Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 décembre 2009 3 16 /12 /décembre /2009 22:13

LedesmaDans un vieil immeuble promis à la démolition (spéculation oblige), les habitants de l’association du quartier découvrent le cadavre d’un homme abattu par un professionnel. Il s’avère que c’était un truand, connu des services de police pour avoir participé à un hold-up durant lequel un gamin de trois ans avait été tué. Le père du môme, qui travaille dans une société de sécurité privée, est soupçonné, mais laissé libre, pour servir de chèvre. En effet le complice du truand abattu est de retour à Barcelone. Il a prospéré depuis sa sortie de prison, et il risque de vouloir abattre le vengeur pour se protéger. C’est Mendez, le vieux serpent des rues populaires qui est en charge de l’enquête. Entre les trois hommes, la partie de cache-cache commence.

 

Qui pourrait imaginer, s’il ne le connaît pas, que Francisco Gonzalez Ledesma a plus de 80 ans, qu’il a survécu à l’arrivée des troupes franquistes à Barcelone, qu’il a subit les quarante années de dictature, qu’il a écrit plus de 500 pulps sous le pseudo de Silver Kane, qu’il a été avocat, journaliste, rédacteur en chef … ? Qui ? Personne à la lecture de Un roman de quartier. C’est un roman qui a l’enthousiasme, la verve et la verdeur d’un roman de jeune homme.

 

Mais c’est également un Mendez à 100 %.

 

100 % Barcelone bien entendu ; 100 % nostalgique des vieux quartiers populaires, des vieux bars, de l’animation des rues ; 100 % admiratif des femmes dont il dresse, une fois de plus de magnifiques portraits, de toutes les femmes, qui luttent avec dignité pour s’en sortir dans un monde qui, depuis toujours, les opprime ; 100 % tendre avec l’humanité souffrante.

 

Et toujours cette parole chaleureuse, drôle, cette humanité qui est celle de l’homme, éclatante, évidente quand on a la chance de le rencontrer, et qu’il sait si bien faire passer dans ses romans.

 

Encore plus étonnant, à côté de ces qualités que ses lecteurs connaissent et apprécient depuis longtemps maintenant, ce nouvel épisode de la saga Mendez fait preuve d’une vigueur étonnante : plus de scènes d’actions, des accélérations inattendues, des scènes de castagne inédites …

 

Non, Francisco Gonzalez Ledesma n’est plus un jeune homme, c’est un homme qui semble rajeunir d’année en année. Pourvu qu’il dure encore 100 ans. Aussi fringant qu'il y a quelques semaines, à Toulouse, en compagnie de son ami Claude Mesplède.

Ledesma 01

Francisco González Ledesma / Un roman de quartier (Una novela de barrio, 2008), L’Atalante (2009), traduit de l’espagnol par Christophe Josse.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Nela San 27/04/2010 21:09


Et donc, voilà qque suggestion pr élargir la carte (déjà très bonne et pleine de bons conseils)
Indie: Ravi Shankar Etteth (autochtone) dont son 1er polar avec son Inspecteur - Jay Samorin- a été traduit en français aussi (voir mon blog) et le 2ème, je l'ai lu directement de Penguin India
(j'espère qu'il sera traduit)
Pas autochtone, mais très bon précurseur de la Vague Indienne Paul Mann

et pr l'Italie, je me permets de conseiller mon voisin de pays, Carlo Lucarelli. Au moins Almost Blue il faut le lire (mais pas voir le fim svp!).
A bientôt.
PS J'espère que la traduction de mon post sur Etteth avec Google ne soit trop ridicule. Ciao


Jean-Marc Laherrère 27/04/2010 22:55



Merci. Je vais voir pour Shankar.


Lucarelli je connais mais je ne savais pas qu'il y avait eu un film.



Nela San 22/04/2010 18:11


Merci Jean-Marc et, compte tenu que ns sommes d'accord sur ces types de polars...pas encore essayé les auteurs de l'Indie?
Moi j'en ai trouvé qqun pas tellement connu, mais - comme vs ditez - "coup-de-coeur"...Je peux donner qqe indication, evtlm.


Jean-Marc Laherrère 22/04/2010 22:46



Je suis preneur de toute indication pour élargir ma "carte" des auteurs de polars.



Nela San 21/04/2010 22:43


Je voudrais signaler de Ledesma La dame de cachemire. Un livre incontournable, pour l'ironie de l'écriteur (comme tjs), sa rhétorique sentimentale et son affection pour le vieux "Barrio" et les
personnes qu'y-vivent. Roman paru ds édition originale mi-ans '80, mais à mon avis encore un de ses mieux oeuvres, avec un final étonnant.


Jean-Marc Laherrère 21/04/2010 23:47



Effectivement, un des grands romans de ledesma. Il est aujourd'hui disponible chez Folio Policier.



alain 18/12/2009 17:36


J'écoutes toujours Claude mais des fois j'oublie après.Je note les conseils..Bonnes fêtes.


Jean-Marc Laherrère 18/12/2009 23:21


De même.


alain 17/12/2009 18:50


Claude me l'a conseillé plusieurs fois et je n'ai toujours pas lu...


Jean-Marc Laherrère 17/12/2009 23:05


Il faut TOUJOURS écouter Claude !
Je conseillerais de commencer par La dame du cachemire pour la série Mendez, et par Los simbolos ou Los Napoleones pour les autres.


Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact