Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2010 3 03 /03 /mars /2010 15:23

Comme je disais, retour aux fondamentaux, avec ce Dave Robicheaux. Et pourtant, il faut croire que je suis maudit, il me reste une pointe de frustration à la lecture de Jolie Blon’s Bounce.

Amanda, seize ans, a été violée puis abattue de deux balles. Les soupçons se portent immédiatement sur Tee Burke Jolie BlonBobby Hulin, musicien noir surdoué qui lui tournait autour. Tee, malgré son talent, peine à survivre tant il est ravagé par la drogue. Dave Robicheau l’arrête mais il n'est pas vraiment convaincu de sa culpabilité. Les choses se compliquent quand il s'avère que c'est Perry Lasalle, dernier rejeton de la famille qui fait la pluie et le beau temps à New Iberia depuis des générations, qui défendra Tee. Elles se compliquent encore quand intervient un dénommé Legion, un être sadique et sans morale, ancien contremaître du grand-père de Perry. Puis une prostituée, fille d'un mafieux local est tuée dans des circonstances analogues …

Jusqu'à la toute fin on a un grand James Lee Burke : Histoire parfaitement menée, personnages superbes, complexes, torturés, effrayants ou immédiatement attachants, et toujours la Louisiane, ses bayous, sa musique, les injustices passées et présentes. Une Louisiane que la magnifique écriture de James Lee Burke nous fait sentir de façon charnelle. On ressent la pluie battante, on entend le saut d'un poisson, on sent l'odeur de décomposition du bayou, on voit le coucher de soleil flamboyant. Et on a l'impression de vivre cet endroit, hier et aujourd'hui. On perçoit l’amour doublé d’amertume de Robicheaux (et de son auteur) pour cet endroit qui pourrait être un paradis et que la cupidité et l’ignorance des hommes transforme si souvent en enfer.

Et puis il y a la fin. Alors que s'annonce la confrontation finale, l'auteur l'escamote et nous envoie directement à l'épilogue. On a l'impression qu'il manque un chapitre au bouquin ! On serait chez James Sallis, coutumier de ce genre d’ellipse, on comprendrait, on s’y attendrait . Mais pas chez Burke. Il ne fait pas d’impasse d’habitude. Quelle frustration !

Est-ce que je suis le seul à avoir ressenti ça ?

James Lee Burke / Jolie blon’s bounce  (Jolie blon’s bounce, 2002), Rivages/Noir (2009), Traduit de l’américain par Freddy Michalski.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Polars américains
commenter cet article

commentaires

Jacques Verwaerde 02/04/2010 12:46


Bonjour à tous
Quelques précisions sur le chapitre 31 de Jolie Blon's Bounce.
Comme certains d'entre vous l'ont remaqué, des exemplaires du 1er jeu d'impression de JBB ont eu un défaut d'impression et il leur manquait le chapitre 31. Ces exemplaires, défectueux, ont été
détruits au fur et à mesure que les librairies les ont retournés et depuis le mois d'août dernier les éditions commercialisées sont complètes. Bien entendu au cas où vous posséderiez un exemplaire
incomplet vous pouvez me contacter afin que je vous fasse parvenir le dernier chapitre en format pdf ou en effectuer l'échange auprès de votre libraire. N'hésitez pas à me recontacter si vous avez
besoin de davantage de précisions.
Mais comme je l'indiquais, les exemplaires en librairie sont maintenant complets.

Merci à tous pour votre intérêt pour la collection Rivages/Noir et toutes nos excuses pour cette malfaçon.


STIVES 14/05/2015 23:10

Acquéreur d'un exemplaire d'occasion de Jolie Blon's Bounce, pouvez vous me faire parvenir le chapitre manquant (pdf) afin de profiter pleinement de ce très bon bouquin.
Salutations

Jean-Marc Laherrère 02/04/2010 21:37



Merci, comme le prouvent les commentaires, j'avais déjà eu ces précisions à la suite du premier papier concernant le bouquin.


De toute évidence, tous les lecteurs sont enchantés par la réactivité de Rivages.


Merci.



fred 08/03/2010 18:57


J'ai également reçu le chapitre manquant par mail avec la promesse de recevoir un exemplaire tout beau tout complet. Merci Rivages ... et merci Jean-Marc Laherrère pour sa chronique qui a déclenché
cette discussion fructueuse.
Sinon, scoop, il manque également un chapitre au dernier Ellroy ... mais personne ne s'en est aperçu :-))


Jean-Marc Laherrère 08/03/2010 21:33


A Fred et Bertrabd. idem pour moi.
Comme quoi, rivages a un bon service après-vente !


Bertrand 08/03/2010 18:42


Après lecture du commentaire de Vossarian, j'ai envoyé un mail chez Rivages via leur site. 3 heures après, dont la pause déjeuner, je recevais une réponse avec le chapitre 31 en pdf et la promesse
d'un exemplaire complet prochainement dans ma boite à lettres. Il n'y a pas à dire, il sont réactifs, chez Rivages. Et j'ai franchement apprécié de découvrir le chapitre manquant, le roman
incomplet m'ayant laissé perplexe.

En revanche, pas de réponse de Rivages concernant les 20 premières pages manquantes dans un exemplaire de "Viva Cuba libre !" d'Elmore Leonard, que j'avais acheté trop loin de chez moi pour aller
en demander l'échange au libraire.


fred 06/03/2010 21:01


J'avais également été très frappé - et frustré - par cette ellipse, procédé pas vraiment habituel chez Burke. Et bien apparemment, Rivages a oublié un chapitre, et l'enverrait par mail aux lecteurs
qui le demandent. Je tente le coup, on verra ...


Jean-Marc Laherrère 07/03/2010 01:55


Je viens aussi de contacter quelqu'un chez rivages, je te tiendrai au courant.


Jean-Claude Ramdam 04/03/2010 18:24


Merci Vossarian; le tout est de savoir entre les 2 éditions , celle de 2006 et celle de 2009 laquelle est la plus "collector " Il est désormais clair qu'il manque 13 pages dans notre édition. merci
Rivages!


Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact