Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mars 2011 7 13 /03 /mars /2011 21:39

Je ne lis pas de romans pour ados en général. Peut-être ai-je tord … Mais comme j’ai un peu passé la limité d’âge, et que mes minots sont encore un peu jeunes, je n’en lis pas. J’ai fait une exception parce que j’étais curieux de voir ce que pouvais donner un roman d’A. H. Benotman pour les jeunes. Ca s’appelle Garde à vie. Je n’ai pas été déçu.

 

BenotmanHugues s'est fait arrêter alors que la voiture volée avec laquelle lui et un copain s'amusaient finissait son rodéo dans un abribus. Son pote a réussi à s'échapper, lui se retrouve en cellule en attente de voir le juge. Puis la prison. Un lieu auquel rien ne l'a préparé, un lieu où il va devoir affronter ses peurs, les brimades, et surtout le vide des journées et le vide d'un avenir foutu.

 

Très court texte, entre réalité et fantasme, entre réalisme sordide et vide et cauchemars de plus en plus oniriques …

 

A. H. Benotman brouille les pistes, embrouille son lecteur, pour mieux rendre palpable un univers qui broie ceux qui y sont soumis, quels qu'ils soient. Une machine à déshumaniser au lieu d'un lieu d'insertion, une machine qui ôte quasiment toute possibilité de seconde chance …

 

Roman court mais terrible, qui laisse une forte impression. Ma seule interrogation, à laquelle vous pourrez peut-être répondre : à partir de quel âge peut-on lire et apprécier ce texte ? Ce qui est certain, c’est que les adultes peuvent le lire. Doivent le lire.

 

A.H. Benotman / Garde à vie, Syros/Rat noir (2011).

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Polars français
commenter cet article

commentaires

hafed benotman 28/03/2011 11:51



Bonjour,


merci de votre lecture et de votre critique. Avec monamicale fraternité. AHB



Jean-Marc Laherrère 28/03/2011 13:56



Tout le plaisir était pour moi !



Natacha 14/03/2011 14:20



Bonjour,


Je vais très vite lire ce roman! Une précision : je suis à peu près certaine qu'il est le "complément" (attention, dans le projet, pas dans l'intrigue, enfin, je ne crois pas) d'un autre roman de
la même collection, signé Jean-Hugues Oppel, avec qui j'en avais parlé, roman très fort aussi et bluffant dans la "surprise" finale : Allers sans retours.



Jean-Marc Laherrère 14/03/2011 14:37



J'ai vu dans la préface qu'il faisait effectivement partie d'un projet commun avec Oppel.



Ingannmic 14/03/2011 10:52



Ma dernière expérience avec Benotman remonte à la lecture d'"Eboueur sur échafaud", que j'avais beaucoup apprécié.


Je note ce titre, qui sera l'occasion d'une lecture familiale...



Jean-Marc Laherrère 14/03/2011 11:01



A partir de 14 ans selon le commentaire précédent. Et j'avais aussi beaucoup aimé "Eboueur".



Choupynette 14/03/2011 10:35



j'avais été bousculée, et c'est un euphémisme par le film Un prophète.L'univers carcéral est vraiment terrible. Je note ce roman.



Jean-Marc Laherrère 14/03/2011 11:00



J'ai depsui quelques années très peu de temps pour le ciné, donc j'ai raté ce film, entre beaucoup d'autres.



nicommuniste 14/03/2011 08:55



Bonjour,


moi aussi j'ai beaucoup aimé ce livre, et contrairement à vous c'est mon métier. Je suis documentaliste dans un collège, je dirais que le livre est lisible dès 14 ans selon moi. Mais de bons
lecteurs peuvent peut être le lire plus jeune. La difficulté tient plus au style et au retournement final,difficile à appréhender, qu'à la dureté des scènes décrites dans le livre, mais c'est mon
avis perso.



Jean-Marc Laherrère 14/03/2011 09:30



C'est bien à ce retournement final, et au fait que durant un moment on est perdu que je pensais ...


Merci pour la précision.



Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact