Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 avril 2014 2 22 /04 /avril /2014 23:17

Yes, Jo Nesbo est de retour. Inutile de faire durer le suspense, vous le savez sans doute tous, Harry Hole, après Fantôme est … Toujours sec dans ses titres le norvégien, c’est Police.

Nesbo

Oslo. Un ancien policier est sauvagement assassiné sur les lieux d’un crime jamais élucidé. Il avait fait partie de l’équipe ayant échoué dans son enquête. Lorsqu’un second policier est tué dans des circonstances analogues, la police doit se rendre à l’évidence, un tueur a décidé de s’en prendre aux flics, en particulier à ceux qui n’ont pas élucidé les affaires sur lesquelles ils ont travaillé. D’habitude, ce genre d’affaire revenait à Harry Hole. Mais Harry n’est plus là pour les aider. Pendant ce temps, dans l’aile sécurisée d’un hôpital, un homme est dans le coma, étroitement surveillé. Certains attendent avec impatience qu’il se réveille pour parler. D’autres redoutent qu’il se réveille pour parler …


Alors, il est dans quel état Harry ? Je le dirai pas.


Alors qu’est-ce qui s’est passé à la fin de Fantôme ? Je le dirai pas non plus.


Alors merde, il va revenir, il est toujours vivant ? En forme ? Toujours rien, je serai muet comme une tombe.


Jamais peut-être Jo Nesbo n’avait maîtrisé à ce point le suspense, la façon de vous laisser avec un doute atroce à toutes les fins de chapitres. Attention, lecture déconseillée aux cardiaques. Oui, ça fait un peu procédé ou recette de cuisine. Oui, mal maîtrisé ça aurait pu énerver, agacer, voire carrément gonfler.


Sauf que Jo Nesbo est un maître cuisinier et qu’il assaisonne à la perfection les recettes les plus connues, battues et rabattues. Et je ne sais pas vous, mais moi j’ai marché comme un seul homme. Comme un couillon, à tous les coups. Et puis on sent qu’il s’est fait tellement plaisir à jouer avec nos nerfs, que ce serait gâcher de ne pas prendre plaisir nous aussi.


Comme quoi, le thriller quand c’est bien fait, c’est pas mal aussi. Et là, cela relève de l’horlogerie suisse, du grand artisanat, voire du grand art. Jouissif.


Jo Nesbo / Police (Politi, 2013), Série Noire (2014), traduit du norvégien par Alain Gnaedig.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Polars scandinaves
commenter cet article

commentaires

meyer meyer 04/06/2014 22:07


Ah il m'a encore bien bluffé le père Nesbo. Il n'a pas son pareil pour nous traîner sur des fausses pistes. Encore de la belle ouvrage et un pavé de plus de 500 pages qui se dévore comme un petit
pain au chocolat (oui je sais une chocolatine chez toi !) après une séance de natation.


J'attends avec impatience le prochain Jo Nesbo (déjà paru en Norvège et même en anglais je crois).


En attendant je me suis remis avec Charlie Resnick dont je finis le 9 ème des 10 opus. Il est moins speed que Harry mais ça n'empêche que c'est très bien aussi.


Sinon je confirme ce que dit le maître des lieux : lire absolument Fantômes AVANT Police

Jean-Marc Laherrère 05/06/2014 08:37



J'adore aussi Resnick, dans un genre très différent.



wollanup 27/04/2014 02:10


Ouais,en gros un inspecteur Harry norvégien.


Je vais m'y coller de toute façon et vais peut-être revoir mon opinion et avant Creole belle de Burke,parce qu'après,je risque d'être sévère.

Jean-Marc Laherrère 28/04/2014 13:01



Il est nettement moins expéditif et primaire que le Harry de Clint.



Mary 27/04/2014 00:21


C'est que je n'ai toujours pas lu "Le léopard".... Va ptet falloir que je m'y mette...

Jean-Marc Laherrère 28/04/2014 13:00



peut-être ... Et c'est mieux de lire Fantome avant de lire Police.



wollanup 24/04/2014 00:58


Voilà un bel article qui donne envie de lire Nesbo si ce n'est qu'un auteur qui fait dire à son héros qu'il privilégie sa conscience de flic à  sa conscience d'homme me fait quand un
petit peu froid dans le dos et n'attire pas ma sympathie,loin de là, malgré l'attirance créée par une bonne critique.


 

Jean-Marc Laherrère 24/04/2014 08:12



Harry Hole n'est pas forcément la personne que l'on préfèrerait comme ami ... Et d'autre part, s'il dit ça à un moment (je ne m'en souvient plus), on voit que, dans la pratique, quoique veuille
dire conscience d'homme ou de flic, Harry n'est pas un serviteur forcément respectueux de la Loi, et encore moins de ses représentants. Ce qui fait toute son ambigüité, et l'intérêt du
personnage.



Jean 23/04/2014 18:09


Nesbo est d'une constance affligeante dans l'excellence. Mais j'ai pris du retard, "Le léopard" darde toujours son eoil de lynckx du haut de son rayonnage, "Fantôme" ne l'a pas encore rejoint.
Bref, le plaisir m'attend. Merci, Jean-Marc, tu m'as donné l'eau à la bouche. Amitiés.

Jean-Marc Laherrère 23/04/2014 21:48



De rien.


Mais c'est vrai ça, c'est agaçant ces gens qui sont toujours bons !



Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact