Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 00:00

Un petit nouveau chez Rivages, c’est toujours intéressant. Savemore de Sean Doolittle ne déroge pas à la règle.

 

doolittleMatt Worth est flic à Omaha. Flic de père en fils pourrait-on dire. Son père était flic, son frère aîné était flic (et a été tué en mission), alors lui aussi est flic. Mais pas franchement héroïque. Depuis qu’il s’est battu avec l’inspecteur de la criminelle avec qui son ex s’est installée (et qu’il a pris une peignée) il est à l’essai, chargé de la surveillance d’un petit supermarché Savemore. Rien de glorieux donc.

 

Mais il y a Gwen, la caissière. Gwen et ses yeux gris. Mais aussi Gwen et se bleus, ses cocards, ses foulures, trop, bien trop fréquents … L’occasion peut-être pour Matt de devenir un héros. Où de se retrouver plongé dans la mouise jusqu’au cou …

 

Rien de révolutionnaire ici, mais de la belle ouvrage, soignée, bien construite et bien finie. Dans le genre After Hours. Avec :

 

Un beau perdant comme le polar les aime. Une succession de catastrophes en chaîne, où chaque mouvement pour se sortir d’affaire ne fait qu’enfoncer un peu plus les personnages. De jolis portraits, deux flics bien ripoux dans la tradition, de l’humour, de la noirceur, une ambiance de petite ville submergée par l’hiver très bien rendue, de l’émotion. Une intrigue qui fonctionne au quart de poil avec quelques morceaux de bravoure très réussis.

 

Que vous faut-il de plus ?

 

Sean Doolittle / Savemore  (The cleanup (Dodd and Head), 2008), Rivages/Noir (2010), Traduit de l’américain par Sophie Aslanides.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Polars américains
commenter cet article

commentaires

fabien 26/05/2010 14:11



Entierement d'accord aves vous ,on est accrochés des les 1eres pages,et l'auteur nous tiens en haleine jusqu'a la fin,classique mais efficace..dans un autre genre toujours chez les p'tis nouveaux
de chez Rivages,je vous recommande chaudement THE BLONDE



Jean-Marc Laherrère 26/05/2010 14:46



Effectivement, dès les premières pages ce romans fonctionne parfaitement.


Et The blonde est aussi très recommandable, dans un tout autre style (beaucoup plus allumé).



jeanjean 26/05/2010 08:53



Rien. Et je confirme : un bon p'tit polar, noir, caustique. En espérant que Rivages continue à le traduire.



Jean-Marc Laherrère 26/05/2010 09:48



J'ai vu effectivement qu'on était, une fois de plus, en ligne.



Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact