Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 22:49

Ca y est, les vacances sont là, le flux de bouquins s’est momentanément tari. L’occasion de repêcher quelques romans qui étaient restés sous la pile. Et de découvrir de nouveaux auteurs. Comme l’anglais Harry Bingham et son roman gallois : La mort pour seule compagne.

Bingham

Brigade criminelle de Cardiff. Fiona Griffiths n’est pas la flic la plus populaire du coin. Elle ne boit pas, rigole rarement, n’est pas très douée pour les contacts humains. Elle a été très malade quand elle était ado, une dépression très profonde, il lui en reste des séquelles. Elle n’aime pas trop travailler en équipe, n’est pas très forte pour obéir et à tendance à n’en faire qu’à sa tête. Mais c’est une bonne flic. Ses collègues sont appelés sur une scène de crime, une prostituée occasionnelle, droguée, morte. Pas de quoi faire bouger l’opinion. Sauf que Janet avait une fille de six ans, April. Qu’elle essayait de s’en sortir pour elle. Et qu’à côté du cadavre de Janet se trouvait celui de sa fille, la tête fracassée sous un évier. Et ça oui, ça en fait une affaire prioritaire. Dans laquelle Fiona va se jeter, corps et âme, au risque de faire ressurgir de vieux fantômes.


Un démarrage classique, bien tricoté, de la qualité british. Avec le petit plus de nous amener à Cardiff, ce qui n’est pas si fréquent. Et puis, petit à petit, on découvre Fiona, on s’attache à ce personnage émouvant dans sa faiblesse. On découvre son histoire, on découvre une famille atypique, on lui découvre des ressources insoupçonnées, on partage ses craintes, ses doutes …


Et on se fait prendre par la double énigme : Celle du meurtre, et celle du passé et du traumatisme du personnage principal. Certes Harry Bingham n’est ni le premier ni le dernier à nous faire ce coup-là. Mais il le fait très bien, avec beaucoup d’empathie et d’émotion, et sans les violons sirupeux. Donc on marche à fond, et le final est à la hauteur des attentes.


Une excellente découverte donc, et un auteur et un personnage qu’on aura, j’espère, beaucoup de plaisir à retrouver.


Harry Bingham / La mort pour seule compagne (Talking to the dead, 2012), Presses de la cité/Sang d’encre (2013), traduit de l’anglais par Valérie Malfoy.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Polars grands bretons
commenter cet article

commentaires

Norbert 04/01/2014 11:29


Salut JM,


Je ne m'attendais pas à ce que les PdlC publient une suite à ce roman qui n'a pas marché du tout, même s'ils avaient expliqué (comme pour le Roberto Costantini...) que c'était le premier d'une
série. Finalement, le fait qu'il s'agisse d'une héroïne a du jouer en faveur de la série puisqu'ils publieront la suite en mars, sous le titre de "Jusqu'à ce que la mort les réunisse". Du coup,
je vais me forcer à lire celui-ci puisque même toi tu as bien aimé !


Par contre le 16 janvier, les Presses de la Cité publient un polar américain qui a eu une très bonne presse aux USA, mais surtout dont l'histoire semble très intéressante, c'est "Par la grande
porte" de David Carnoy (c'est son second roman). Et puis en février, il y aura un nouveau roman de John Katzenbach (l'auteur de "L'Analyste", GP de Litt. Policière en 2004) qui paraîtra, "Le
Loup" !


Et chez Métailié, le 16 janvier aussi, un nouvel auteur espagnol Rafael Reig et son premier roman, "Ce qui n'est pas écrit", au résumé très intéressant aussi... Et pour Indridason en février, "Le
Duel", il n'y aura pas de Erlendur mais ce sera une enquête de celui qui deviendra son mentor, le tout en pleine Guerre froide.


Chez Rivages, outre un nouveau Elmore Leonard (le dernier ?...), "Raylan", en février je crois, il y aura en mars un nouveau roman de Hérvé Le Corre ainsi qu'une nouveauté du "Mad Dog" James
Ellroy ! M'a semblé aussi apercevoir un nouveau Woodrell...


Tout ça pour dire que je viens de lire qu'on était à nouveau en pleine rentrée littéraire : plus de 500 romans vont paraître en janvier-février !!! "Mais vous êtes fous ? Oh oui !"

Jean-Marc Laherrère 04/01/2014 11:50



Sûr, on ne va pas s'ennuyer.



Norbert 10/07/2013 16:00


Tiens, je l'ai dans ma PAL celui-là. Tu m'as redonné envie d'y plonger en fait, en espérant que cette nouvelle série du anglaise ait plus de chances que le premier roman de Roberto Costantini...


Sinon, le dernier Sallis m'a l'air très bon aussi, j'avais adoré "Drive", un peu moins "Bois mort", et on m'a dit qu'une suite, "Driven", serait publiée en Rivages Noir. À voir donc...


Bonnes lectures, camarade révolutionnaire !^^  ;)

Jean-Marc Laherrère 10/07/2013 16:56



Merci, et bonne nouvelle pour la suite de Drive.



Tasha 10/07/2013 08:05


Tiens, voilà un personnage qui pourrait me plaire, mais bon, je note pour le moment pù ma pile de livres sera un peu tarie, justement (on peut rêver ). 

Jean-Marc Laherrère 10/07/2013 08:54



Avec l'été ça va peut-être un peu baisser ...



Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact