Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 octobre 2010 5 08 /10 /octobre /2010 09:38

Commençons par les mauvaises nouvelles …

 

Grosse déception aujourd’hui, nous apprenons que Massimo Carlotto ne pourra pas être des nôtres. Miles Hyman non plus … Coup dur.

 

Mais … Mais le bonheur de retrouver les copains de la Noirode, de saluer Loriano Macchiavelli, de voir, enfin, en chair et en os, un alter ego italien en la personne de Giovanni Zucca (qui a entrepris la tâche titanesque de sortir une version italienne du dico de Maître Claude Mesplède), de retrouver le collègue de 813, Fred Prilleux, grand spécialiste de la BD ...

 

Et puis cette rencontre à L’instituo Cervantes avec José Manuel Fajardo et José Carlos Somoza ! Grandiose. Sans aucune exagération, j’ai posé 3 questions, demandé un commentaire sur le Nobel de Vargas Llosa, et juste fait une dernière relance, à chacun. Résultat, une rencontre de plus d’une heure et demi !!! Amis libraires et bibliothécaires, si vous pouvez, invitez-les tous les deux. Et prévoyez un bon traducteur.

 

Le pied, le feu d’artifice, sur la littérature de genre, notre fascination pour la cruauté, la place de l’amitié, ce que le mot communisme peut vouloir dire, pour un fils de républicain antifranquiste, et pour un roumain ayant vécu sous Ceausescu, sur la fraternité entre écrivains, sur la psychiatrie, sur l’art, sur l’émotion, sur la façon d’écrire un personnage, sur … Tout cela avec passion, humour, intelligence et générosité. Un vrai plaisir.

 

A propos, mes deux interlocuteurs, et moi-même sommes enchantés du prix donné à Vargas Llosa. Parce que c’est un des grands écrivains acuels. Parce que depuis Garcia Marquez ça faisait quand même un moment qu’aucun écrivain latinos n’avait eu le prix. Parce La ville et les chiens, ou La fête au bouc sont des romans monumentaux.

 

Bref, malgré les mauvaises nouvelles, un festival qui démarre sous les meilleurs auspices, d’ailleurs je vous laisse, faut que j’y retourne …

Partager cet article
Repost0

commentaires

J
<br /> <br /> Terminé un peu en survolant, et toujours pas convaincue. J'ai effectivement trouvé ça pas mal tiré par les cheveux (la prison, non mais franchement...) et parfois bâclé (la prison, non mais<br /> franchement...). Du coup cette impression d'artifice m'a agacée et empêchée de ressentir quoi que ce soit.<br /> <br /> <br /> Bon, faut dire que j'ai enchaîné après du lourd (Piglia, Self, Vargas-Llosa, Vila-Matas et Viel), alors forcément...<br /> <br /> <br /> Apparemment TPS s'est bien passé, chouette ! Tu seras à Paris noir ?<br /> <br /> <br /> Bises à l'équipe toulousaine.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> <br /> Non, je ne serai pas à Paris noir, je pars une semaine le lendemain matin pour le boulot, alors je passe le week-end en famille.<br /> <br /> <br /> <br />
J
<br /> <br /> C'est ce que (presque) tout le monde dit, mais je n'accroche vraiment pas, malgré un bon a priori et une envie de polar. Vais terminer, on va voir...<br /> <br /> <br /> Amitiés.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> <br /> C'est vrai que l'intrigue est parfois un brin tirée par les cheveux ...<br /> <br /> <br /> <br />
J
<br /> <br /> Je partage l'admiration de Laurent pour la maîtrise incroyable de la narration, l'inventivité dans des trucs aussi "simples" qu'une incise de dialogue (ou du dialogue lui-même fabriqué comme un<br /> montage alterné), de MVL, le tout sans coutures apparentes et sans jamais larguer le lecteur.<br /> <br /> <br /> Sur quoi je me recolle au très décevant (avis rigoureusement perso) Seul le silence, bien trop larmoyant à mon goût.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> <br /> Bonnes larmes ...<br /> <br /> <br /> <br />
L
<br /> <br /> Pour répondre à ta question, la nouvelle "Les Chiots" préfigurent La Ville et les Chiens (le style et la cruauté humaine) mais ce n'est pas la même histoire.<br /> <br /> <br /> Bon festival !<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> <br /> Merci pour la précision.<br /> <br /> <br /> <br />
É
<br /> <br /> Vargas Llosa a aussi écrit un polar:  Qui a tué Palomino Molero ? .  À ne pas oublier.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> <br /> Exact, et si ma mémoire ne me joue pas tropde tour il est à ce titre présent dans le dictionnaire des littératures policières de Claude Mesplède ...<br /> <br /> <br /> <br />

Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact