Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2009 3 06 /05 /mai /2009 20:56

Après le Spinrad il me fallait un peu de détente avant de me relancer dans quelque chose de dense. Un poulpe me semblait donc une lecture indiquée. A vos Marx, prêts, partez ! de Jérôme Leroy a parfaitement fait l’affaire.

Gabriel déprime. Le monde court à sa perte et sa relation avec Chéryl bat de l’aile. Gabriel est en permanence de mauvais poil. Du coup, il chasse une gueule de bois avec la suivante. Jusqu’à l’arrivée d’Alfredo Garcia (ouarf !). Ce mexicain, au service du Consortium (les cinq personnes qui, depuis des décennies, dirigent le monde dans le plus grand secret), vient l’appeler à l’aide. Ses maîtres, voyant la crise remettre en cause leur pouvoir, ont décidé de tuer Marx ! Le pire c’est que, grâce au nouvel accélérateur de particules de Genève, ils sont sur le point d’y arriver. Imaginez un monde où Marx n’aurait pas existé. Voilà qui file la chair de poule et redonne la pêche au poulpe, le temps d’une plongée vers 1843 …

 

Jérôme Leroy reprend ici l’idée d’une des nouvelles parues dans le recueil Comme un fauteuil Voltaire dans une bibliothèque en ruine. Il en profite pour la développer, lui faire prendre une autre direction, et multiplier les clins d’œil et les hommages. A ses potes, ses films préférés, ses chansons fétiches (il est à noter à ce sujet qu’il a des goûts littéraires et cinématographiques plus surs que ses goûts musicaux, plouf plouf …).

 

On sent bien qu’il aurait aimé parler un peu plus vins, mais une bible est une bible, et même un athée marxiste comme lui se voit obliger de la respecter. Le poulpe ne boit que de la bière. Par contre, non content de dire son admiration pour Marx, l’auteur, qui ne recule devant aucune vilenie, va même jusqu’à en citer des passages entier et à en conseiller la lecture aux jeunes générations.

 

Jésus, Marie, Joseph ! Saint Nicolas, Santisima Carlita protégez-nous de cette lecture subversive.

Rythmé, original, drôle et revendicatif. Avec à la fin des affreux, des vrais, qui en prennent plein les dents. Si j’osais, je dirais une bonne cuvée. Mais comme on n’a pas le droit de causer pinard …

Jérôme Leroy / A vos Marx, prêts, partez ! Baleine/Poulpe (2009)

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Polars français
commenter cet article

commentaires

sophie 18/05/2009 10:35

Je croyais que le Poulpe était mort et enterré... Bonne nouvelle, avec bientôt un nouveau de Pouy, je suis impatiente. Merci pour le commentaire sur la critique de Barcelo, sur le Defi polars de Catherine. Dans la foulée, j'ai lu "L'ennui est une femme à barbe", très sympa aussi, puis ce titre est trop alléchant. Ton blog est une vraie mine d'or, merci
Bonne journée

Jean-Marc Laherrère 18/05/2009 15:31


Merci.

Le poulpe était mort, mais pas enterré, il est plus vigoureux que jamais. Depuis qu'il est reparti, je n'en ai lu que deux, celui de Férey et celui de Leroy, ils sont excellents tous les deux.


Cécile2Quoide9 08/05/2009 19:48

J'avoue ne pas aimé du tout les couvertures Poulpesques vues sur ton blog

Ccile2Quoide9 08/05/2009 19:48

Mon préféré : La petite écuyèrea cafté de Pouy
Le plus mauvais (et de trèsloin car c'est le seul que je n'ai pas aimé) : Ourzazate et mourir

Jean-Marc Laherrère 08/05/2009 22:04


En général, les premiers sont bons (Raynal, Dessaint, Daeninckx ...) et dernièrement j'ai aimé le Férey et le Leroy. Annoncés un nouveau de JB Pouy, et un de Laurence Biberfeld.


Cécile2Quoide9 08/05/2009 03:53

J'ai récemment palé sur mon blog des 6 ou 7 aventures du Poulpe que j'ai lues. Voila qui me donne envie d'en lire un 8e et surtout d'approfondir ma découverte de ce blog que je découvre.

Jean-Marc Laherrère 08/05/2009 10:46


Il y a de quoi faire avec le Poulpe (plus de 200 numéros), mais il faut reconnaître que c'est assez inégal.


Jérôme Leroy 07/05/2009 02:14

Merci, Jean-Marc, et bien vu: tenir autant de pages sans pouvoir parler de vin (ou presque) a été épouvantable...

Jean-Marc Laherrère 07/05/2009 10:02


Preuve que tu es capable de sacrifice inhumains pour sauver le grand Karl.


Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact