Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2012 6 05 /05 /mai /2012 16:30

J’ai un aveu à vous faire. Je ne suis pas l’intellectuel cérébral et raffiné que vous imaginez. Dans ma folle jeunesse, il m’est arrivé de … jouer au rugby ! Et j’ai adoré ça. Surtout les quand, bien lancé, en planche, on découpe le gus d’en face qui vient de récupérer la chandelle ; ou qu’après un premier impact dans le gros d’en face, on sent les siens de gros, derrière, qui poussent, et que ça avance, ça avance et on finit par leur marche dessus. C’est bon !

Hunter

Tout ça pour dire que parfois, un bon coup de testostérone c’est bon ! Et quand je recherche une montée d’adrénaline littéraire, je vais voir du côté des grands artisans américains de la baston. Et je me régale. Comme ces jours-ci, avec Le sniper de Stephen Hunter.


Quatre anciens activistes des mouvements contre la guerre du Vietnam sont abattus coup sur coup par un tireur lointain. Deux jours plus tard, Carl Hitchcock, ancien sniper au Vietnam qui déprimait se suicide. Chez lui, toutes les traces de la folie et les biographies des quatre victimes. Affaire réglée. Sauf que tout parait trop facile à Nick Memphis, en charge de l’enquête pour le FBI. Il demande à un vieil associé, l’ancien sniper Bob Lee Swagger de passer les faits en revue … Et bientôt Bob trouve le détail qui cloche. Sans se douter qu’il met alors le pied dans un nid de serpents et, qu’une fois de plus, il va devoir se battre pour sa vie.


C’est vrai, Bob n’est pas le genre de héros que l’on croise généralement dans les polars chroniqués ici. Ancien tueur, grand amateur d’armes, fier de son combat au Vietnam, individualiste … Le vrai loup solitaire pour reprendre une expression à la mode. Mais un homme que l’on ne peut s’empêcher de respecter, et même d’aimer. Parce qu’il est aussi honnête, fidèle à ses valeurs et en amitié, incorruptible, inoxydable … En résumé, le grand Clint dans sa grande époque.


Et quel putain de talent de conteur que celui de Stephen Hunter. Dès les premières lignes vous ne pouvez plus lâcher le bouquin. Et il se permet un final d’anthologie, un final tellement gonflé qu’on en reste baba. Un vrai bon grand moment de plaisir.


En parlant de Clint, je le verrai bien adapter ce genre de romans, avec, par exemple, Tommy Lee Jones en Swagger …


Stephen Hunter / Le sniper (I, sniper, 2009), le Rocher (2012), traduit de l’américain par Elisabeth Luc.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Polars américains
commenter cet article

commentaires

anonyme 20/07/2012 15:34


j'aimerais savoir ou peut l'acheter en francais car j'aimerais lire toute la serie de swagger mais je ne trouve pas le premier livre point of impact en francais donc j'aimerais des infos merci

Jean-Marc Laherrère 30/07/2012 01:05



Je n'en sais rien, je cherche ces jours-ci et si j'ai une info je vous la communique.



joe chip 28/05/2012 21:15


Excellent ! Le genre de bouquin a lire pendant les vacances, les grandes. .

Jean-Marc Laherrère 28/05/2012 22:21



Seul inconvénient, il se lit tellement vite qu'il en faut plusieurs comme celui-là pour tenir les vacances.



Olivier 17/05/2012 20:11


Merci une fois de plus pour cette énième découverte, je viens de le terminer et c'est effectivement du gros calibre.

Je vais embrayer sur "L'heure des gentlemen", le nouveau Don Winslow qui a eu enfin la bonne idée de revenir vers les personnages créés pour "La patrouille de l'aube" après avoir fait un détour
vers le roman d'espionnage ("Satori").

Jean-Marc Laherrère 17/05/2012 21:24



You're welcome !


Enchanté que ça t'ai plu. J'ai lu des choses contradictoires sur le Winslow, donc, une fois n'est pas coutume, je vais attendre un peu de voir les différents avis avant de l'acheter.



black Jack 14/05/2012 15:45


oops,


en fait le film c'est le precedent "point of impact" ou "shooter" en français!

Jean-Marc Laherrère 14/05/2012 15:53



Donc c'est celui qui ressort en folio d'ici peu. Je le garde pour les vacances.



black Jack 14/05/2012 15:41


Cher Jean-Marc


je n'ai pas encore lu le livre mais celui ci a déjà été adapté au cinéma par ANtoine Fucqua sous le titre "Shooter" , plus d'info sur le lien IMDB


http://www.imdb.com/title/tt0822854/


Et le film Mark Wahlberg est tout à fait respectable. Moins bourin que l'on pourrai le croire...


See U


 

Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact