Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 mai 2010 1 03 /05 /mai /2010 21:51

Voilà, en attendant que j’arrive péniblement à terminer un polar sur lequel je rame ferme (mais ce n’est pas que sa faute, j’y reviens bientôt), je me suis fait plaisir avec quelques Loisel.

 

Loisel RigeEtonnant comme cet homme peut être à l’aise dans des univers aussi différents que la campagne québécoise dans les années 20 (Magasin général avec Tripp), un grand classique de la littérature populaire (Peter Pan), ou la fantasy la plus débridée et la plus inventive, en particulier au niveau des personnages (La quête de l’oiseau du temps avec Letendre).

 

Ce qui fait l’unité de ces univers, mis à part la patte du dessinateur que l’on reconnait aisément, c’est la grande tendresse avec laquelle il aborde ses personnages. Car si on trouve quelques beaux affreux (il faut bien pour qu’il y ait du sport), il crée surtout des personnages extrêmement humains, avec leur défauts, leur côtés ridicules … mais aussi des qualités qui, le lecteur le sent bien, les font aimer par leur créateur.

 

Voyez la suite de La quête de l’oiseau du temps. Une princesse un poil égoïste, mais si belle, un jeune Loisel magasin 1homme en quête de gloire un peu tout fou, un peu hâbleur, un peu grande gueule, mais qui s’humanise, se patine, devient de plus en plus attachant. Des seconds rôles avec des trognes, souvent faibles, parfois tricheurs, râleurs, voleurs … mais qui se révèlent toujours dans les moments critiques. Le dernier tome en date, La voie du Rige, est en outre parfaitement cadencé, avec ce personnage mythique, sorte de samouraï à la silhouette impressionnante, dont on entend parler longtemps … avant qu’il n’apparaisse enfin, de façon spectaculaire et dramatique, à l’image de sa légende. Bref, une réussite qui ne se dément pas, même après huit albums.

 

Mais c’est dans la série Magasin général que sa tendresse et son humanité sont les plus flagrantes. Une village paumé, où tout le monde connaît tout le monde, sait tout de tout le monde, où le curé est la figure de l’autorité, où la religion et la nature dictent toutes les conduites … Un village coupé du reste du monde … Avec un tel point de départ, Jim Thompson, Harry Crews et quelques autres ont écrit des chef-d’œuvre du roman noir. Des romans sombres, désespérés, poignants … Pueblo chico, infierno grande disent les espagnols.

 

Loisel magasin 5Loisel et Tripp ont choisi, à partir du même matériau, de nous offrir une chronique tendre, douce amère, belle … humaine. Sans pour autant cacher les travers, le poids de la religion, la connerie, l’ignorance, la jalousie … Juste en faisant toujours (ou presque) pencher la balance du « bon » côté au moment de résoudre les conflits. Les personnages ne sont pas des anges, ce sont même les même ou presque que chez Thompson et Crews, à peine un peu moins égoïstes, à peine un peu moins cupides. Et c’est ce à peine qui fait tout basculer.

 

Une très belle série, qui fait du bien et redonne le sourire, avant de replonger …

 

Loisel et Tripp / Magasin général Tomes I à V, Casterman.

 

Loisel et Letendre / La quête de l’oiseau du temps / La voie du Rige (Tome 8), Dargaud (2010)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Aurore 05/05/2010 22:38


Je suis moins convaincue par la suite de La quête (à partir du tome 5, L'ami Javin) mais pour le reste... J'ai des étoiles pleins les yeux!!


Jean-Marc Laherrère 05/05/2010 22:56



J'aime beaucoup cette suite.


Mais c'est vrai que venir après le final éblouissant, bouleversant de la première Quête, c'est rude !



Ligeia 05/05/2010 18:11


La quête de l'oiseau du temps... rien que le nom me fait l'effet d'une petite madeleine. Fan de la première heure je suis, doudi doudi ! Quel plaisir de lecture ! Et juste pour le petit fourreux
bleu, lisez la Quête...


Jean-Marc Laherrère 05/05/2010 18:50



Pour le petit fourreux, et sa pulpeuse maîtresse ...


A ce propos, si mes infos sont exactes, Loisel a travaillé un temps pour Disney. Et je trouve que le bestiaire de Lilo et Stitch, et en particulier Stich ont un air de famille marqué avec le
fourreux. De même que le dernier né, le dragon noir de Dragons ...


Alors création de Loisel, ou forte inspirattion ?



La Feuille 04/05/2010 18:53


Je confirme : le magasin général, découvert l'été dernier, et après avoir lu les cinq tomes parus, je dois dire que c'est vraiment génial. L'histoire du Québec et la vie dans cette belle province
me passionne. Il faut dire que je suis partie prenante, ayant de nombreux amis là-bas, et surtout un fiston qui y vit depuis l'an 2000. Il a changé de millénaire en changeant de continent !
J'attends avec impatience le sixième opus !
Au passage, un excellent auteur de romans (non policiers) québecois : il s'agit de Jacques Poulin. A lire en particulier "le vieux chagrin", "la tournée d'"automne" ou "Volkswagen blues"...
Bravo pour la sélection de titres et pour le ton de ce blog, toujours aussi appréciables !


Jean-Marc Laherrère 04/05/2010 23:14



Une piste pour les auteurs québecquois.


J'avoue à ma grande honte que je n'en connais que deux : Barcelo pour les polars (j'adore !) et Michel Tremblay entre autres pour les géniales chroniques de Mont-Royal.


Et merci !



Hannibal le lecteur 04/05/2010 00:24


J'aime beaucoup les séries Peter Pan et Magasin général mais je n'ai pas encore eu l'occasion de me plonger dans La quête de l'oiseau du temps.
J'ai bien compris que c'était un "oubli" à réparer. Ça sera fait dès que je trouverai le temps pour donc...


Jean-Marc Laherrère 04/05/2010 09:58



La quête de l'oiseau du temps est une excellente série.


Les quatre premiers forment un tout d'une rare cohérence, et au final ... qui laisse sur le cul. mais je n'en dirai pas plus, ce serait trop dommage.


La série actuelle s'appelle "avant la quête" et se déroule lors de la jeunesse d'un des personnages.



Richard 03/05/2010 22:11


Bonjour Jean-Marc,
Je suis bien content que tu aimes la série "Magasin Général". Je suis entièrement en accors avec ton analyse et en plus, comme Québécois, je trouve le ton et l'atmosphère de la série, tout à fait
juste !!! L'histoire est excellente, révélatrice de l'époque, les personnages attachants et bien campés ( j'aime particulièrement Marie ..); le dessin, la qualité graphique et le choix des
couleurs, travail partagé par les deux auteurs, collaborent merveilleusement à la qualité de l'ensemble de la série.

Et Régis Loisel et Jean-Louis sont "presque Québécois" !!!!

Je conseille une visite sur le site de Loisel :
http://www.regisloisel.com/maggen1.htm

Au plaisir !!!

Amitiés


Jean-Marc Laherrère 03/05/2010 23:29



Un avis particulièrement bien venu !


En effet, si pour le lecteur français, le ton semble juste et on ne discerne pas de fausse note, seul quelqu'un qui connait bien le pays, le langage, et éventuellement l'époque peut dire si c'est
effectivement juste. Ce qui semble donc être le cas, et ajoute encore à la qualité de cette série.



Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact