuit.com/wiki/index.php?title=Accueil et là, en plus d'un paquet d'autres ressources sur la saga, on retrouve des résumés de chaque tome... chapitre par chapitre. C'est ce qu'on appelle du beau travail de fans.

Jean-Marc Laherrère 03/04/2009 16:20


Voilà qui va m'être bientôt très utile. En effet il ne me reste que le 12, et ensuite il me faudra attendre le rythem (forcément lent) des traductions. Merci pour le lien.


Emmanuel Pailler 17/02/2009 12:15

Je n'avais lu que le très bon "Armageddon Rag" de GRR Martin, ainsi que quelques belles nouvelles dans des anthologies de SF. En revanche, j'avais beaucoup entendu parler du Trône de Fer et j'hésitais. Merci de m'avoir décidé !

Jean-Marc Laherrère 17/02/2009 13:53


De rien, et bonne lecture.


Jean-Marc Laherrère 15/02/2009 18:59

A Keisha.
Désolé, je n'ai pas mon matériel habituel, et j'ai fait une fausse manip qui a viré ton commentaire de façon totalement involontaire.
J'étais en train d'écrire que, non, le jeune gentil découpé en rondelles ne survit pas, il meurt.
Et pour commencer, mieux vaut prendre les trois premiers tomes d'un coup, ils forment une unité. Je crois d'ailleurs qu'ils ont été publiés originellement en un volume en anglais.

lapazeric 14/02/2009 07:05

Le tome 12 est effectivement sorti en poche.

J'ai découvert cette série grâce à un de tes précédents messages et cela a été un total émerveillement. Il n'y a pas grand chose à ajouter à ce que tu a écrit tellement tes louanges sont mérités.

Seul bémol: il est très difficile de recommander ce chef d'œuvre à ses proches. Déjà que le genre heroic-fantasy suscite en lui-même quelques a priori, il faut en plus leur expliquer que cette série fait pour l'instant 12 tomes et qu'elle est encore inachevée. De quoi effrayer pas mal de personnes alors que cette saga est passionnante de bout en bout et mériterait un lectorat beaucoup plus large.

Je suis persuadé que le "Trône de Fer" aura un jour la reconnaissance qu'il mérite et sera considéré comme un monument de la littérature de divertissement, tous genres confondus.

Jean-Marc Laherrère 15/02/2009 18:56


C'est vrai que c'est dur à "vendre". Mais petit à petit, un par un, nous ferons des adeptes.


Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact