Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2010 1 22 /02 /février /2010 02:46

Avec La variante Istanbul, Olen Steinhauer poursuit son excellente chronique de la vie du côté du Pacte de Varsovie entre 1946 et la fin des années 70.

 

steinhauer1975. L'avion est parti de la Capitale, en direction d'Istanbul. Quatre arméniens le détournent, pour qu'on reconnaisse enfin le génocide de 1915. Mais les choses ne se passent pas comme prévu et l'un des pirates fait exploser la bombe qui se trouve en soute. A bord se trouvait Libarid, membre de la brigade criminelle de Brano Sev. Dans un contexte de guerre froide exacerbée, de groupuscules d'extrême gauche un peu partout en Europe, de luttes d'influences, cet incident va être le détonateur d'une série d'explosions en chaine dont l'origine se situe sept ans plus tôt, en 1968, à Prague.

 

Nous retrouvons ici Brano Sev, environ dix ans après 36, Boulevard Yalta. Nous retrouvons aussi quelques uns de ses collègues. Mais l'aire de jeu s'est agrandie, la partie est plus que jamais internationale, et les événements du monde entier ont leur importance.

 

Pour autant, Olen Steinhauer ne perd pas son souci du détail, sa capacité à décrire la vie quotidienne de l'autre côté, celui du Pacte de Varsovie. On y découvre des flics finalement pas très différents des nôtres, qui doivent lutter contre des crimes dont les motivations sont, comme de l'autre côté, le pouvoir, le sexe, la jalousie …

 

En outre, ce volume offre un beau portrait d’Istanbul, vu à travers les yeux d’étrangers, étrangers de multiples façons. Etrangers en tant que communistes dans un pays qui ne l’est pas ; étrangers par la culture ; étrangers par la religion ; encore plus étrangère cette policière qui n’a pas l’habitude d’avoir chez elle le même regard envers les femmes …

 

En bref, la digne conclusion d'une série particulièrement originale.

 

Olen Steinhauer / La variante Istanbul  (Liberation movements, 2006), Folio/Policier (2010), Traduit de l’américain par William Olivier Desmond.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Polars américains
commenter cet article

commentaires

Hannibal le lecteur 23/02/2010 00:12


"Mais l'ère de jeu s'est agrandie" : ça serait pas "l'aire de jeu" plutôt ?
Attention, avec les vacances tu perds ton "souciS du détail" !
Je chipote bien sûr, l'article est très bien. Jamais eu l'occasion de lire Steinhauer pour l'instant.


Jean-Marc Laherrère 23/02/2010 02:20


Merci de chipoter.
C'est la fatigue,  et cette manie de vouloir écrire même après une virée de toute la journée à travers la Patagonie ...
Je corrige, of course.


Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact