Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 février 2012 3 29 /02 /février /2012 18:08

Fini de rigoler, fini les vacances belges. Retour au noir avec Black blocs d’Elsa Marpeau. Autant j’avais apprécié Les yeux des morts son premier roman, autant je suis resté en dehors de celui-ci.


MarpeauLa vie de Swann, biologiste sans histoire bascule le jour où, en rentrant chez elle, elle trouve son mari Samuel, prof de sociologie à la fac, abattu d’une balle dans le dos. Elle découvre à l’occasion qu’il militait dans des groupes que les flics et la presse qualifient d’ultragauche. Pour venger Samuel, pour savoir qui l’a tué, elle va s’immerger dans un de ces Black Blocs. S’immerger et se perdre peu à peu, jusqu’à douter de tout, y compris de sa santé mentale.


Donc je suis resté en dehors. Même si j’ai lu le bouquin jusqu’au bout sans ennui et même parfois avec un certain plaisir, je ne suis pas convaincu à l’arrivée.


Pourquoi ? Essentiellement parce qu’à aucun moment je n’ai réussi à croire aux deux personnages centraux du roman. Pas touché une seconde par le chagrin et le désarroi de Swann, et, si le personnage du flic qui lui fait face peut être convainquant au début, plus j’avançais dans l’histoire moins je croyais au personnage. Malheureusement, ne croyant pas trop aux personnages, je ne suis pas non plus convaincu par la résolution de l’intrigue.


Certes, j’ai déjà beaucoup aimé des romans aux intrigues totalement incroyables. Mais seulement s’ils se présentent comme tels. Là j’ai l’impression que l’intrigue se veut un minimum « sérieuse ». La référence déclarée à l’affaire de Tarnac et à l’absurdité et l’énormité de ce qui a été dit et publié par la police, la justice et les ministères et relayé par une bonne partie de la presse semble aller dans ce sens.


Dommage car le sujet est passionnant (comment un état peut-il sombrer ainsi dans le ridicule, comment l’état use et abuse de miroirs de fumée), et parce que la peinture du fonctionnement d’un groupe d’anarchistes associés aux fameux Black Blocs est également très intéressante (quoi que l’on pense par ailleurs de leurs points de vue, de leurs analyses et des solutions qu’ils proposent). J’ai donc le sentiment d’être passé à côté d’un roman qui aurait pu m’emballer, et qui m’a laissé sur le côté de la route. Dommage.


Chez Unwalker, ils ont aimé, et nous offrent une interview d’Elsa Marpeau, pour avoir un autre avis et un éclairage sur le roman.


Elsa Marpeau / Black blocs, Série Noire (2012).

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Polars français
commenter cet article

commentaires

Françoise Croville 29/08/2013 10:55


J'ai abandonné Black Blocs au bout de 75 pages. Jamais vu une telle accumulation de clichés (jusqu'au pantalon en velours côtelé marron du prof gauchiste, my God), une psychologie aussi primaire.
Insupportable. Mais dans quel monde vit E. Marpeau ?


Sans parler du style qui se veut incisif, mais qui ne peut pas s'empêcher d'en rajouter dans les fioritures : il faut que l'auteure aille prendre des leçons auprès de Marin Ledun, 
d'Ayerdhal, ou, mieux encore, de Pierre Lemaître.


Vite, autre chose à lire, heureusement la PàL est bien fournie...

Jean-Marc Laherrère 29/08/2013 11:26



Je suis un peu moins sévère mais je trouve aussi ce roman raté.


Son suivant, l'Expatriée, totalement différent est à mon avis bien meilleur.



norbert 28/01/2013 09:44


Pour le Caplan, je ne pense pas le lire non plus mais c'était que ce soit édité chez Rivages qui m'intriguait. Comme quoi, des fois...


En gros pavé, j'ai toujours à lire le dernier Nisbet, mais à chaque fois je me rabats sur du plus facile à lire, il m'impressionne d'avance ce bouquin^^!

Jean-Marc Laherrère 28/01/2013 16:11



J'ai essayé le Nisbet, et j'ai abandonné, mais j'étais fatigué, il faudra que j'essaie de nouveau.


Le Caplan j'essaierai aussi, après tout j'ai beaucoup aimé Le testament syriaque ...



norbert 28/01/2013 09:41


Ah oui, Dorsey, c'est un bon lui ! Pour Carlotto, je vais noter ça je n'en ai jamais lu de lui. Encore merci pour tous tes conseils !

Jean-Marc Laherrère 28/01/2013 16:10



Carlotto je viens de m'apercevoir qu'il sort en février. Mais en attendant "Rien plus rien au monde" est un pur chef-d'oeuvre de 70 pages.



norbert 28/01/2013 07:13


Ah ben merde, il m'intéressait celui-là !... Je vais faire un tour voir sur Unwalkers et d'autres ce qu'ils en pensé, pour voir.


Mais je te comprends parce que, même si j'ai pas d'exemple précis qui me vienne tout de suite en tête, ça m'est déjà arrivé de ne pas rentrer complètement dans un roman et d'avoir l' impression
d'être passé à côté de quelque chose. Ah si, ça me l'avait fait avec le "Bad city blues" de Tim Willocks ! Mais je pense là que je ne devais pas être dans les bonnes dispositions, j'ai d'ailleurs
l'intention de le relire et de me pencher aussi dans "Les rois écarlates" et surtout "Green river".


Sinon, il y a quelques nouveautés de janvier 2013 à propos desquelles j'espère que je pourrai lire ton avis : le Gabriel Rolon "La maison des belle personnes" chez Belfond, "Fleur de cimetière"
de David Bell (Actes sud) voire chez Rivages "L'hypothèse de Copenhague" d'Oscar Caplan, et bien sûr le fameux "A qui se fier ?" de Peter Spiegelman au Seuil Policiers.


En tout cas, j'étais tenté jusqu'à peu par une nouveauté d'octobre dernier en Série noire, le "Heureux veinard" de S.G. Browne, j'avais lu le 1er chapitre et j'avais trouvé bien écrit et assez
tentant même au niveau du résumé, mais j'ai bien fait de le "googleliser" (désolé pour le mot!), je suis tombé sur le commentaire d'une blogueuse, Tasha ou quelque chose comme ça, qui m'a vite
refroidit, et ô surprise! dans 1 des commentaires de son billet j'ai lu l'intervention d'un certain.. Jean Marc, qui lui avait carrément laissé tomber en cours de route !  ;)

Jean-Marc Laherrère 28/01/2013 08:14



Pour les nouveautés, je ne sais pas encore ce que je vais pouvoir lire.


J'hésite pour le Caplan, c'est un pavé et les machin mystico ésotérique c'est pas trop mon truc, je vais voir. Spiegelman, je viens de le commencer, ça part bien, les autres je ne les ai pas
prévu pour l'instant.


J'ajouterais à la liste, le dernier Carlotto chez Métailié et la reprise en poche chez Rivages de Orange Crush de Tim Dorsey, chroniques à venir, c'est du très bon.


Et vraiment si l'idée de départ de Heureux veinard pouvait paraître bonne, je me suis très vite ennuyé devant tant de répétitions et de lourdeurs ...



Tannhauser 05/03/2012 20:51


Merci pour le lien Mr Jean-Marc, c'est bizarre que ne soyez pas rentré dans le livre que ce soit a cause des personnages ou d'autre chose... Je vais de mon coté lire "Les yeux des morts" dès que
j'aurais un peu de temps, le style d'Elsa Marpeau m'a vraiment plu. Et j'attends avec impatience votre chronique du Richard Stark...

Jean-Marc Laherrère 05/03/2012 23:45



De rien ! Comme le roman m'a paru intéressant, même si je n'ai pas réussi à accrocher, il m'a semblé judicieux de proposer un autre point de vue.


 


Quant=d au Parker, je le regarde tous les soir, et je fais durer le plaisir, mais je sens que je ne vais pas tarder à craquer.



Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact