Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 novembre 2009 2 24 /11 /novembre /2009 10:31

La série Mona Cabriole c’est une auteur par arrondissement parisien, une intrigue polar, et du rock. Avec Le cinquième clandestin, Marin Ledun remplit le contrat.

 

Rue Mouffetard, un soir, une jeune femme noire se jette par la fenêtre avec un bébé dans les bras. Encore le geste de désespoir d’une sans papiers. L’explication paraît trop simple à Mona Cabriole, journaliste à Parisnews qui décide de creuser un peu. Pour ce qui est de creuser, elle va être servie, elle va même creuser plus qu’elle ne le souhaiterait et mettre à jour un trafic bien sordide.

 

Du solide pour cette enquête de Mona Cabriole que Marin Ledun promène dans et sous le V° arrondissement. Enquête rythmée par la musique punk, illustration décalée et bien trash de la très touristique rue Mouffetard, détour (en forme de clin d’œil à Tardi ?) par le jardin des plantes. Ajoutez à cela, un affreux infect, et un coup de projecteur sur le traitement que nous réservons aux immigrés, avec ou sans papiers.

 

Noir, rock et efficace. Avec ce roman, Marin Ledun assure un 10 aux figures imposées. Pour l’instant je ne l’ai encore jamais lu dans ses figures libres, je pense que je ne vais pas trop tarder …

 

Marin Ledun / Le cinquième clandestin, La Tengo Editions  (2009).

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Polars français
commenter cet article

commentaires

alain 24/11/2009 22:11


Il va falloir que je réessaye cette série


Jean-Marc Laherrère 25/11/2009 00:02


On y trouve de bons titres.


MiKa 24/11/2009 15:12


Marin Ledun qui s'attaque au 5ème arrondissement, je ne pouvais pas demander mieux ! J'apprécie beaucoup cet auteur (humainement et bien entendu pour ses romans) et le 5ème arrondissement me
rappelle une partie de mes soirées étudiantes, autant dire que j'ai été gâté quand j'ai lu Le Cinquième Clandestin.
Une fois la lecture terminée, j'ai ressenti ce roman comme un court brûlot social bourré d'énergie. Ça a été vraiment un excellent moment de lecture.

Je suis en ce moment dans l'opus d'Antoine Chainas et pour le moment c'est également excellent !


Jean-Marc Laherrère 24/11/2009 17:04


Le Chainas déménage ! Je n'aimerais pas être l'auteur qui va récupérer ce qu'il reste de Mona ensuite.


Xavier 24/11/2009 14:21


Key Largo,
Au final, je préfère Modus Operandi pour l'atmosphère oppressante. Il en faut pour tous les goûts :-)


Jean-Marc Laherrère 24/11/2009 17:03


Toujours est-il que Marin Ledun a l'air de s'affirmer comme un auteur à suivre.


Xavier 24/11/2009 14:17


"Laurence Biberfeld, à mon avis, n'a pas su trancher entre deux sujets, et du coup n'en a approfondi aucun des deux." C'est ce que j'ai ressenti, j'ai bien connu le milieu des clandestins chinois
quand j'habitais Paris et j'avais l'impression de naviguer dans un monde trop caricatural dans le roman. Je travaillais dans la finance à l'époque aussi et j'ai été déçu sur ce versant.


Jean-Marc Laherrère 24/11/2009 17:02


J'aurais préféré qu'elle creuse son idée, assez originale, sur la finance.


Key Largo 24/11/2009 12:05


J'ai bien aimé cet épisode de Mona Cabriole, nettement mieux à mon avis que "La bourse ou la vie" de Laurence Biberfeld, dans la même série. Marin Ledun a su trouver un rythme d'enfer. Par contre
j'ai moins apprécié son écriture dans "Modus operandi".


Jean-Marc Laherrère 24/11/2009 12:56


Laurence Biberfeld, à mon avis, n'a pas su trancher entre deux sujets, et du coup n'en a approfondi aucun des deux. Dommage.


Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact