Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2010 1 29 /11 /novembre /2010 21:17

Je vous disais il y a peu que j’étais pris dans un roman passionnant et dense, et que je vous en parlerai. C’est Nécropolis 1209, du colombien Santiago Gamboa.

 

GamboaJérusalem, ville assiégée (un peu plus assiégée dans le roman que dans la réalité) accueille le CIBM, le Congrès International des Biographes et de la Mémoire. Parmi les participants, un jeune écrivain d’origine colombienne, résidant à Rome qui se demande bien pourquoi on l’a invité. Mais il vient de passer deux ans malade et sans inspiration, et l’occasion (et le cachet) lui ont semblés bienvenus. Dans un hôtel retranché, sorte d’oasis de calme relatif dans un océan de chaos, il rencontre les autres participants et écoute leurs histoires : un évangéliste ancien taulard, ancien drogué parle de sa rencontre avec Dieu et de sa conversion ; une star du porno italienne explique pourquoi son cinéma est politique ; un bibliophile raconte l’étrange amitié entre deux joueurs d’échecs ; un historien colombien invente sa version du Comte de Montecristo … autobiographie et fiction se mêlent quand, avec la mort de l’évangéliste retrouvé les veines ouvertes dans sa chambre, la réalité fait brutalement irruption dans le congrès.

 

C’est un véritable tour de force que nous livre Santiago Gamboa dans ce roman. Celui de faire cohabiter autant de récits, de langues, de styles et de maintenir quand même la cohérence de l’ensemble. Un tour de force d’autant plus remarquable que tout paraît naturel, qu’on passe sans heurt d’une histoire à l’autre et qu’on ne sent jamais le travail de l’écrivain. Comme ces artistes de cirque qui vous donnent l’impression qu’il est normal de marcher sur un fil.

 

Le lecteur est fasciné par les différents récits, comme on est fasciné dès que l’on entend « Il était un fois … » dit par un Maître Conteur.

 

Erudition, imagination, maîtrise des niveaux de langage, richesse de personnages, humour, humanité … On trouve tout ici. Des histoires immortelles d’amitié, de haine, d’amour, de vengeance, de sexe. Un voyage qui va d’Europe en Amérique Latine en passant par Israël et les Etats-Unis, pour terminer dans un endroit inattendu (que je vous laisse découvrir).

 

Un regard tendre et impitoyable sur le petit monde des écrivains habitués des colloques, sur les jalousies, les egos, les mesquineries … et la générosité. Un souffle et un sens du détail, qui dans la même phrase font cohabiter la réalité la plus prosaïque et  l’épopée.

 

Une ode à la littérature, à l’écriture, aux mots, à la vie. Une réflexion sur le travail de l’écrivain, être plutôt terne (quand il n’est pas ridicule) « en vrai », qui, par son travail et son talent, va révéler (ou créer de toutes pièces), puis fixer sur le papier des êtres de légende qui seront lors montrés aux monde (ou au moins, au monde des lecteurs). Cet artiste qui, par sa maîtrise des mots, donne vie aux mythes.

 

Tout cela, et bien d’autres choses encore … Bref un grand roman, que Jeanjean conseille depuis un petit moment déjà. Pour compléter, vous pouvez aussi aller lire l’interview que l’auteur a accordée à Christophe Dupuis.

 

Santiago Gamboa / Nécropolis 1209 (Necropolis, 2009), Métailié (2010), traduit de l’espagnol (Colombie) par François Gaudry.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Blanche
commenter cet article

commentaires

Alandalus 24/01/2014 08:39


Bonjour,


J'ai entendu parler du dernier livre de Santiago Gamboa "Prières nocturnes" et ça a l'air alléchant. Ce livre fait-il partie de vos projets de lecture ? C'est toujours un plaisir d'avoir votre
opinion avant de se lancer. Merci.

Jean-Marc Laherrère 24/01/2014 08:55



Non je ne l'ai pas vu passer et il n'est pas dans mes piles. Donc pas de lecture dans un avenir proche.



sergio calamaï 18/02/2011 17:11



Merci de m'avoir fait connaître ce livre : tout simplement un chef d'oeuvre!!!



Jean-Marc Laherrère 18/02/2011 17:34



De rien ! C'est le but de ce modeste blog ...



manjoyce 06/12/2010 18:05



Je confirme que les Brumes du passé est un très très grand roman et son auteur un formidable styliste



Jean-Marc Laherrère 06/12/2010 22:40



C'est pourquoi je me délecte par avance du prochain.



keisha 05/12/2010 18:28



Je viens de lire Les brumes du passé de padura, et je suis conquise par l'auteur!



Jean-Marc Laherrère 05/12/2010 23:20



C'est un excellent auteur qui, si 'jen crois le résumé, abandonne son personnage de Mario Conde le temps du prochain roman qui revient sur l'assassinat de Trotsky.



keisha 05/12/2010 08:21



Hé bé! j'ai adoré Mon nom est jamaica, et ce Nécropolis est là sur mes étagères, donc je me réjouis! Metailié fait très très fort!



Jean-Marc Laherrère 05/12/2010 16:19



Sans oublier la huitième vibration de Lucarelli (en septembre) et un Padura qui s'annonce magnifique pour janvier.



Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact