Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 mai 2009 2 26 /05 /mai /2009 23:00

Le 1° mai 2008 Frédéric Fajardie nous faisait la sale blague de mourir. Jérôme Leroy qui est un de ses plus fervents admirateurs, et avait été son ami avait écrit un bel article pour dire ce qu’il lui devait, et ce qu’il perdait. En harmonie complète l’hommage.

 

Vanina Alberti est intérimaire chez Mital, quelque part dans le Pas-de-Calais. Une intérimaire combative, fille d’un ancien de la Gauche Prolétarienne, qui fait tout pour mettre des bâtons dans les roues de son patron qui, lui, a très bien retourné sa veste de soixante-huitard … Quand elle surprend une conversation qui lui apprend que la direction est en train de préparer, en douce, une délocalisation éclair, elle en parle à son père. Prenant peur devant sa réaction, elle écrit à Frédéric Fajardie, ancien compagnon de lutte de son père et écrivain qu’elle admire, pour qu’il lui vienne en aide et  qu’il évite une catastrophe …

 

Un an après la mort de Fajardie, Jérôme Leroy décide donc de lui rendre hommage. Il aurait pu écrire un essai, une analyse de son œuvre, un « à la manière de » … Il choisit de le mettre en scène, un peu comme Win Wenders mit en scène Dashiell Hammett.

 

Ce procédé lui permet de laisser libre court à son imagination romanesque mais également de rappeler les moments les plus significatifs de sa vie. Une vie qui, en elle-même, est déjà romanesque. Le mélange entre la biographie, le rappel des grands romans de Fajardie, et les aspects romanesques est parfaitement réussi, on passe de l’un à l’autre avec une totale fluidité, sans jamais avoir l’impression d’avoir deux textes artificiellement assemblés.

 

Cette homogénéité est renforcée par toutes les valeurs que les deux hommes ont en commun. Leur rage, leur révolte, leur volonté de ne jamais accepter ce que tant et tant nous présentent comme inéluctable, mais aussi leur goût pour la générosité et le panache. Des valeurs communes qui font que le roman sonne parfois … comme un roman de Fajardie.

 

En bref, un très bel hommage, réussi jusque dans la mise en abîme de la couverture réalisée par l’incontournable Jean-Claude Claeys.

 

Jérôme Leroy / En harmonie Editions des Equateurs (2009)

Partager cet article
Repost0

commentaires

Jérôme Leroy 28/05/2009 16:54

Jean-Marc, merci de tout coeur pour moi et...pour lui.
Amitiés

Jean-Marc Laherrère 28/05/2009 22:04


De rien.


Michel 27/05/2009 22:44

de Fajardie, je ne connais pas encore les livres de Leroy

avec en plus une couv de Claeys, comme des polars de chez Néo!

Jean-Marc Laherrère 27/05/2009 22:54


Et oui, une couverture de Claeys avec dessus une jeune femme qui lit "la nuit des chats bottés", avec une couverture de ... Claeys


Michel 27/05/2009 20:45

je le note, merci pour l'info,
un grand auteur, j'ai adoré son recueil de nouvelles

Jean-Marc Laherrère 27/05/2009 21:28


Les nouvelles de Jérôme Leroy, ou celles de Fajardie ?


Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact