Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 août 2012 6 04 /08 /août /2012 14:28

Cela faisait un moment que je ne lisais plus de romans de C. J. Box, l’un des premiers à nous avoir fait découvrir, ici, les grands espaces américains via le polar. Un peu de lassitude, un volume moins bon que les autres, et j’avais laissé tomber les aventures du garde-chasse Joe Pickett. Les vacances ont été l’occasion de renouer avec lui, avec un vieil épisode qui trainait sur ma table de nuit : L’homme délaissé.


BoxWill Jensen, le collègue et ami de Joe Pickett, garde-chasse dans le Wyoming se suicide à quelques jours de l'ouverture de la chasse de son district. Outre la tristesse et la surprise qu'un homme en apparence aussi sain et solide en arrive là, Joe a la mauvaise surprise de se trouver envoyé pour le remplacer. Or si le Wyoming est plutôt tranquille, le district de Jackson où travaillait Will concentre quasiment tous les cinglés du coin : Lieu de villégiature privilégié des millionnaires, terrain de jeu des écologistes les plus extrémistes et eldorado des promoteurs les moins scrupuleux. C'est là que Joe va devoir concilier les lubies des uns et des autres, et découvrir comment un homme aussi équilibré que Will Jensen a pu devenir un alcoolique divorcé et suicidaire.


Je retrouve donc avec grand plaisir ce brave Joe Pickett. Et les paysages fabuleux du Wyoming, les chevauchées dans une nature imposante. Accompagnés ici par une collection de cinglés pas piqués des hannetons. Entre des puissants habitués à ce que l'on rampe devant eux, des écologistes végétaliens à la mode US, c'est-à-dire un poil extrémistes, voire complètement cinglés, et des durs à cuire pas résignés à respecter les nouvelles règles, pas de doute on est bien aux US où tous les extrêmes sont possibles.


Comme C. J. Box sait trousser une histoire et que ses personnages ont une vraie épaisseur, on se régale et on prend un grand bol d’air, malgré quelques relents pas franchement réjouissants. Car même au grand air le polar remue la boue ! De quoi me réconcilier avec les aventures de Joe Pickett.


C. J. Box / L’homme délaisse (Out of range, 2005), Seuil/Policiers (2012), traduit l’américain par Anick Hausman.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Polars américains
commenter cet article

commentaires

Nick 27/08/2012 16:12


Très bon celui-ci. 


J'avais découvert le premier C. J. Box au salon du livre. Mais le problème est que l'auteur se laisse aller un livre sur 2 (environ) et que le résultat final est moyen (voire médiocre pour Ciel
de Foudre).Il faut donc sélectionner ceux que l'on lit. :)


NicK.


 

Jean-Marc Laherrère 27/08/2012 18:15



C'est bien aussi mon impression.



Tasha 20/08/2012 09:21


Merci pour ce billet ! J'avais lu le premier C. J. Box, que j'avais beaucoup aimé, mais depuis, j'avais découvert Craig Jonhson, dont j'adore les romans moi aussi. Ton billet m'a donné envie de
lire à nouveau du C.J. Box, et plutôt que de lire le deuxième de la série, j'ai acheté L'Homme délaissé lors d'une escapade à Toulouse (à Ombres blanches, lieu de perdition pour moi).
Je l'ai dévoré ce week-end. Evidemment, les
commentaires de Yann et d'Alain me dissuadent de renouveler l'expérience (même si, damned, j'aimerais savoir ce qui est arrivé à Nate: mort ou pas mort?), parce que ce que j'aime chez cet auteur,
c'est justement le côté lent et presque contemplatif. Comme je n'aime pas trop le thriller, s'il louche de ce côté-là, eh bien ce sera sans moi! Je vais aller faire un tour du côté de Tapply en
attendant le prochain Craig Johnson! Bonne semaine!

Jean-Marc Laherrère 20/08/2012 09:31



Taply est très bon, mais un peu frustrant sur la fin, l'auteur étant mort avant de tout nous dire sur le personnage principal.


Sinon les premiers Box sont fort bons, je crois en avoir lu quatre ou cinq avant de commencer à me lasser.



alain 07/08/2012 10:24


Bonjour,


tout à fait d'accord avec Yann, le dernier est vraiment pas bon, je m'y suis ennuyé ferme, dommage car j'aimais bien cette saga, elle avait démarré doucement avec pas mal de défaut et je trouvais
qu'il se bonnifiait avec le temps. Mais on peut lui laisser une chance, j'acheterai sans doute le suivant, juste pour voir.


bonne lecture et merci pour ton blog que je lis tous les jours.


Alain


 

Jean-Marc Laherrère 07/08/2012 16:42



Je ne tenterai donc pas le dernier ...



jackisbackagain 06/08/2012 14:13


Très belle chronique qui me donne l'envie de relire C.J. Box. Il y a tellement longtemps que je n'ai plus rien lu de lui. Merci. Jean.

Jean-Marc Laherrère 07/08/2012 00:14



De rien, bonne redécouverte de Box.



Yan 04/08/2012 14:39


Profites-en, parce que les derniers Pickett que j'ai eu l'occasion de lire m'ont semblé très en dessous des précédents. Le prédateur, en particulier, est à mon avis très moyen. Parce que
Box veut faire avant tout dans l'action (et il y arrive plutôt bien), mais que ses personnages, y compris Pickett et sa famille sont un peu abandonnés, perdent de leur épaisseur et, en ce qui
concerne les personnages secondaires, sont taillés à la hache et présentés d'une manière extrêmement manichéenne.
Quant à L'homme délaissé, d'accord avec toi, c'est un très bon roman de la série, un des meilleurs.


Amitiés.

Jean-Marc Laherrère 05/08/2012 00:22



Puisque c'est ça je vas en rester là. Les premiers étaient vraiment bien, et puis maintenant, dans le Wyoming, on a Craig Johnson.


Bonnes vacances voisin.



Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact