Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2014 6 11 /01 /janvier /2014 11:09

Encore et toujours Kti Martin de Bédéciné qui m’a conseillé La magnificence des oiseaux de Barry Hughart, un roman que je n’aurais sans doute jamais, ne serait-ce que regardé, sans elle. Et j’aurais eu tort.

Hughart

Nous sommes en Chine, il y a fort longtemps. Dans le village de Kou-Fou, le jour de la « récolte » de la soie tissée par les vers, les villageois découvrent avec horreur qu’ils sont tous morts (les vers, pas les villageois). Pire, tous les enfants entre 8 et 13 ans tombent dans un étrange coma. Démunis les moines envoient Bœuf Numéro Dix, gentil colosse de 19 ans chercher de l’aide à Pékin. Il revient avec un étrange lettré, Maître Li qui, comme il le dit lui-même a « un léger défaut de personnalité ». Pour résumer, disons que Maître Li est fort intelligent, très vieux, plutôt ivrogne et pas toujours totalement honnête, pour ne pas dire filou de façon fort retorse. A eux deux ils vont vite découvrir l’origine de l’épidémie. Mais trouver le légendaire remède qui permettra de guérir les enfants est une autre paire de manche …


Délicieux ! C’est le premier mot qui me vient à l’esprit pour qualifier cette excellente friandise.


Humour, érudition, vivacité, rythme, émotion, belle langue … Si on était en Espagne je qualifierais volontiers ce roman de picaresque, mais nous sommes en Chine et je ne connais pas l’équivalent. Un vrai régal d’étude de caractères, d’intrigue au charme légèrement suranné, de mélange entre fantazy, mythologie et ancrage dans une réalité bien terrestre et bien matérielle.


C’est décidé, je vais aller de ce pas acquérir les volumes suivants pour avoir sous la main de quoi combattre les prochaine baisses de moral ou pour avoir quelque chose à lire après les romans bien noirs et bien déprimants qui ne devraient pas manquer cette année. Et je vous conseille de faire de même, il faudrait même voir si l’acquisition de ces romans ne peut pas être remboursée par la Sécu au titre d’excellents antidépresseurs.


Barry Hughart / La magnificence des oiseaux (Bridge of birds, 1984), Folio/SF (2013), traduit de l’américain par Patrick Marcel.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans SF - Fantastique et Fantasy
commenter cet article

commentaires

vincent vranken 19/01/2014 06:31


Des soeurs Tran-Nhut, je n'ai lu que "L'esprit de la renarde". Un très bon moment en effet. Leurs autres livres sont-ils aussi plaisants ?

Jean-Marc Laherrère 19/01/2014 10:44



L'esprit de la renarde en est un très réussi. Les autres sont très bien aussi, sauf peut-être le recueil de récits courts (le banquet de la licorne) qui et un peu plus faible.



Dom 14/01/2014 15:18


je confirme que "Terreur" est un très très grand roman...

Jean-Marc Laherrère 14/01/2014 15:24



Je surnote donc.



Vincent Vranken 13/01/2014 13:52


Bonjour,


Une délicieuse friandise en effet. Je garde également un bon souvenir du livre malgré de menus défauts. Hélas, je dois vous dire que la suite, beaucoup plus confuse - voire incompréhensible - et
en définitive insignifiante n'est pas à la hauteur. Par contre, si l'Extrême-Orient ancien vous intéresse, je vous recommande chaleureusement les méconnus "Prince des ténèbres" et "Meurtres à la
cour du prince Genji" de Nagao. Et je viens de lire deux des meilleurs pastiches holmsiens jamais écrits "La maison de soie" et "Le testament de Sherlock Holmes" (hallucinant), ainsi que
"Terreur" et "Drood" (doublement hallucinants, dans tous les sens du terme), deux immenses romans (dans tous les sens du terme) de D. Simmons que vous devez absolument lire (Hum!). Mais j'arrête
là, je m'en voudrais de vous dépiter, votre pile menaçant sans doute de s'écrouler. Très bonne année et très bonnes lectures.

Jean-Marc Laherrère 13/01/2014 14:33



Bon je note tout ça (et j'élimine la suite de Li et Boeuf).


Dans le genre orient ancien sans fantazy la série des soeurs Tran Nuth avec leur Vietnam du XVII et les aventures du mandarin Tan.



Norbert 11/01/2014 20:04


Tu en as de la chance d'avoir un si bon libraire-pharmacien ! J'ai l'impression que chaque fois que tu la consultes, elle te délivre à chaque fois une ordonnance sur mesure particulièrement
efficace...


Mais bon, on n'a pas à se plaindre non plus, à défaut on pratique l'auto-médication en suivant ton blog où tu sers de cobaye pour de nombreux médicaments littéraires. D'ailleurs, j'ai suivi tes
conseils en me procurant la nouvelle potion qui a-Rash. Je l'appliquerai dès que je serai de retour de Belfast, je pense.

Jean-Marc Laherrère 12/01/2014 01:15



La grande Kti est le meilleur médecin qui soit, pour tout amateur de SF ... Et je suis enchanté de faire office d'apothicaire au besoin ... Bon retour de Belfast.



Titcamisol 11/01/2014 16:56


Commandé chez mon libraire et reçu cet après-midi ! Plus rapide qu'Amazon !


Ca me rappelle beaucoup le classique et non moins fabuleux "Au bord de l'eau" à mi-chemin entre Alexandre Dumas et les Mille et Une nuit.


Je termine le très original Alias Ali et je pars pour la Chine !

Jean-Marc Laherrère 11/01/2014 17:56



Je ne connais ce bord de l'eau ... Bonne lecture.



Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact