Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2009 2 17 /11 /novembre /2009 19:58

Personne n’est à l’abri d’une erreur, même pas votre chroniqueur préféré. Le tout est de savoir rattraper le coup.

Il y a bien un an (ou plus ?) Antoine Garceau que je connaissais absolument pas me contacte via ce blog pour me demander si je suis intéressé par un documentaire qu’il a tourné sur Donald Westlake. Je réponds que oui, bien sûr, et il m’envoie très aimablement un DvD : Donald Westlake, la machine à écrire.

Et moi, au lieu de me précipiter pour le mettre dans la machine à regarder les films, je le pose sur une pile, et je l’oublie. Si je devais me trouver une excuse, j’évoquerais sans doute ce fait scandaleux : les journées n’ont que 24 heures, et il faut bien dormir 6 à 7 heures. Pour le reste, entre le boulot, la famille, la lecture, un peu de musique, un peu de sport, les copains, les voyages … les 17 à 18 heures restantes sont assez chargées …

Heureusement, à l’occasion de mon dernier billet sur Richard Stark, Antoine Garceau m’a recontacté pour me demander ce que j’avais pensé de son film. J’ai eu honte, et quelques heures plus tard, je l’ai regardé. Je lui ai déjà écrit, mais je vais le redire ici : son documentaire est absolument excellent, indispensable pour tout amateur de Westlake, encore plus pour qui ne le connaîtrait pas (parce qu’on dit qu’il y a encore des gens qui ne connaissent pas Westlake ! Ca parait incroyable mais ce serait vrai).

Tout m’a plu là-dedans :

En premier lieu, bien entendu, l’occasion de voir et d’entendre le Maître. Classe, modeste, très gentleman, impressionnant de facilité, à l’oral comme à l’écrit, et surtout drôle.

Le choix des autres personnes interviewées ensuite :

Tonino Benacquista qui dit très bien son admiration pour ce « collègue » qui a tant, tant d’idées.

Jean-Bernard Pouy, brillant comme toujours qui parle surtout d’Ordo et du Point de non retour.

François Guérif qui connaît un tout petit peu le polar et sait mettre en lumière toute l’originalité et la force de son œuvre, là où le commun des commentateurs (moi par exemple) a bien du mal à savoir pourquoi il est scotché par cet auteur.

Jean Esch qui apporte le regard, très particulier, du traducteur, Christian Lax qui a travaillé sur un autre type de « traduction » puisqu’il a réalisé la BD à partir de Pierre qui roule.

Et pour finir Stephen Frears qui évoque leur collaboration sur l’adaptation des arnaqueurs de Jim Thompson.

Voilà, tous les témoignages sont bons, mais ce n’est pas tout, ils sont très bien montés. L’alternance amène un rythme, une dynamique très agréable. Très agréable également cette excellente idée d’intercaler par moment des images de la fabrication du roman de Westlake qui sortait à ce moment là chez Rivages.

Voilà, donc si vous pouvez, essayez de vous procurer ce petit film indispensable. Pour les parisiens, il y en a quelques uns à la librairie Le comptoir des mots, 239 rue des Pyrénées 75020. Sinon vous pouvez essayer de contacter l’auteur via sa maison de production : garoneprod[at]gmail.com, et vous pouvez retrouver l’auteur sur son blog.

Dernière précision, le film figure comme bonus du DvD Les arnaqueurs édité par Gaumont en avril dernier.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Polars divers
commenter cet article

commentaires

delphine crouzet 21/11/2009 20:30


Désolée, j'ai zappé la ligne qu'il ne fallait pas...l'air marin sans doute...je vais tenter un mail à la maison d'édition. Merci en tout cas pour votre réactivité!


Jean-Marc Laherrère 22/11/2009 12:21


De rien.


crouzet 20/11/2009 21:32


Sous le soleil de Marseille où les arrondissements s'arrêtent paresseusement à 16, j'aimerai aussi pouvoir jeter un oeil sur ce DVD...existe-t-il un moyen de se le procurer ? j'ai tenté des
recherches sur le net sans succès pour l'instant. Pour westlake, je serai presque prête à faire l'aller retour MARSEILLE/PARIS mais bon, si quelqu'un a une solution plus économique, je suis
preneuse!


Jean-Marc Laherrère 20/11/2009 23:35


Plutôt que de faire un aller-retour Marseille-Paris je vois deux solutions :
Acheter le DvD des Arnaqueurs qui le propose en bonus.
Envoyer un mail à l'adresse de la maison de production que je fournis dans le billet.
Si rien ne marche, faites-moi signe, je vous enverrai directement l'adresse mail du réalisateur du film.


Antoine Garceau 18/11/2009 16:31


Merci pour ces commentaires élogieux, ça me touche beaucoup!
Antoine Garceau


Jean-Marc Laherrère 18/11/2009 17:35


Elogieux je ne sais pas, mérités certainement.


Travis 18/11/2009 10:21


Ok, merci je vais voir tout ça.


Jean-Marc Laherrère 18/11/2009 17:33


Bonnes lectures.


Travis 18/11/2009 09:02


Je connais le nom mais je n'ai encore rien lu de Westlake. Alors quelques conseils pour bien commencer?

En tout cas le dvd à l'air bien sympa.


Jean-Marc Laherrère 18/11/2009 09:17


Oui !
Pour la série John Dortmunder, facile, commencer par le premier, Pierre qui roule, puis tous ! Rivages les réédite en poche, donc faciles à trouver.
Hors séries je conseille, Aztèques dansants (génialement drôle), Le couperet (implaccable) ou Kahawa (assez original dans sa bio). Dans le film Pouy parle également de ordo que je n'ai
malheureusement pas lu.
Pour les Parker, malheureusement je ne connais pas l'ordre de parution, mais en charchant un peu sous gougueule on doit pourvoir trouver. détail, les Parker sont signé Richard Stark, un de ses
pseudos.


Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact