Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mai 2009 5 08 /05 /mai /2009 22:40

Dure vie du père de famille. Je n’ai pas encore eu le temps d’aller voir Dans la brume électrique, mais j’ai vu Ponyo sur la falaise … Ce qui m’amène à parler un peu cinéma pour les mômes.

 

Suivant les excellents conseils d’un guide incontournable dont j’ai déjà causé ici, à savoir, Le guide du cinéma pour les enfants, 500 DvD pour les 4-14 ans, dès qu’ils ont eu l’âge de rester tranquille devant un écran, j’ai abreuvé mes minots de films de toute époque, de tout style, couleur, noir et blanc, parlant, muet …

 

Résultats, maintenant, plus de récrimination parce que c’est « en gris », ou que les gens ne parlent pas. Gagné !

 

Et alors direz-vous ? Et alors, ils se régalent autant aujourd’hui, à 6 et 8 ans avec le magnifique Ponyo de 2009 qu’avec le King Kong de 1933 vu déjà deux fois en DvD. Ce qui permet d’acquérir un bagage correct, et de forger son esprit critique pour quand ils choisiront tous seuls ce qu’ils veulent voir.

Gagné aussi parce qu’ils ont été aussi enthousiastes face au combat titanesque, très bricolé, mais ô combien magique de King Kong contre le tyrannosaure que devant les effets spéciaux époustouflants du Monde de Narnia. Gagné parce qu’ils comprennent, très rapidement que, comme chez Miyazaki, il n’y a pas de méchant dans King Kong, seulement des victimes. Gagné parce qu’ils ont pleuré comme des madeleines à la mort de King Kong, ce qui montre un bon degré de compréhension du film, et d’empathie, malgré le noir et blanc, et le singe de toute évidence bricolé.

 

Gagné parce qu’ils se sont vite aperçus dans Ponyo, que celui qui paraissait méchant, ne l’était pas vraiment (ce qui est une des caractéristiques remarquables des œuvres du maître japonais).

 

Gagné aussi, très égoïstement, parce que je me régale à aller au cinéma ou à regarder des DvD avec eux …

Gagné enfin parce que ça ouvre des perspectives quasi illimitées quant aux centaines et centaines de films à découvrir …

 

Ce n’est pas un combat gagné d’avance, il demande un tout petit peu de boulot pour chercher les films qui marchent, prendre le temps de s’asseoir avec eux et partager leur enthousiasme. Et surtout, c’est un combat à mener tôt, à partir d’un certain âge, la résistance à ce qui est différent, en noir et blanc, ou plus lent, ou plus complexe, devient très forte à vaincre, alors qu’elle est quasi nulle au départ. Mais après, c’est le pied.

 

Dernière satisfaction en date, la semaine dernière, Le signe de Zorro, avec Tyrone Power, en noir et blanc, et en VO ! J’ai fait un peu de traduction, mais c’est tout. Je me suis régalé, mon fils et son copain aussi, et en plus ils ont reconnu, que Zorro, c’était le même que Jamie Boy dans Le cygne noir, et que le méchant était le même méchant que dans Les aventures de Robin des bois (à savoir Basil Rathbone) et que le curé était le même qui faisait frère Tuck dans le même Robin des Bois.

 

Vive moi, vive les minots, vive le cinéma, de 1933 à 2009.

 

 

Pour en finir avec les minots, côté bouquins, le volume 5 de Tous Pirates, La pyramide maudite est sorti.

 

 

Pour les grands, dimanche ou lundi je vous cause du nouveau roman, impressionnant d’Hervé Le Corre.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Freude 11/05/2009 07:33

ET, à partir de 8 ans, je comprends mieux.... Je crois que je vais faire l'acquisition de ce guide ! C'est vrai que Peau d'Ane est un bonne idée et en plus ma puce adore dès qu'on chante !

Jean-Marc Laherrère 11/05/2009 09:07


Si elle eima quand on chante, Le magicien d'Oz est également conseillé.


Serge Breton 10/05/2009 23:54

Tous les Michael Curtz / Errol Flynn sont des enchantements aussi: j'ai testé sur ma propre tribu. Et quel plaisir de partager avec nos enfants ce qui nous avons tant aimé...

Jean-Marc Laherrère 11/05/2009 09:07


Errol Flyn ! Un des préférés de mon fils avec ... Jean Marais. Ils ont vu au moins 20 fois les aventures de Robin des Bois. Incroyable la modernité de ce film qui a gardé tout son énergie et tout
son enchantement.


clement 09/05/2009 09:45

Eh bien ils ont bien de la chance ces minots !

Jean-Marc Laherrère 10/05/2009 18:26


Oui, mais j'avoue que ce n'est jamais une contrainte pour moi ...


Freude 09/05/2009 09:12

Idem pour moi, j'ai vu Ponyo, mais pas le dernier Tavernier... Pas mal comme technique pour les initier au ciné, mais bon, j'ai fait un essai avec ET pour ma puce de 4 ans et depuis on laisse la lumière dans le couloir le soir... Alors King Kong, je sais pas... On va attendre un an ou deux...

Jean-Marc Laherrère 10/05/2009 18:24


C'est là que mon guide fétiche est précieux.
ET est indiqué à partir de 8 ans, le King Kong de 1933 à partir de 6 !
Pour les à partir de 4, à part les Disney incontournables, il y a Kirikou, Peau d'ane (avec Deneuve, magique), le magicien d'Oz, La mouette et le chat, Kiki la petite sorcière (de Miyazaki),
Princes et princesses (le premier Ocelot), Le roi et l'oiseau ...


Boris 09/05/2009 01:47

Jeanne nous a dit le plus grand bien du nouveau Le Corre. Il est très différent, selon elle, de 'l'homme aux lèvres de saphir' puisqu'on revient à Bordeaux et à l'époque contemporaine mais, selon elle, le style est parfaitement maîtrisé et l'écriture beaucoup plus personnelle. Il semble que Le Corre a pris son envol et toute sa dimension depuis l'Homme a l d s

Jean-Marc Laherrère 10/05/2009 18:24


Jeanne a raison, Le Corre a vraiment franchi un cap. Billet en ligne ce soir ou demain.


Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact