Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 23:26

On le sait John Rebus est à la retraite après une sortie en beauté. Mais pas Ian Rankin qui revient avec un nouveau personnage, peut-être appelé à une nouvelle série ? C’est tout le bien qu’on souhaite à Malcom Fox, héros de Plaintes.

Rankin

Malcom Fox, comme Rebus est flic à Edimbourg. Mais là s’arrête la comparaison. Si Rebus est rock, mauvais coucheur, bagarreur et picoleur, Fox est d’un calme olympien, il a arrêté de boire, et travaille au Service des Affaires et Plaintes internes, ceux qui enquêtent sur leurs collègues. Les deux ont quand même un point commun, ils ne lâchent pas facilement le morceau. Malcom est chargé d’enquêter sur un collègue, Jamie Breck, qui consulterait régulièrement des sites pédophiles. Enquête délicate, d’autant plus délicate que le beau-frère de Fox est tabassé à mort et que c’est Breck qui est en charge de l’enquête. Quand on sait que le beau-frère en question tapait sur la sœur de Fox, et qu’il le savait, on sent que la chose tend à devenir inextricable. Si en plus de grosses sommes d’argent se mêlent de l’affaire …


Ian Rankin change donc de héros, mais pas de ton, et surtout ne perd rien de son talent et de sa colère. Et décidément, après Thorarinsson et Bruen, avec Markaris à venir, ce sont bien les auteurs de polar qui se coltinent les effets de la crise dans leurs pays. Car contrairement à ce qu’on pourrait croire au début, c’est bien de cela qu’il s’agit.


Mais à la façon Rankin. C’est à dire avec une intrigue millimétrée, des dialogues qui claquent, des personnages de chair, de sang et d’émotion, et surtout, une rage au ventre intacte, la même qui animait ce bon vieux John.


A l’arrivée, dans un premier temps, un réel bonheur de lecture pour tout amateur de polar qui aime les coups de théâtre, les retournements de situation, le frisson du suspense. Des personnages qu’on attend avec impatience de retrouver, et les mains dans  cambouis pour décrire les tenants et aboutissants de la crise en Ecosse, sans jamais verser dans le cours magistral. Que demander de plus ?


Ian Rankin / Plaintes (The complains, 2009), Le Masque (2012), traduit de l’anglais (Ecosse) par Philippe Loubat-Delranc. 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Polars grands bretons
commenter cet article

commentaires

herve 12/07/2014 19:18


Bonjour de Bretagne où je viens de lire un nouveau Rankin/Rebus en anglais (Saints of the Shadow Bible -  http://www.ianrankin.net/pages/content/index.asp?PageID=183) Je ne connaissais quasiment pas
l'auteur et le personnage et je dois dire que j'ai adoré. A toi de donner ton point de vue - je n'ai pas (encore) trouvé ta crtitique de ce roman sur ton excellent blog...

Jean-Marc Laherrère 12/07/2014 20:48



Salut Hervé.


Je n'ai pas lu tous les Rankin/Rebus, je vais essayer de voir si je trouve le titre français de celui-là, je suis moins fluent que toi en anglais.



Xavier 19/12/2012 07:16


Saison Sèche est considéré comme le meilleur, j'aime bien aussi Matricule 1139 ou encore Sang de la racine, peut-être mon préféré ce dernier.

Jean-Marc Laherrère 19/12/2012 09:22



Je note, merci.



Xavier 19/12/2012 06:07


Robinson est encore moins connu. Je préfère l'écriture de  Peter Robinson, pote de Rankin. Je suis venu à Rankin par Peter Robinson, certains aiment les comparer. Même génération, même
présence de la musqiue. Deux flics de légende, etc...

Jean-Marc Laherrère 19/12/2012 07:05



Il faut donc que je lise Peter Robinson. Un titre à conseiller ?



gridou 12/11/2012 09:32


En voilà une bonne nouvelle !!


le résumé est alléchant...Et puis Rankin c'est quand même une valeur sûre ! 

Jean-Marc Laherrère 12/11/2012 09:36



Je trouve d'ailleurs que Rankin n'est pas reconnu à sa juste valeur en France, on en parle trop peu.



Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact