Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 octobre 2012 3 17 /10 /octobre /2012 19:38

 

Arni Thorarinsson était l’un des invités de TPS. J’avais eu l’occasion de le rencontrer à Ombres Blanches il y a deux ans et j’avais beaucoup apprécié l’humour et la gentillesse de ce grand bonhomme discret. Son dernier roman traduit L’ange du matin, montre que la discrétion n’empêche pas le talent et qu’il devient, sans faire de bruit, un des auteurs majeurs du genre.

 

thorarinssonEinar, journaliste mélancolique et flegmatique du « Journal du soir » de Reykjavik est rappelé à la capitale : Il lui faut faire une interview de Olver, un des fameux « nouveaux vikings », ces financiers véreux qui ont fait fortune puis plongé l’Islande toute entière dans la ruine. Cela l’enchante d’autant moins qu’au moment où on l’appelle il a découvert dans la petite ville où il était correspondant le corps d’une jeune femme sourde, employée de la poste qui a été étranglée, et il aimerait suivre l’affaire. Quand quelques jours après son interview, la fille d’Olver est enlevée, le journal du soir se trouve en première ligne pour traiter l’information.


Arni Thorarinsson s’améliore donc de roman en roman. L’ange du matin s’élève au niveau des meilleurs John Harvey. Et montre, une fois de plus, que c’est souvent le roman noir qui s’attelle à décrire (et pas dénoncer), les disfonctionnements de notre société. Quand c’est fait avec talent comme ici, c’est grand.


Superbes intrigues croisées, épaisseur des personnages, réelle compassion et empathie pour ceux qui souffrent, sans jamais tomber dans le pathos. Ecriture fluide et humour tendre. Que demander de plus ?


En plus on a la peinture sans concession d’une société islandaise complètement perdue, déboussolée par le cynisme des banquiers et autres traders qui ont amassé des fortunes, mis le pays à genou, et s’en sortent indemnes quand toute la population paie les pots cassés. Une impression d’impunité et d’injustice qui corrompt toute la société, fait tomber les barrières morales, laisse à penser que tout est bon pour s’en sortir et détruit, peu à peu, la solidarité qui cimentait le peuple islandais. D’où la dégradation du lien social, et la disparition d’une idée très islandaise (d’après l’auteur) qu’un islandais en vaut bien un autre, qu’aucun n’est au dessus ou au dessous …


Résultat, un très beau roman noir, amer, tendre et indispensable en ces temps de crise. Un roman qu’on lit un sourire mélancolique aux lèvres, et la rage au cœur, comme Einar.


Arni Thorarinsson / L’ange du matin(Morgunengill, 2010), Métailié (2012), traduit de l’islandais par Eric Boury.


PS. Comme je l’écris plus haut Arni Thorarinsson écrit de mieux en mieux. Et pour ceux qui voudraient découvrir cet auteur maintenant, on peut ne pas lire le premier de la série (un peu plus faible que les autres), commencer par le second, ou même directement par ce dernier. Les voici dans l’ordre :

Le temps de la sorcière / Le dresseur d’insectes / Le septième fils / L’ange du matin.

 

TPS 2012Arni Museum

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Polars scandinaves
commenter cet article

commentaires

Hannibal le lecteur 12/11/2012 08:30


C'était bien ça, merci !

Jean-Marc Laherrère 12/11/2012 09:35



de rien.



Hannibal le lecteur 10/11/2012 18:54


J'ai bien aimé les deux premiers titres de cet auteur mais j'ai pas encore lu Le septième fils. Apparemment on peut passer au dernier sans prendre trop de risques concernant une future
lecture du 3e, c'est bien ça ?

Amitiés

Jean-Marc Laherrère 11/11/2012 09:53


Si la question est de savoir si on peut les lire dans le désordre, la réponse est oui.


chris 23/10/2012 09:09


Bonjour JeanMarc


"L’ange du matin s’élève au niveau des meilleurs John Harvey",vraiment?J'ai lu et aimé "le septième fils" mais je n'ai pas
trouvé qu'il arrivait à la hauteur de Harvey qui est quand même une sacrée pointure.Ce nouveau roman serait donc exceptionnel,dans ce cas.Bonne journée.

Jean-Marc Laherrère 23/10/2012 23:58



Je m'emballe peut-être mais je trouve que Thorarinsson s'améliore de roman en roman.



holden 18/10/2012 14:12


sinon, c'est qui la petite brune à gauche sur la photo !!! ^^

Jean-Marc Laherrère 18/10/2012 14:28



Sais pas, mais ce n'est pas la première fois que je la vois trainer dans les festivals ...



one more blog in the ghetto 17/10/2012 21:10


Hello Jean-Marc.


Après avoir lu Le temps de la sorcière, puis Le dresseur d'insectes, guère enthousiaste, j'avais décidé d'arrêter de lire cette série. Mais ta
chronique m'incite à y revenir. Alors je me laisserai sans doute tenter lors de sa sortie en poche.


Amicalement

Jean-Marc Laherrère 17/10/2012 22:37



Le temps de la sorcière est effectivement nettement en dessous. Et le bonhomme se bonifie de livre en livre.


Tu peux même commencer par Le septième fils qui est déjà en poche.



Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact