Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 23:34

Il fallait oser … Joe Gores (décédé le 10 janvier dernier) auteur de Hammett, le roman adapté par Wim Wenders au cinéma, rend un nouvel hommage à un des pères du roman noir dans ce Spade & Archer qui se propose, ni plus ni moins, que d’écrire les enquêtes du fameux privé qui précèdent juste Le faucon maltais.

 

Gores1921. Sam Spade quitte la Continental (grosse agence de détectives qui donne, entre autres, dans la casse du mouvement syndical) pour s’installer à son compte et ouvrir Sam Spade, Esquire à San Francisco. Il est contacté par un banquier pour retrouver son fils qui veut s’embarquer sur n’importe quel bateau en direction des îles du sud. Ce faisant il va se trouver sur la trace du trésor volé sur un des bateaux qui vient d’arriver et commence une lutte qui durera sept ans contre un mystérieux « génie du mal ».

 

Hommage ou roman « à la manière de », jamais pastiche, Joe Gores réussit son coup. Il le réussit en utilisant très habilement et très intelligemment la mémoire cinématographique du lecteur. En permanence on voit Bogart, les rues de San Francisco la nuit ou noyées de brume, les malabars des docks, les flics mal embouchés, la secrétaire pomponnée …  On entend Bogart parler, on le voit retoucher son chapeau, s’assoir sur le bureau de sa secrétaire …

 

Les images du roman et surtout du film sont là dès les premières lignes, et le plaisir de la revisite dure jusqu’à la fin d’un roman dont on suit les multiples péripéties avec plaisir.

 

L’exercice s’enrichit d’une référence récurrente à Stevenson, et en particulier à son Ile au trésor, et plus curieusement (et moins fidèle à l’original) d’une lutte sans merci contre un méchant machiavélique, sorte de « génie du mal » qui court en fond des trois enquêtes menées par notre hardboiled préféré.

 

Un bon moment de lecture qui donne envie de revoir, là, tout de suite, le superbe film de John Huston. A propos, je serais curieux de savoir comment des lecteurs n’ayant pas lu le bouquin de Hammett, ni vu le film (ou quelques films noirs de cette période) apprécient le roman de Joe Gores

 

Joe Gores / Spade & Archer (Spade & Archer, 2009), Rivages/Thriller (2011), traduit de l’américain par Natalie Beunat.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Polars américains
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact