Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 19:56
Je change de crêmerie, et je n'aurai sans doute plus de liaison net.

Bises, à dans quelques jours.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère
commenter cet article

commentaires

Chritian Roux 06/03/2010 11:18


J'ai peut-être été un peu flou (il faut dire que je venais de suivre un fireball dans ses virées) : je voulais dire merci pour tes mots à propos de Kadogos.
Et je maintiens : à un de ces jours, et même probablement à Toulouse, si j'ai bien compris le sens du coup de fil que j'ai reçu... Je n'encombre plus ton blog.


Jean-Marc Laherrère 07/03/2010 01:55


De rien, et si je comprends bien on se verra à l'automne à Toulouse ?


Christian Roux 02/03/2010 00:05


Bonsoir Jean-Marc,
je profite de ce silence pour te remercier de tes paroles... Et surtout te dire que tu cites en exergue de ton site une des plus belles phrases de la littérature noire que je connaisse, et je crois
bien de la littérature contemporaine en général... je sais, je sais, question de goût... tu vois, je ne sais pas si c'est mon côté fleur bleu, mais malgré la grande intelligence de tout un tas de
types comme Elroy ou Connely, ce qui me fait vraiment craquer, c'est des phrases de ce genre. Des comètes inaltérables qui définissent en quelques mots l'effroyable et merveilleuse complexité du
genre ,humain. Je signale au passage à ceux qui ne l'auraient pas lu que tout le roman est de cet accabit - Demande à la poussière aussi, bien sûr, ou Rêves de Bunker Hill, ou The Long goodbye, ou
Le soleil se lève aussi... ces romans qui creusent l'immense ou folle absurdité d'être, d'aimer, de croire, de penser, d'espérer, de désespérer et que sais-je encore, sans jamais prétendre
comprendre quoique ce soit à tout ça et surtout, sans chercher à l'organiser, lui trouver un sens, une raison d'être.
Un jour, peut-être, j'y arriverai...
Enfin voilà, je ne sais pas trop pourquoi je viens raconter tout ça ici... A cause de Fireball Roberts, sans doute... A un de ces jours, sans doute.


Jean-Marc Laherrère 02/03/2010 17:36


Je ne sais pas si c'est fleur bleue, mais c'est également mon ressenti. Crumley est un des rares auteurs qui me touche autant.
Etrange comme on peut s'attacher à ses personnages qui, tout en étant totalement romanesques, et bien éloignés de ce que nous sommes nous-même (du moins en apparence), nous sont en même temps si
familiers.
Ca doit être le talent ...
A un de ces jours.


Pascale 27/02/2010 01:38


...et c'est là que touit commence, dans ce silence...
Bon, blague à part, très bonnes vacances.


Jean-Marc Laherrère 02/03/2010 16:42


Merci, ce fut grand.


olivier verstraete radio cité vauban (rcv) 26/02/2010 21:41


salut jml,
si tu demenages, je plains les demenageurs quand j'imagine le nombre de cartons de bouquins que tu dois avoir

bon courage


Jean-Marc Laherrère 02/03/2010 16:42


Non, je ne déménage pas ! Je change juste d'hénergement pendant mes vacances en Argentine.
Et me voilà de retour.


Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact