Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2009 1 04 /05 /mai /2009 21:59

La collection Polar & Rock’N’Roll des éditions La tengo fonctionne visiblement comme ça : Personnage principal, Mona Cabriole, photographe éblouissante d’un journal internet ; Il faut du rock ; chacun des 20 auteurs traite un arrondissement de Paris.

 

Avec La bourse ou la vie c’est Laurence Biberfeld qui s’y colle. Crash boursier, traders kamikazes qui font, littéralement, sauter la banque, traite des femmes (soit pour les ateliers clandestins soit pour la prostitution), collusion entre pouvoir et affaires … Pourquoi de beaux traders et de jeunes chinoises sont-ils retrouvés morts dans Paris ? Mona et Parisnews vont le découvrir à leurs risques et périls sur fond de rock.

 

L’idée de départ de ces traders kamikazes est excellente. Y associer une enquête sur les conditions de vie des exploités sans papiers qui permettent à certains de gagner des fortunes est très « manotienne ». Donc tout aussi bonne. Malheureusement la contrainte de la collection, qui oblige à citer à tout bout de champ (ou de chant ?) des extraits de chansons vient hacher et délayer le propos. On peut soupçonner aussi que ce roman a été écrit un peu vite, et/ou qu’il avait une contrainte de nombre de pages à ne pas dépasser.

 

Il a l’énergie, le style et l’empathie de Laurence Biberfeld, mais on sent qu’avec un tel matériau elle aurait pu faire beaucoup mieux. L’attaque des traders aurait vraiment mérité d’être développée et vécue de l’intérieur. Les filières de prostitution et de travailleuses sans papiers venues de Chine aussi. Et que dire des meurtres des uns et des autres, ainsi que des enquêtes qui mènent à la vérité … Autant de sujet effleurés, avec talent, mais effleurés, ce qui laisse un goût d’inachevé.

 

Agréable, mais dommage, cela aurait pu être bien plus qu’agréable.

 

Laurence Biberfeld / La bourse ou la vie. La tengo/Polar & Rock’N’Roll (2009)

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Polars français
commenter cet article

commentaires

Maïté Bernard 15/05/2009 10:45

En effet, Laurence aurait dû se consacrer soit aux traders, soit à la prostitution chinoise. Personnellement, je pense que son regard incisif, son humour très noir, son imaginaire auraient fait merveille sur le sujet des traders. Mais dans cette collection, le prochain crû, de Marin Ledun, est pas mal, fluide en tout cas.

Jean-Marc Laherrère 15/05/2009 16:45


Je suis d'accord, l'histoire sur les traders était plus originale, et plus propice au décalage de Laurence.


cynic63 07/05/2009 18:36

Voilà une collection tout à fait pour moi....

Jean-Marc Laherrère 07/05/2009 22:37


Si j'ai bien vu, le roman de Laurence Biberfeld est le troisième de la série.


alain 05/05/2009 21:22

Je n'ai pas été très convaincu non plus et pourtant j'ai beaucoup aimé les "séries noires" de Laurence Biberfeld. Peut-être est-ce l'effet série?

Jean-Marc Laherrère 05/05/2009 23:05


Disons que cette série là l'a moins inpirée. Moi aussi je suis un fan de ses séries noires. On va voir très bientôt si le Poulpe lui va mieux.


Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact