Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juillet 2010 5 23 /07 /juillet /2010 23:39

L’été, saison calme pour l’édition, polar compris, l’occasion, enfin, de rattraper le retard accumulé tout au long de l’année, et aussi de changer un peu de style. Cela faisait un moment que j’avais sur ma pile ce roman de Joseph Bialot, réédition (retravaillée si l’on en croit la préface) de deux romans introuvables. Il s’appelle A la vie ! et rassemble donc en un ouvrage les précédents Le semeur d’étincelles et La gare sans nom. Je n’avais pas lu les précédentes éditions, je ne saurais donc dire ce qui a été changé, par contre, je ne peux que vous encourager, très très vivement à lire celui-ci.

 

BialotLe 28 mai 1871, Benoît Mongeon échappe par miracle au massacre des communards par les versaillais. De 1913 à 1948 lui, sa famille, ses amis, vivront toutes les luttes de la première moitié du XX° siècle. Pour la paix aux côtés de Jaurès, dans les tranchées, formation du Parti Communiste français, défense de Sacco et Vanzetti, brigades internationales, front populaire, deuxième guerre mondiale, résistances, camps … Tous ne seront pas du bon côté, mais tous vivront intensément. Ils participeront aux drames, mais aussi à l'incroyable vie culturelle d'un Paris qui fut, un temps, le centre du monde. A la vie.

 

J’avais oublié, depuis le temps que je n’en lisais plus, combien les sagas familiales, quand elles sont bien écrites, peuvent se révéler addictives. Maintenant, je sais, de nouveau. Pendant trois à quatre jours j’ai été complètement accro à la famille Mongeon. Impossible de les lâcher, dès que j’avais une minute de libre, entre deux plongeons, deux parties de foot ou châteaux de sable, presque entre deux verres d’apéro, hop, je me replongeais, même pour un seul paragraphe dans le bouquin. Et impossible d’aller se coucher avant d’avoir les yeux qui se ferment tous seuls et le cerveau qui déclare forfait. Accro, complètement accro.

 

Il faut dire qu’il est fort Joseph Bialot, très fort. Certes il a du matériau, et du matériau souvent vécu de première main cet homme qui a traversé, sans rien perdre de son humanité, ce que notre XX° siècle a produit de plus laid, de plus inhumain. Encore faut-il savoir le raconter. Et il sait le faire pour paraphraser un célèbre duo de pitres.

 

Ce n’est un scoop pour aucun de ses lecteurs habituels, l’auteur est un immense raconteur d’histoires. De pleins d’histoires, qui nous font vivre de façon passionnante, la Grande Histoire. Joseph Bialot maîtrise parfaitement son art et sait comme personne mêler destins individuels et histoire collective. Mais aussi, quels individus ! Des personnages plus vrais, plus grands, plus émouvants, plus attachants, plus tout ! On vibre, on s'indigne, on pleure, on chante, on trinque avec eux. Grâce à eux on vit les grands moment du XX ° siècles, les espoirs déçus, les aveuglements généreux, les erreurs tragiques, les actes de courage insensés, les pires saloperies, les mesquineries, les vengeances brutales …

 

Quelle Histoire, et quelles histoires !

 

Joseph Bialot / A la vie !, La manufacture des livres (2010).

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Blanche
commenter cet article

commentaires

meyer meyer 02/10/2010 23:05



Merci l'ami Jean-Marc,


 


Meyer meyer a bien fait d'écouter tes conseils. 685 pages dévorées et rudement biens digérees. j'avais dit dans un précédent commentaire tout le bien que je pensais de Bialot. Eh bien j'en pense
encore plus de bien. (jolie phrase!!!).


J'ai eu un peu peur au début du livre. Je trouvais l'écriture un peu "datée". Ca me faisait penser à un roman de la fin du XIXème. Mais je pense que c'était pour plus cadrer avec l'époque. Mais
on est vite entraîner dans la tourment de l'histoire.C'est une bien belle saga. Je suis d'accord les saga quand elles sont bien écrites sont passionnante (je recommande à nouveau Bergen de
Staalesen et pour la première fois sur ce site celles de  Isaac Bashevis Singer).


Cerise sur le gâteau, ce livre est une vraie mine d'informations sur l'histoire de la première moitié du XXème siècle et j'y ai appris beaucoup de choses


Vous qui lisez ce blog, sachez laissez tomber parfois le Polar et précipitez-vous sur A la vie.


Lehaïm


Meyer meyer



Jean-Marc Laherrère 03/10/2010 00:05



D'accord avec tout ça. Et très content d'avoir aider à faire découvrir cet excellent roman.



meyer meyer 24/07/2010 08:45



Cet article donne vraiment envie de lire ce bouquin. J'ai déjà beaucoup aimé "189 marhes vers les nuages", "la station St Martin est fermée au public" et surtout le magnifique "c'est en hiver que
les jours rallongent" (suberbe titre !).


C'st vrai que les sagas bien écrites sont pasionantes (je reommande notamment Bergen de Staalesen).


J'ai quels que livres de retard mais je vais aller m'acheter ce Bialot. Merci pour tous ces conseils permettant de découvrir des ouvrages ( je n'avait pas entendu arler de ce livre de Bialot)


Bon courage pour la reprise


 



Jean-Marc Laherrère 24/07/2010 12:59



Merci, et bonne lecture.



Richard 24/07/2010 02:06



Très intrigant ... Il y a des siècles que je n'ai pas lu une saga (sauf la Saga de Benacquista ...), j'attends sa publication au Québec.



Jean-Marc Laherrère 24/07/2010 12:59



En espérant qu'elle viendra vite.



Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact