Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 septembre 2010 7 05 /09 /septembre /2010 12:10

Leonard BDRivages et Casterman continuent leur collaboration fructueuse, avec un autre géant du polar américain (après des nains comme Thompson, Lehane ou Westlake …) à savoir Elmore Leonard. C’est son Kid de l’Oklahoma qui est cette fois mis en cases et en bulles par Olivier Berlion.

 

Je ne reviendrai pas sur l’histoire originale, j’ai dit ici même, tout le bien que j’en pensais.

 

Que dire de l’adaptation … Elle ravira les amateurs de BD. L’histoire est bien adaptée, les dessins superbes, la mise en case très réussie. La couleur me va très bien d’autant plus que j’écrivais ceci  dans ma chronique sur le roman :

 

« Il se situe à une époque intermédiaire, dans les années 20-30, où les figures mythiques du crime sont des gangsters en voiture mais avec une légende, et une histoire proche de celles de frères James où d’un Sundance Kid. Bonnie et Clyde, Dillinger, autant de noms qui évoquent des images sépia »

 

Il semble qu’Olivier Berlion en ait eu la même perception, qui concentre sa palette de couleur sur les bruns, orangers, beiges … pas loin du sépia donc.

 

Reste que l’exercice est extrêmement difficile. Les amateurs d’Elmore Leonard savent à quel point son écriture est fluide, « évidente », et sans un seul mot superflu. Difficile de couper pour passer au format BD. Quasi impossible de couper dans les dialogues. Il y a donc par moment beaucoup de texte. Ce sont des moments du roman/BD où on se demande ce qu’apporte vraiment cette adaptation.

 

La question devient caduque dès qu’on aborde les scènes d’action, superbement découpées et dessinées. La confrontation finale en particulier est un petit chef-d’œuvre du genre. Qui termine d’emporter l’adhésion.

Une des belles réussites de cette collection donc, malgré la difficulté de l’exercice. Et peut-être une occasion de découvrir, d’une autre façon, l’immense auteur qu’est Elmore Leonard pour ceux qui ne le connaîtraient pas encore.

 

Pour ma part, j’ai découvert à l’occasion les superbes dessins d’Olivier Berlion … Chacun ses lacunes !

 

Elmore Leonard, Olivier Berlion (adaptation et dessin) / Le kid de l’oklahoma, Rivages/Casterman/Noir (2010).

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans BD
commenter cet article

commentaires

Benjamin 05/09/2010 19:15



Ah, il est en haut de ma pile de lecture, en tout cas Berlion est un super dessinateur !



Jean-Marc Laherrère 05/09/2010 19:23



Je ne le connaissais pas, et j'avoue avoir été impressionné.



Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact