Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2010 3 28 /04 /avril /2010 21:19

Disons le tout net, Les 2001 nuits n’est pas le meilleur Rolo Diez. Voilà c’est dit. Mais c’est très bon quand même.

 

Diez 2001Kaluf a tout pour être heureux. Ce mexicain d’origine (lointaine) libanaise est un heureux mari, un heureux père et l’heureux propriétaire d’un boulangerie qui marche plutôt bien. Il est sur le point d’être élu Président de l’association La Media Luna qui rassemble une partie de la communauté libanaise de Mexico. Jusqu’au grain de sable … Le 11 septembre 2001, au matin, Kaluf se trouve dans un avion New York - Mexico …Un « arabe » dans un avion partant de New York le 11 septembre 2001, il n’en faut pas plus pour que la vie de Kaluf devienne un enfer totalement surréaliste.

 

Si on ne retrouve pas la noirceur qui prend aux tripes de Lune d’écarlate ou de Vladimir Illitch contre les uniformes, ni la tendresse ironique et nostalgique des romans mettant en scène des exilés argentins, on a quand même la patte et surtout l’humour grinçant de l’auteur. Un humour qui fait merveille pour dépeindre l’absurdité, l’arbitraire total des réactions post 11 septembre. Une absurdité et un arbitraire qui ne pouvait pas épargner le Mexique, « si loin de Dieu, si près des Etats-Unis ! ».

 

L’engrenage imbécile qui va broyer Kaluf est implacable. Le pauvre « héros » ne comprend rien, mais la lecteur lui peut en goûter toute la logique absurde, voir comment un point de départ totalement déraisonnable (au sens de dépourvu de raison) peut ensuite, de façon implacablement logique, déclencher la chaîne de catastrophes.

 

Point de départ double : Un : tout « arabe » venant de New York le 11 septembre est forcément suspect. Deux : il faut absolument plaire à Bush et : « les gringos ont procédé à plus de deux cent arrestations. Même au Guatemala on a capturé deux suspects. Il est inadmissible que le Mexique soit en reste. […] On en a attrapé un autre en Allemagne. Partout on arrête des Arabes terroristes sauf à Mexico. Que suis-je censé faire ? Vous féliciter pour votre efficacité ? »

 

Comme, pour arranger le tout, le flic ainsi harangué et sommé de redonner au Mexique sa fierté en arrêtant, enfin, son Arabe, est un superflic de supermarché, bas de front mais persuadé d’être un aigle que l’auteur croque d’une façon absolument impitoyable, la suite ne peut être que rocambolesque.

 

Bref, même si c’est un Rolo Diez assez atypique, c’est aussi une lecture absolument recommandable.

 

Rolo Diez / Les 2001 nuits  (Las dos mil y una noches, 2010), Rivages/Noir (2010), Traduit de l’espagnol (Argentine) par Alexandra Carrasco-Rahal.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Polars latino-américains
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact