Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2011 1 14 /11 /novembre /2011 19:17

Les prix 813 sont tombés. Je ne pouvais pas être complètement déçu, j’avais lu et aimé les 5 titres français et les 5 titres étrangers.

 

Chez les français, c’est Les visages écrasés de Marin Ledun qui a eu le prix. Au tout dernier moment j’avais dû tirer à pile ou face entre lui et Les harmoniques de Marcus Malte pour me décider. Donc content.

 

Chez les étrangers c’est La nuit la plus longue de James Lee Burke qui a le prix. Encore un roman que j’ai beaucoup aimé. Même si je regrette que James Lee Burke qui a déjà eu le prix ait été préféré à Serena de Ron Rash, Tijuana Straits de Kem Nunn ou Savages de Don Winslow. J’aurais préféré qu’un de ces trois romans ait le prix.

 

Finalement, on a eu un problème de riches, trop de romans excellents sur la période considérée …

 

Pour le prix revues/études sur le polar, c’est la toute jeune revue Alibi qui remporte le prix.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Polars divers
commenter cet article

commentaires

alain terrier 15/11/2011 18:38



Et le prix du meilleur blog polar est attribué à.....ce serait pas mal de faire un prix pour un blog non ?.;.j'ai déja mon favori !! A part ça je vais défendre James et je trouve que c'est
parfaitement mérité..même si c'est un récidiviste !!!



Jean-Marc Laherrère 16/11/2011 21:15



On en a parlé ... Et puis on a renoncé, ça reviendra peut-être.


Sinon, moi aussi je trouve le Burke admirable, mais ila déjà eu deux fois le prix et il y avait d'autres romans tout aussi bons (sans être forcément meilleurs), et dont les auteurs sont un peu
injustement méconnus.



magpresse33 15/11/2011 17:27



En plein accord !!!



Jean-Marc Laherrère 15/11/2011 17:32



Et encore merci.



Xavier 15/11/2011 05:01



Je considère "Les Chiens écrasés" comme le meilleur roman de Marin Ledun et un événement de l'année même si le thème choisi ne me passionne pas. Je l'ai lu deux fois dans le même mois. L'auteur
est parvenu à me faire rentrer dans le roman et les personnages, à me faire souffrir, ta chronique d'ailleurs relève parfaitement cette dimension "Et enfin et surtout, il livre là son roman le plus abouti. Ecrit à la
première personne, le roman nous entraîne sans rémission dans la spirale de sa narratrice. Le lecteur étouffe avec elle, enrage avec elle, a envie de hurler avec elle. Pas un seul rayon de soleil
dans la descente infernale de Carole Matthieu, pas une bouffée d’oxygène, seulement le stress, la pression, l’horreur. L’enchaînement atroce, de petit renoncement en petit renoncement est
parfaitement disséqué, la descente palier par palier, sans possibilité de retour autopsiée.."


Un roman à lire absolument. 



La SN est passé à côté


J'avais beaucoup aimé les roman de F. Vargas et Dominique aussi.


 



Jean-Marc Laherrère 15/11/2011 12:08



Entièrement d'accord avec toi, ce roman est très nettement le plus abouti de Marin.



Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact