Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 août 2013 4 29 /08 /août /2013 23:41

Je continue avec mes chroniques en retard. Après une chronique un peu rose, retour de balancier pour un roman très poil aux pattes parfumé à la testostérone. Un roman que j’avais gardé pour l’avion de retour de vacances. Dans ces cas-là, quand on ne peut pas dormir, rien de tel qu’une bonne série B qui cartonne, fait tourner les pages et ne sollicite pas trop des méninges fatiguées. J’avais le bouquin parfait sous la main (c’est que je suis organisé comme garçon). Le 47° samouraï de Stephen Hunter.

Hunter.jpg

Bob Lee Swagger, le sniper, le vétéran du Vietnam à caractère de cochon, fils Earl Lee Swagger autre héros de guerre, ayant participé à cinq débarquements dans différentes iles du Pacifique lors de la seconde guerre mondiale. Au fond de sa retraite de l’Idaho il est contacté par Philip Yano, militaire japonais de son âge : Son père a été tué en 1945 par le père de Bob sur l’île d’Iwo Jima et il est à la recherche du sabre qu’il portait ce jour là.


Bob Lee Swagger retrouve le sabre, et comme il a apprécié son interlocuteur décide de le lui porter en personne. Il ne se doute pas qu’il a entre les mains une pièce mythique qui attire toutes les convoitises et que certain sont prêts à tout pour le récupérer.


Je voulais une bonne série B qui cartonne, j’ai été servi. Si l’on passe sur certains détails de vraisemblance un poil gros, et en particulier sur ce brave Bob Lee qui est certes un guerrier hors du commun, mais qui apprend en une semaine à devenir un champion du maniement du katana … Si donc pour certains détails on accepte de mettre le cerveau en veille, on se régale.


De l’action en veux-tu en voilà, une histoire bien racontée, des scènes de baston toujours aussi efficaces. Une fois de plus Stephen Hunter fait le boulot. C’est ce qu’on lui demande, et c’est très bien comme ça.


Cerise sur le gâteau, j’ai bien aimé la postface où Hunter explique que oui, il s’est renseigné, mais que c’est une œuvre de fiction et que les râleurs de services et autres coupeurs de cheveux en douze (même avec un sabre), peuvent aller … râler ailleurs.


Stephen Hunter / Le 47° samouraï (The 47th samouraï, 2007), Folio/Policier (2013), traduit de l’américain par Guy Abadia.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Polars américains
commenter cet article

commentaires

Michael David 09/09/2013 11:41


Zut, vous avez raison! J'annule mon stage "survie pour les vrais durs"...


Plus sérieusement, le 47e m'a fait pensé à la novellisation du film "Crying Freeman", par, excusez du peu, George Chesbro... D'ailleurs, si l'envie vous prend de rédiger une critique sur sa série
'Mongo", je suis preneur...

Jean-Marc Laherrère 09/09/2013 17:23



J'ai lu des Mongos, mais il y a très longtemps ... Il faudrait que je prenne le temps de les relire si je voulais écrire quelque chose dessus sans raconter trop de bêtises.



Michael DAVID 08/09/2013 20:19


Je le termine à l'instant! D'accord avec vous, on débranche le cerveau et on se laisse prendre par la main. N'empêche, pratiquant le Kendo depuis quelques temps, j'ai beaucoup froncé les sourcils
à la lecture de certains passages... Quand je pense qu'au bout d'un an de pratique, mon Sensei me corrigeait encore sur la façon de juste tenir le Shinai...


C'est avant tout un bel hommage au style Chanbara... Merci pour votre critique, Jean-Marc!

Jean-Marc Laherrère 08/09/2013 20:57



Ben oui, mais vou n'êtes pas Bob Lee Swagger non plus ! Lui il a le combat dans l'ADN !!



Norbert 30/08/2013 02:19


Ah, au fait : alors ce Martyn Waites ?!!

Jean-Marc Laherrère 30/08/2013 07:53



Je suis au milieu, très tr!s fort.



Norbert 30/08/2013 02:17


Du bon roman d'action, mon premier Stephen Hunter, comme tu dis pas bsoin de neurones il suffit de lire et de se laisser captiver et transporter. Des scènes d'action (surtout celle du final)
magnifiquement décrites, comme au ralenti, on se croirait au cinéma tellement c'est visuel !


Bon, je te laisse, fin de semaine oblige : on est déjà vendredi et j'ai un dernier DVD à visionner pour devenir ceinture noire...!


Quant à la semaine prochaine, rien n'est encore décidé... Saxophoniste ? Batteur?.. Bah, je verrai bien ce week-end.

Jean-Marc Laherrère 30/08/2013 07:52



C'est pas le meilleur. Je préfère 7 contre Thèbes, ou shooter, ou le sniper. Mais très bien quand même.



Richard 30/08/2013 00:09


Je prends note pour mon prochain voyage en avion !


Merci pour la suggestion !

Jean-Marc Laherrère 30/08/2013 07:51



Celui-là, ou tout autre de Stephen Hunter.



Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact