Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2009 3 02 /12 /décembre /2009 21:57

A côté des inconvénients manifestes, comme les nuits raccourcies par la toux, les disputes à grands cris juste le soir où on est naze, les appels insistants au moment où on vient juste de se laisser tomber dans le canapé un bon bouquin à la main, les interruptions intempestives alors qu’il n’y a que 2 minutes qu’on s’est mis au piano etc … Il faut avouer que le boulot de pater familias présente aussi quelques bons moments. En voici quelques uns.

 

Tout d’abord le marathon de lecture continue. Après avoir terminé Le seigneur des anneaux, et n’ayant pas le temps d’aller faire un tour en librairie, on a fait avec ce qu’on avait sous la main. Nous sommes donc en ce moment en pleine forêt vénézuelienne, sur les traces de l’infâme Van Guld, au côté du Corsaire Noir, d’Emilio Salgari. Et nous enchaînerons avec la suite, La reine des Caraïbes. Tout le charme un peu désuet de ces romans d’aventure exotiques, pleins de grands sentiments, de héros au regard flamboyant et au courage indomptable, de combats entre bêtes fauves, de lieux mystérieux et de méchants vraiment immondes. Je connaissais Sandokan, je découvre avec autant de bonheur qu’eux le Corsaire Noir.

 

Dimanche dernier, je me suis sacrifié pour les amener voir Traces, le spectacle actuellement en tournée de la compagnie québécoise Les sept doigts de la main. Virtuosité, imagination, humour, rythme, poésie, musique, chorégraphie, originalité, enthousiasme. Tout. Tout est bon dans ce spectacle de cirque-danse dont on sort excité et le sourire aux lèvres. Avec, pour les lecteurs compulsifs que nous sommes tous ici, une variation étonnante sur les différentes façons d’utiliser un fauteuil sans jamais perdre la page de son bouquin … Je crois avoir vu qu’ils vont être un bon moment à Paris après leurs quelques jours à Toulouse. Si vous pouvez, ne les ratez pas.

 

Et toujours ce week-end, sur les conseils avisés d’un excellent guide dont je ne saurais trop recommander la lecture régulière, à savoir le Guide du cinéma pour les enfants / 500 DvD pour les 4-14 ans, d’Isabelle Brokman et Géraldine De Thoré j’ai sorti du tiroir un chef-d’œuvre, déjà vu au moins trois fois au cinéma : The Party de Blake Edwards avec l’immense Peter Sellers.

J’en ris encore tout seul devant mon écran. Ce film est fantastique de bout en bout, avec des morceaux d’anthologie au milieu. Peter Sellers y est absolument génial. Il a une façon lumineuse de rendre ce sentiment que nous avons tous connus un jour de nous retrouver, sans trop savoir pourquoi, dans une soirée où nous ne connaissons personne, et où nous cherchons désespérément à nous greffer quelque part, pour ne pas faire pot de fleur. Il rend ce désarroi palpable.

Et que de moments éblouissants ! Il faudrait citer le film entier, mais pour n’en choisir que trois : la scène de la chaussure, au début, qu’il arrive à faire durer presque 5 minutes, l’enchaînement de catastrophes dans la salle de bain, et le magique « Birdie num num ». Vous ne voyez pas ? Cherchez sur Google.

C’est une lapalissade que de dire que pour le comique le rythme est prépondérant. Il est là maîtrisé d’une façon proprement époustouflante. Chaque couillonnade est amenée à la seconde près : le spectateur voit l’objet qui va amener la couenne, voit le regard de Peter Sellers, commence à rire en visualisant ce qu’il se passe dans son cerveau, puis part dans un fou rire irrésistible quand c’est parti pour de bon. Grandiose.

Et je ne voudrais pas conclure sans citer également le serveur bourré, de plus en plus bourré au fur et à mesure qu’on avance dans le film qui vient, à merveille, illustrer ce qu’est le comique de répétition. Détail : Si les gamins ne rient pas forcément toujours aux mêmes gags que moi, ils sont quand même hilares.

 

Vraiment, dure vie que celle de père. Dire que pendant que je m’échine à m’occuper de mes enfants, il y en a qui ont la chance de voir 2012 ou qui de regarder la télé !

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Pour les minots
commenter cet article

commentaires

cynic63 04/12/2009 08:03


Pour une fois que France 3 nous proposait un excellent film (je suis méchant: ça leur arrive parfois), je me suis fait une soirée télé


Jean-Marc Laherrère 04/12/2009 09:12


Ben voilà, je n'utilise ma télé que comme écran pour visionner mes DvD.


cynic63 03/12/2009 22:43


Je viens de finir de mater "Mémoires de nos pères"...Cet enfoiré de Clint sait quand même être bon...


Jean-Marc Laherrère 03/12/2009 23:30


Pas encore vu celui-là.
Mais j'adore le grand Clint.


cynic63 03/12/2009 17:12


Kirikou, je l'avais offert à ma nièce à l'époque de la sortie (moi, j'ai laissé faire les mômes à d'autres....). C'est en effet très bon. Je me souviens aussi qu'elle appréciait, ainsi que son
frère plus jeune pourtant, "L'étrange Noël de Monsieur Jack". Remarque moi aussi et même pas honte!!!!
Ah, "The party", c'est quand même quelque chose...


Jean-Marc Laherrère 03/12/2009 22:35


Moi aussi j'ai regardé Kirikou et Mr Jack, et bien d'autres.
Mais The party, c'est vraiment quelque chose. Depuis je m'en regarde des extraits sur Youtube quand j'ai le moral qui flanche.


Pierre FAVEROLLE 03/12/2009 08:57


Vrai d'un bout à l'autre. Il y a des moments durs mais tellement de plaisir à la clé. Tes enfants sont plus grands que les miens, je crois. Ma première a 4 ans et, en ce moment, je me cogne
Cendrillon (excellent dessin animé au demeurant, le samedi ET le dimanche. On en est au 26ème visionnage. Pour le deuxième, 11 mois, c'est plus simple. On joue avec des jouets colorés et qui font
du bruit. Bientot, il aura droit aussi aux histoires du soir, comme sa soeur.


Jean-Marc Laherrère 03/12/2009 09:56


Ils ont 6 et 8.
Si tu en as marre de cendrillon, essaie Kirikou, ça change un peu !


Key Largo 02/12/2009 22:21


Hello
En tant qu'amateur de Salgari, tu as peut-être repéré la sortie de "Sandokan" en BD, sous la forme d'un "inédit" d'Hugo Pratt (Casterman,2009,80 pages et 18 euros). C'est de l'aventure de série B,
délaissée d'ailleurs en 1970 par Pratt qui venait de créer un certain... Corto M. Mais ça peut être aussi sympa d'y revenir avec les gamins. Ceci dit, c'est encore mieux raconté par un papa et au
chaud sous la couette...


Jean-Marc Laherrère 02/12/2009 23:04


Oui, j'ai sauté dessus dès que je l'ai vu, Sandokan par Pratt, comment rater ça. Son personnage est absolument magnifique.

J'en avais dit deux mots au moment de sa sortie.

http://actu-du-noir.over-blog.com/article-35924910.html


Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact