Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 22:46

Avec Polaroïd les éditions In8 tentent quelque chose de difficile : donner leur chance à des novellas, ces textes trop longs pour être des nouvelles, trop courts pour des romans. Une distance certainement difficile à appréhender pour un auteur (mais qu’est-ce que j’en sais moi, qui suis incapable d’imaginer le début de commencement d’une histoire ?). Toujours est-il qu’avec Moskova je trouve qu’Anne Secret n’a pas tout à fait trouvé la bonne distance.

 

SecretFin 89, le mur de Berlin tombe. Euphorie dans toute la ville. Pas pour tous. Anton, français qui vivait à Berlin Est fuit, avec de faux papier, et retourne à Paris. Là il vivote, grâce à l’aide de son frère, dans la crainte perpétuelle. Mais dans la crainte de quoi ?


Pourquoi ai-je dit qu’à mon goût Anne Secret n’a pas trouvé la bonne distance ? Juste parce que je suis resté sur ma faim.


Le plus réussi dans le roman ce sont les personnages et la description de la solitude. Solitude due à la crainte, au manque de confiance en soi, au coups de la vie, aux petites saloperies de l’existence qui, sans la détruire complètement, érodent petit à petit l’envie de vivre, qui confortent dans l’idée qu’on est fait pour la grisaille. La galerie de personnages est très réussie, avec ceux qui doutent, ceux qui se battent encore, et ceux qui profitent … Tout une population parisienne populaire en train de disparaître, chassée peu à peu hors de la ville.


Là où je suis resté sur ma faim c’est que j’aurais eu envie de les côtoyer un peu plus longtemps, et que la fin tombe de façon un peu abrupte avec un dénouement un poil artificiel. Finalement, je me demande si le texte n’aurait pas gagné à être recentré sur la vie quotidienne quitte à laisser tomber le prétexte historique (chute du mur et secrets de la RDA révélés …).


Ceci dit, mieux vaut un texte que l’on trouve trop court qu’un texte qui semble bien trop long ! Je suis curieux de connaître vos avis.


Anne Secret / Moskova, In8/Polaroïd (2012).

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Polars français
commenter cet article

commentaires

henry 19/02/2017 19:46

Je viens d'apprendre que le nouvel opus de cette auteure arrive : même éditeur, même format. Titre "la chanceuse" A lire dès que c'est dispo !

Henry 12/06/2016 22:21

Bonjour,
Une excellente nouvelle, bien écrite et qui nous plonge dans l'atmosphère d'un quartier de Paris, modifié et transformé. Une nouvelle sur l'incommunicabilité, le silence, les "fausses vies". J'adore la fin, la chute justement, sèche et énigmatique (ah l'anecdote de l'icône"!) et qui laisse le lecteur imaginer. J'ai rencontré la charmante auteure à Villeneuve les Avignon et nous avons pu échanger, sur Georges Simenon, notamment. Un nouveau titre de cet écrivain va sortir prochainement. Je l'attends avec impatience !

Paul 28/04/2015 22:39

Cette Moskova et son atmosphère m'ont enthousiasmé !
Je comprends la critique de J.M.Laherrère même si je ne la partage pas. Par compte, "Terrienne", quel compte règle-t-il donc par ce commentaire complétement à côté de la plaque?
Si elle est toujours dispo, tentez d'écouter l'émission de F.Culture où Augustin Trapenard interview l'auteur... C'est très très bien !
Paul

terrienne 21/04/2012 17:59


Un peu déçu par ce nouvel opus de AS. Ce nonobstant, un premier chapitre très réussi haletant, bien rythmé qui laissait augurer l'excellence pour la suite. Une suite qui ronronne et une fin
téléphonée qui tombe vraiment à plat comme un pétard mouillé. Tout ça pour ça ! "Much ado about nothing" diraient nos amis d'outre manche.... Un style à l'image de l'auteur et c'est
bien ainsi...Une nouvelle disait Paul Morand est assimilable à un saut en parachute... je vous fais grâce de ce je pense de la chute...


JLT

Jean-Marc Laherrère 23/04/2012 10:11



Comme j'avais raté les précédents romans de cet auteur je n'ai pas été déçu ... mais effectivement, cette novella a un petit goût de pas totalement réussi ... Dans la même collection le Marcus
malte est beaucoup plus convainquant.



Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact