Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2009 2 03 /03 /mars /2009 23:00

J’avais bien aimé, mais avec des réserves, le précédent roman de Jeanne Desaubry, Le passé attendra. Il me semble qu’avec Dunes froides, elle passe un cap.


L’hiver, habituellement, cette petite station balnéaire du nord est déserte. Cet hiver là, une maison blottie dans les dunes est habitée par Victor, la soixantaine, et Martha, beaucoup plus jeune, fragile et lumineuse. Ils sont observés à leur insu par un troisième personnage, fasciné par Martha. La découverte d’un cadavre pêché en mer à proximité de la côte va faire voler en éclat l’équilibre précaire de ce trio en marge.


Jeanne Desaubry réussit parfaitement cette chronique d’une folie annoncée, tout en petites touches. Elle délaisse le roman policier classique qu’elle avait abordé dans Le passé attendra pour nous concocter un noir bien noir et vénéneux, une histoire d’amour condamnée dès le début, une histoire qui reste en permanence au bord de la folie, avant d’y plonger finalement. L’écriture et la construction sont parfaitement adaptées au récit, l’alternance des points de vue apporte, petit à petit, les différentes pièces du puzzle, jusqu’au final qui se révèle aussi sombre que l’on pouvait s’y attendre.


Une très belle réussite que cette histoire qui, par sa thématique, et son traitement, l’éloigne du procédural classique pour la rapprocher d’un univers plus proche de celui d’un Marcus Malte. On fait pire comme référence …


Jeanne Desaubry / Dunes froides, Krakoen (2009).

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Polars français
commenter cet article

commentaires

laure 15/06/2009 10:39

je suis entrain de le lire .... et je me régale....

Jean-Marc Laherrère 15/06/2009 10:56


Bonne lecture, l'intérêt ne faiblit pas.


Delf 04/03/2009 08:40

Vous lisez tous les livres que vous présentez sur votre blog ?

Jean-Marc Laherrère 04/03/2009 09:30


Menfin ... Bien sûr.


Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact