Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 22:12

Après le plat de résistance norvégien, il fallait un machin raide, fort et rapide, pour faire place nette avant d’attaquer autre chose. Coup de chance, j’avais sous le coude un nouveau roman d’un auteur américain au nom absolument imprononçable. Vous aurez peut-être deviné qu’il s’agit de A toute allure de Duane Swierczynski.

 

Swierczynski

Patrick Lennon n’est pas un homme violent. C’est un excellent pro, et un conducteur émérite. Sa spécialité : les braquages. Une spécialité à risques, mais jusque là il s’en est plutôt bien tiré : sang-froid et professionnalisme. Cette fois, dans le centre de Philadelphie, tout va mal. Pourtant la préparation était impeccable, une fois de plus.

 

Mais ils ont été trahis et étaient attendus. Des malfrats les percutent avec une camionnette avant de les tabasser et de tenter de les enterrer plus morts que vifs. Miraculeusement, Patrick s’en sort, et va découvrir que, quand il s’agit de se venger, il peut oublier sa non-violence. Préférable quand on se retrouve avec deux mafias, des flics ripoux et le FBI sur le dos … Sans avoir la moindre idée de celui, ou celle, qui les a vendus.

 

Après The Blonde déjà remarqué par les amateurs, revoici Duane Swierczynski, un tout petit peu plus sage. Disons que si le point de départ est moins extravagant la suite, elle, fait preuve de la même virtuosité et de la même énergie époustouflante. Le titre français est mérité, cela va bien à toute allure. Explosions, bastons, coups de théâtre se succèdent à un rythme d’enfer pour le plus grand plaisir du lecteur qui jubile.

 

Pour vous donner une idée des influences de l’auteur : obligé de s’inventer un nom, Patrick Lennon dit s’appeler Donald Stark … On fait pire. Cerise sur le gâteau, la fin du roman introduit The Blonde. Mais ne comptez pas sur moi pour vous dire pourquoi et comment …

 

Duane Swierczynski / A toute allure (The wheelman, 2005), Rivages Noir (2011), traduit de l’américain par Sophie Aslanides.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Polars américains
commenter cet article

commentaires

Maïté Bernard 31/03/2011 15:39



Très en retard sur toi, j'ai enfin reçu "A toute allure" en V.O des USA, soit "The wheelman".  Viens de le finir et  j'ai beaucoup aimé.  Je suis très curieuse de lire "The blonde"
et je suis aussi allée sur le site de l'auteur (qui travaille pour la série CSI, rien que ça!, je l'ignorais) et qui répond donc à la question que tu posais : comment prononcer son nom. 
"The name's pronounced "sweer-ZIN-ski." See? Easy."  Easy, c'est lui qui le dis, mais on va faire un effort.  



Jean-Marc Laherrère 31/03/2011 18:32



Merci pour l'info. Easy ? Je vais m'entraîner.



sisco 04/03/2011 13:22



Suis je bête ! Oui Kowalski, MK... c'est une partie de The Blonde que j'avais presque oublié parce que Kowalski était un agent secret pour moi pas l'amoureux obscur d'A toute allure. C'est un
second rôle... disons déterminant.



Jean-Marc Laherrère 04/03/2011 17:09



Et oui ! En fait je n'ai fait le lien que grâce aux coupures de presse fournies à la fin du roman.



Sisco 03/03/2011 20:07



Un ton en dessous de The Blonde mais le rythme est fantastique, cela en devient haletant. Et puis j'aime bien comme il se moque de Philadelphie, c'est marrant. Mais... mais... j'ai pas capté
l'allusion à The Blonde ?



Jean-Marc Laherrère 03/03/2011 20:14



Le futur beauf qui débarque à la fin et commence à faire le ménage est le mystérieux K. qui fait des cartons sur la mafia de Philadelphie dans The Blonde. Et avec ce bouquin on sait pourquoi.



sisco 16/02/2011 17:06



je viens de le reçevoir et après le dernier Iain Levison, je m'en régalerais sans doute. J'adore cette simplicité et cet humour. C'est facile à lire, simple et très divertissant. je sais qu'il a
aussi écrit The redhead mais pas encore traduit chez nous.



Jean-Marc Laherrère 16/02/2011 17:27



Voilà une bonne nouvelle. Encore du plaisir en perspective. Contrepartie : il va falloir finir par s'habituer à écrire, et à dire son nom !



holden 15/02/2011 09:31



atgggggggggggggggghhhhhhhhhhhhhh


la fin du roman introduit  the blonde ???


bah merde


 


je ne lirai pas



Jean-Marc Laherrère 15/02/2011 10:04



Exactement ! En tout bien tout honneur bien entendu.



Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact