Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 octobre 2009 5 02 /10 /octobre /2009 23:02

Les meilleures choses ont une fin. Toutes. Même la série Michael Forsythe de l’irlandais voyageur Adrian McKinty. Qui se termine avec ce Retour de flammes.

 

Douze ans. Douze ans que Michael Forsythe se planque, aidé par le FBI, après avoir participé à démanteler la mafia irlandaise de New York. Douze ans que Bridget Callaghan qui a repris les choses en main est sur sa trace pour le faire abattre. Elle est bien près de réussir une fois de plus à Lima, mais Michael va avoir droit à une surprise : la fille de Bridget, vient d’être enlevée à Belfast, et elle l’appelle au secours, lui proposant d’oublier le passé s’il accepte de l’aider. Pour revoir Belfast, pour pouvoir vivre au grand jour, et surtout, même s’il ne se l’avouerait jamais, pour revoir Bridget, Michael accepte. C’est alors que les ennuis commencent réellement.

 

Voilà qui clôt de façon magistrale la trilogie Michael Forsythe. Action, rebondissements, humour, Adrian McKinty est toujours aussi généreux. Ca explose de partout, il se passe toujours quelque chose, et dans les pires moments, l’increvable Michael ne perd jamais son sens de l’humour. Donc le lecteur tourne les pages et ne s’ennuie jamais, ce qui est déjà une très bonne chose.

 

Mais pas la seule. En toile le fond, l’auteur livre une description très sombre de l’Irlande du Nord, des séquelles d’une guerre qui n’a jamais voulu dire son nom, des effets dévastateurs de siècles de haines, de rancœurs et de vengeances … le tout sur fond de misère industrielle, de crasse, et de ciel bas et gris. On ne peut pas dire qu’Adrian McKinty cherche à se faire des copains à Belfast. Dans aucun camp, les paramilitaires, qu’ils soient catholiques ou protestants s’étant rapidement reconvertis en truands, pour continuer à exercer leur droit de vie et de mort sur une population qui ne peut que subir.

 

Il reste quand même une lueur d’espoir, dans une nouvelle génération qui n’aurait pas été gangrenée par la haine dès le berceau. Et qui ne vivrait pas avec pour seul horizon la vengeance. Et puis il reste l’humour increvable de ce diable de Michael. La digne conclusion d’une bien belle trilogie.

Pour ceux qui découvrirait aujourd’hui cet auteur, on peut, bien entendu, commencer par ce roman. Mais c’est quand même mieux d’avoir au moins lu le premier, A l’automne je serai peut-être mort. En plus il est très bien, et repris en poche chez Folio !

 

Adrian McKinty / Retour de flammes, (The bloomsday dead, 2007) Série Noire (2009), traduit de l’anglais (Irlande) par Patrice Carrer.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Polars irlandais
commenter cet article

commentaires

Clément 06/10/2009 21:51


En parlant d'Irlandais, je t'avais signalé sur ton billet consacré à "Poussière tu seras" de Sam Millar que j'allais lire son dernier roman "The Dark Place" en VO.
C'est chose faite et je peux déjà te dire que lors de sa sortie en France (si cela se fait un jour) tu n'auras pas besoin d'hésiter! C'est du très très noir, dans un registre tout sauf complaisant,
un excellent sens du dialogue et du suspense ainsi qu'en filigrane une belle critique de la police de Belfast... Bref quasiment du sur-mesure pour toi.


Jean-Marc Laherrère 06/10/2009 22:41


Merci pour ce service "avant-vente". Je l'attends avec d'autant plus d'impatience.


Aurore 05/10/2009 13:31


Ca m'a l'air bon tout ça, en plus j'ai très envie de lire du noir en ce moment!! Et si c'est en folio!!


Jean-Marc Laherrère 05/10/2009 13:53


Tout bon, et pas cher. Tout pour plaire.


holden 05/10/2009 10:16


vrai pour le fleuve caché....

merveilleuse serie hardboiled, j'ai adoré
ruez vous


Jean-Marc Laherrère 05/10/2009 13:53


Et c'est quelqu'un qui conseille Tim Willocks qui le dit !


kathel 03/10/2009 09:14


J'ai bien aimé un autre Adrian McKinty, mais sans Michael Forsythe (le titre m'échappe... il se passait dans le Colorado) il faudra donc que je lise cette série !


Jean-Marc Laherrère 03/10/2009 10:15


Ca s'appelle le fleuve caché.


Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact