Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2013 3 06 /11 /novembre /2013 22:33

Les habitués le savent déjà, je ne suis pas littéraire mais scientifique, de formation et de métier. Tous les jours il m’arrive de regretter que certains de mes collègues scientifiques et ingénieurs (pas tous, car contrairement aux poncifs, beaucoup lisent) n’aient pas un peu plus de curiosité littéraire et humaniste.

Mais quand je traine dans le monde du polar, et encore plus quand j’écoute autour de moi ou que je lis la presse, je m’effare du manque de culture scientifique et technique de la population, et de la quantité et l’énormité de conneries que je peux entendre ou lire.

Le dernier exemple en date est toulousain, il émane d’un journal qui, certes, n’est pas un fleuron de la presse mondiale mais quand même …

Il y a donc cet article dans La Dépêche : « La chaire Sirius défendra notre vie privée ».

Je lis des propos attribués à un certain Lucien Rapp, avocat de formation si j’ai bien compris, qui va présider cette chaire : « Quand on utilise son GPS, c’est de l’espace, quand on réalise des transactions sur son mobile, c’est encore de l’espace, tout comme lorsqu’on regarde un match retransmis par satellite. ». Première connerie. Le GPS, c’est l’espace, vrai. Les matchs retransmis par satellite, aussi. Les transactions sur son mobile, faux. Merde c’est la peine que dans les polars on localise un gus grâce à son portable qui se connecte à des antennes relais partout dans la ville, qu’il y ait des recherches pour savoir si vivre à côté de ces antennes risquent de vous griller le cerveau … pas besoin quand même d’avoir fait 10 ans d’études scientifiques pour savoir ça. Mais bon passons, le meilleur est à venir.

« Grâce à des images satellitaires d’une résolution de 50 à 60 cm, on peut reconnaître des visages, lire des plaques de voitures, et quelle législation dans ce domaine ? » Ca par contre c’est très con. Soit monsieur Rapp et le journaliste ne savent pas ce que veut dire « une résolution de 50 à 60 cm », et ils feraient mieux de ne pas en parler, soit ils savent et leur cerveau a déjà été grillé par les antennes de relais téléphonique …

Qu’est-ce que veut dire une résolution de 50 cm ? Cela veut dire que le plus petit objet qu’on peut voir est un carré de 50x50 cm (pour simplifier). Donc une personne de taille moyenne, allongée sur la plage et vue d’en haut (du satellite donc) est représentée par 3 à 4 gros carrés. Un peu juste pour reconnaître un visage (à moins d’avoir une vraiment très grosse tête, peut-être comme monsieur Rapp ?), dur aussi de lire une plaque d’immatriculation (ou alors une très très grosse voiture ?).

De deux choses l’une donc : soit le gus en charge de la chaire n’y connait strictement rien, et c’est grave pour ses étudiants et pour les lois qu’ils vont pondre plus tard, soit le journaliste n’a rien compris, et rien vérifié, et c’est grave pour l’état de la presse.

Et cela illustre bien l’état d’inculture scientifique et technique dans un monde où une bonne partie des grandes questions qui se posent ont à voir avec la science et la technologie (réchauffement climatique, décroissance, énergies vertes, énergie nucléaire, nanotechnologies, espace, informatique ...)

Voilà, lisez toujours des polars, mais intéressez-vous aussi un peu à la science, vous verrez, c’est passionnant.

PS. Pour reconnaitre les visages et lire les plaques d’immatriculation, il y a les caméras dans les rues, les magasins, les péages d’autoroute … Lisez Lumière de fin d’Henry Porter.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Mauvaise humeur
commenter cet article

commentaires

herve 20/11/2013 07:42


J'adore les Matins de FranceQ, mais ce matin le chroniqueur de la presse internationale compare le Qatar (et ses abus en vue de la coupe du monde) à la Rome antique: "au Qatar, 1/5 de la
population profite de la situation (les seuls citoyens), proportion identique à la Rome antique qui avit un citoyen pour 5 esclaves". J'ai joué au vieux con et leur ai écrit que le second cas
donne un ratio de 1/6. La culture scientique, ça passe par ses petites choses, non? Un peu d'intérêt pour le fond autant que pour la forme?

Jean-Marc Laherrère 20/11/2013 08:57



hihi ... c'est vrai que à part quelques invités de temps en temps, France Culture de 7 à 9 n'est pas très scientifique.


Ceci dit, content de te voir par ici !



jean REY 07/11/2013 19:49


Pierre Lemaitre a écrit de très bons polars selon moi et son roman est réalisé dans le même style. Est ce de la littérature?


J REY

Jean-Marc Laherrère 07/11/2013 21:01



Ben, j'avoue que je ne vois pas toujours de façon très nette la différence ... Pour moi Crumley, Dessaint, Manotti, Taibo II, Ellroy, Chainas, Burke etc ... C'est de la littérature des morts.
Dostoievski, TC Boyle, Vargas Llosa, Vian ... pour citer quelques inconnus pourraient être publiés en polar.



gilles 07/11/2013 12:01


Au fait, quelqu'un a lu le dernier Pierre Lemaitre (Goncourt ?).


En tout cas,  bien content de sa consécration hors-polar... Je viens de me faire son dernier "Sacrifices", toujours aussi bien !

Jean-Marc Laherrère 07/11/2013 19:01



Pas moi. Je suis passé à côté de Lemaitre auteur de polar (on ne peut malheuresement pas tout lire), malgré tout le bien que j'en avais entendu ... Et encore plus à côté de Lemaitre auteur de
Goncourt. Mais les interviews de lui que j'ai lues m'ont bien plu.



jean REY 07/11/2013 11:45


Quelle intolérance! On peut se tromper quand même et parfois aussi dire des bêtises, ça vous arrive sûrement... En tout cas je vous préfère critique et commentateur de polars plutôt que
scientifique qui cherche des noises.


Cela dit, je vous confesse que souvent, dans d'autres domaines, je suis plus intolérant que vous.


Bien a vous


Jean REY

Jean-Marc Laherrère 07/11/2013 18:59



1. Je ne suis pas tolérant. Du moins je ne tolère pas systémariquement tout.


2. Oui on a le droit de se tromper, bien entendu. C'est plus génant quand on écrit dans le journal, surtout un journal toulousain où l'espace et l'aéronautique sont quand même centraux. Encore
plus génant quand on est censé tenir une chaire universitaire sur le sujet même sur lequel on énonce autant de conneries !


C'est cela qui m'a fait rire et bondir en même temps. Et les conséquences. J'entends souvent des gens se plaindre qu'avec les satellites on peut les suivre à la trace (ce qui est faux), et en
même temps ne rien dire contre les caméras dans les rues, et mettre tout un tas d'informations personnelles sur leurs comptes facebook et autres.



Maïté Bernard 07/11/2013 11:21


C'est à dire que moi, je ne sais même pas comment s'appelle un triangle à 3 côtés égaux, comme me l'a demandé une gentille élève il y a deux jours.  Puis, devant mon visage où devait se lire
le néant intersidéral, elle m'a dit avec indulgence "Oui, vous, c'est plutôt quand on a besoin d'aide en anglais, c'est ça?"  J'ai hoché la tête avec sans doute un peu trop de vigueur, "trop
contente" (comme diraient justement mes élèves) de m'en tirer à si bon compte.  Une demie heure plus tard, alors que je pensais totalement à autre chose, c'est arrivé dans mon esprit
"Equilatéral!  C'était un triangle équilatéral!"  Alors tu penses bien que l'espace et les résolutions à 50 cm, ça me passe largement au dessus...Après, ça ne m'empêche pas de lire des
thrillers où les héros découvrent de sombres machinations ourdies depuis la nuit des temps avec des nombres magiques, ça m'empêche juste de réaliser si c'est du gros blabla ou si ça se tient à
peu près...ce qui est sans doute mieux. 

Jean-Marc Laherrère 07/11/2013 18:51



Nul ne peut tout savoir ... Et savoir la différence entre triangle équilatéral, rectangle eou isocèle n'est pas non plus primordial. Et puis, finalement, l'essentiel, toujours, est d'être
conscient de ne pas savoir, de ne pas en être fier (sans pour autant en avoir honte) et de ne pas affirmer trop de conneries.



Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact